Aller à…
RSS Feed

27 février 2021

AL AQSA sous tension !


P.A.S.

AL AQSA sous tension !

Yahia Gouasmi


Photo: D.R.

Mardi 22 septembre 2015

Les forces d’occupation israéliennes poursuivent leurs attaques sanglantes contre les Palestiniens à Jérusalem, en Cisjordanie.

La Palestine résiste, existe et persiste.

Retour sur une semaine de tensions

Tout a commencé dimanche lorsque de violents heurts ont opposé, sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem, des musulmans aux forces de l’ordre israéliennes. Pour la première fois et à quelques heures des célébrations du nouvel an juif, la garde jordanienne positionnée sur le site sacré ultra-sensible a été expulsée.

Lundi, les forces israéliennes ont expulsé de force les Palestiniens de l’entrée « Bab al-Silsila » menant à l’esplanade des mosquées. Des dizaines de Palestiniens ont été blessés par les forces d’occupation. L’agence « Ma’an News » rapporte que des grenades assourdissantes, des gaz lacrymogènes et des balles en acier recouvertes de caoutchouc ont été utilisés lors de ces affrontements.

Jeudi à l’aube, ils ont également lancé une campagne d’arrestations dans la ville d’al Qods et à Hébron (dans le sud de la Cisjordanie occupée), 15 Palestiniens dont 8 enfants ont été arrêtés et plusieurs maisons fouillées.

Ce ne sont là que des exemples du calvaire dont font les frais, quotidiennement, les palestiniens d’Al Qods et ses alentours.

Les palestiniens tentent à mains nues, avec des bâtons et des pierres, de résister aux violentes et répétées agressions des forces d’occupation israéliennes.

Pendant ce temps, la victimisation sioniste continue et Benjamin Netanyahu a donné le feu vert pour tirer des balles réelles contre les Palestiniens qui jetteraient des cailloux. En parallèle, le doublement des sanctions pénales contre les enfants palestiniens a été annoncé. Selon lui, les jeunes palestiniens qui jettent des pierres sur les forces d’occupation méritent un emprisonnement de longue durée et le redéploiement du dôme d’acier autour de la ville occupée d’Ashdod.

Raisons de ce regain de tension

Cette violence survient alors que le parti sioniste du Likoud a publié une annonce sur son site Web et sur les réseaux sociaux, appelant ses partisans à une large participation aux invasions dans la mosquée sainte d’al-Aqsa, jeudi 17 septembre.

De plus le site Web religieux « Surjam » a déclaré que les grands rabbins du Mont du Temple ont appelé également à une mobilisation collective pour prendre d’assaut d’al-Aqsa durant un mois complet, en particulier les dix jours de repentance.

Mais l’objectif ultime et clairement affirmé est la construction à terme d’un « Troisième Temple » juif pour remplacer les structures existantes qui composent l’actuelle esplanade de la mosquée al-Aqsa.

Un rapport de l’organisation de recherche israélienne « Ir Amim » daté de 2013 a noté que « la municipalité de Jérusalem et d’autres ministères du gouvernement financent et soutiennent directement diverses organisations militantes guidées par la mission de reconstruire le temple ».

Voilà de quoi motiver les incursions israéliennes de plus en plus violentes dans l’un des lieux saints de l’Islam.

L’archevêque de Jérusalem Atallah Hanna a déclaré lors d’une conférence de presse la nécessité urgente d’une action réelle pour la défense de la mosquée d’al-Aqsa et des lieux saints dans la ville occupée de Jérusalem.

« Les chrétiens dans la ville de Jérusalem occupée ont, à leur tour, exprimé leur rejet total de l’escalade israélienne dans la ville contre les lieux saints des musulmans », a-t-il affirmé.

L’escalade sioniste, selon lui, ne peut que renforcer « notre fermeté, détermination et notre rejet de ses pratiques déloyales ».

« Nous, en tant que chrétiens, partageons la même douleur et le même chagrin que nos frères musulmans à Jérusalem occupée », a-t-il poursuivi. « La mosquée Al-Aqsa est le principal problème de tout le peuple palestinien, chrétiens et musulmans ».

Il a conclu en saluant la fermeté héroïque de ceux qui ont sacrifié leur vie pour la défense de la mosquée al-Aqsa.

 

Que fait la communauté Internationale ?

Pas grand chose. L’Union européenne et les Etats-Unis ont bien publié une de leurs déclarations typiques, évitant de pointer la responsabilité première d’Israël dans la crise en tant que puissance occupante.

Cependant ils ne feront absolument rien pour empêcher les agressions israéliennes qu’ils condamnent. « La violence et l’escalade rapportées [sur l’esplanade] constituent une provocation et une incitation » au moment de fêtes juives et musulmanes importantes, a déclaré mardi aux médias bruxellois la porte-parole de la Commission européenne, Maja Kocijancic.

Le Parti Anti Sioniste condamne avec fermeté les exactions commises par l’entité sioniste tout en mettant en garde la communauté internationale sur ces événements récents qui se propageront bien au-delà des remparts de la vieille ville de Jérusalem.

D’autre part, nous rappelons aux autorités sionistes que le statu quo sur les lieux saints est toujours en vigueur et qu’ils sont en train de franchir une limite à ne pas dépasser.

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,