Aller à…
RSS Feed

26 février 2021

ALERTE INFO ! Syrie: Les rebelles formés par les USA équipent Al-Qaïda en armes


ALERTE INFO ! Syrie: Les rebelles formés par les USA équipent Al-Qaïda en armes


LA GAFFE DE TROP – S’acharner contre le président syrien Bachar al-Assad est une hérésie. C’est une folie. C’est un manque criard d’intelligence. Comme nous le disons depuis 4 ans, c’est chacun qui va de son refrain pour nous accuser de soutenir des dictateurs. Le président syrien est-il une menace pour l’Occident ? Que nenni. Ils nous ont fait le coup en Irak. Tout le monde connaît le résultat. Ils nous ont fait le coup en Libye. Tout le monde connaît le résultat. Ils veulent nous refaire le coup en Syrie. La résistance du président Assad avec l’armée arabe syrienne, héroïne de tout un peuple, qui tient depuis 4 ans, face à la horde de barbares du Golfe et du monde entier, il faut le dire et redire, ces 4 ans révèlent la couardise et l’amour inconsidéré de l’argent. Mammon gouverne vraiment le monde…

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter 

Stupeur et tremblements ? Vraiment ?

Nous avons appris, tard dans la nuit, sans surprise, que ceux qu’ils noment « rebelles syriens » formés par les Etats-Unis ont remis une partie de leur équipement et munitions au Front al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, en échange d’un sauf-conduit, a reconnu vendredi le Centcom. L’information est «très préoccupante», a-t-il ajouté.

Toute honte bue, la presse ose encore parler « des insurgés » qui ont laissé «six pick-up et une partie de leurs munitions à un intermédiaire soupçonné d’appartenir au Front al-Nosra, soit à peu près 25% de leur équipement», a précisé dans un communiqué le commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom). Alors, croyez-vous encore à la fable selon laquelle ces gens combattent le terrorisme ? A contrario, faut-il redire ici que le ministre français Laurent fabius avait raison de dire que le Front al-Nosra fait du bon boulot ?

«Nous ne savons que ce qu’ils nous disent»

S’il est confirmé, ce comportement constitue une violation des règles du programme de formation des nouvelles forces syriennes (NSF/New Syrian forces), a indiqué un porte-parole du Centcom. Ils osent nommer ça « forces syriennes » ? Ces gens osent vraiment tout. Oui, « les cons ça osent tout. C’est même à cela qu’on les reconnait », disait Michel Audiard…

Pour preuve, voici ce que dit un soi-disant « responsable », plutôt un irresponsable, « Il n’y a pas eu de défection de combattants vers le Front al-Nosra. Mais nous ne savons que ce qu’ils nous disent». Quand la folie rejoint l’irresponsabilité, ont court f$droit vers un cataclysme..

Fiasco réel du programme et entêtement abscons

L’épisode marque un nouveau coup pour la crédibilité de ce programme lancé par les Etats-Unis au début de l’année. Il était censé former et équiper 5400 rebelles par an pendant trois ans, pour se battre en Syrie contre l’Etat islamique (EI). Mais il n’a pour l’instant permis que de former deux groupes de 54 et 70 combattants, selon les chiffres du Pentagone.

Un premier groupe de 54 combattants avait rejoint la Syrie en juillet, mais seule une dizaine d’entre eux étaient réellement sur le terrain la semaine dernière, selon l’armée américaine. Où sont-ils ? N’ont-ils pas simplement rejoint Al-Qaïda ou le Front al-Nosra, les deux faces d’une même pièce ?

Le deuxième groupe est entré en Syrie la semaine dernière. Le Pentagone avait dû démentir cette semaine qu’une partie d’entre eux avait rejoint al-Qaïda, comme l’affirmaient des informations circulant sur des réseaux sociaux. Mais c’est vrai, puisque les fameux radars américains et autres drones ne savent pas où ils sont…Ces clowns ont la responsabilité de ce qu’il se passe en Syrie. nous ne le diront jamais assez…hélas. Mais, ils ne sont jamais coupables jamais responsables. Quel monde !

Filtrage drastique des candidats ?

La folie se poursuit, avec soi-disant un filtrage drastique des candidats. Les vendeurs d’armes ne veulent surtout pas que leur commerce s’arrête, ils souhaitent que le guerre continue. Le programme a été handicapé notamment par le filtrage drastique des candidats opérés par les Américains. Beaucoup d’experts, estiment que la volonté de Washington de limiter le champ d’action des « rebelles » à la lutte contre l’EI a découragé beaucoup de recrues potentielles. Normal, puisque le Front al-Nosra se révèle être leur allié. Qui peut encore vraiment croire à la fable que ces gens nous racontent depuis des lustres ?

Le nez dans le guidon, au lieu de prôner la paix avec un vrai combat d’éradication de la vermine terroriste, l’administration américaine, qui s’est toujours trompée, est en train de réfléchir à la réforme du programme, pour lequel le Congrès avait débloqué 500 millions de dollars cette année. Validez le plan de Poutine, pour que cette horde de barbares ne viennent pas nous tuer dans nos maisons…

Vivement que la Russie se mettent à l’ouvrage

En conclusion, face aux mensonges occidentalo-américains, il est urgent que la Russie nettoie très rapidement l’internationale terroriste. Les indignations sélectives doivent cesser. Avec autant de mensonges et d’inepties, il faut bien que, d’une part, les arabes prennent conscience  des risques encourus, d’autant plus que ce ne sont que leurs pays qui sont détruits, et d’autre part, les opinions publiques occidentale, car, la lobotomisation doit cesser.

Au lieu que ces experts autoproclamés, qui ne sont jamais allés en Syrie nous parlent constamment de la présence militaire russe, ils doivent un tant soi peu, se calmer. Ils disent, du haut de leurs connaissances, que, la Russie va aider Bachar al-Assad à conserver les terres traditionnellement alaouites de la Syrie côtière, sans toutefois aborder le vraie sujet, celui du terrorisme. Cette obsession à faire partir par tous les moyens le président syrien Bachar al-Assad devient inquiétant et surtout ne repose sur rien. Sont-ils syriens ? Si oui, qu’ils acceptent que le peuple se prononce…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,