Aller à…
RSS Feed

18 juin 2021

Les relations entre l’Iran et la Syrie sont stratégiques


Rohani : Les relations entre l’Iran et la Syrie sont stratégiques

Rohani et Rousseff

Téhéran – New York/ Le président iranien, Hassan Rohani, a insisté sur la profondeur des relations stratégiques entre l’Iran et la Syrie, considérant la lutte antiterroriste est comme priorité pour le règlement de la crise en Syrie.

Cité par l’Agence de presse officielle iranienne IRNA, lors de sa rencontre avec de hauts directeurs de mass-médias américains à New York, où il effectue une visite pour prendre part aux réunions de l’Assemblée générale des Nations Unies, Rohani a indiqué que “le principal souci qui nous préoccupe est le déplacement du peuple syrien, la destruction de la Syrie et le meurtre de son peuple aux mains des réseaux terroristes”.

Rohani a exprimé son espoir de parvenir à un règlement collectif à la crise en Syrie, lequel met fin au terrorisme, permet aux personnes déplacées de regagner leurs foyers et lance un dialogue inter-syrien, appelant à ce propos tous les pays qui sont en mesure de jouer un rôle positif dans le règlement de la crise en Syrie, à participer à la proposition des solutions et des idées.

”Les Syriens étaient des citoyens qui vivent en sécurité et en paix, à l’ombre de l’Etat syrien, mais l’apparition des terroristes était la raison principale de leur déplacement”, a expliqué Rohani.

Rohani a conclu en insistant sur le rôle important que joue la Russie dans l’affrontement du terrorisme et de ses risques qui compromettent le monde tout entier, affirmant que les relations irano- russes sont étroites.

L’Iran et le Brésil affirment que l’affaiblissement du gouvernement syrien renforce le terrorisme

Par ailleurs Rohani a appelé les pays du monde à donner la priorité à la lutte antiterroriste en Syrie et à œuvrer pour ne pas permettre aux réseaux terroristes de se transformer en des ”gouvernements terroristes”.

Cité par l’Agence de presse officielle iranienne IRNA, Rohani a fait savoir, lors de sa rencontre hier à New York avec son homologue brésilienne, Dilma Rousseff, que la Syrie mène une grande bataille contre les terroristes, ajoutant qu’il est impossible en Syrie d’affaiblir le gouvernement central, car en cas de son effondrement, les terroristes auront plus d’opportunité de tuer les gens.

Et Rohani de poursuivre : ”Si tous les pays du monde donnent la priorité à la lutte antiterroriste en Syrie, il y aura un moyen approprié pour résoudre les dilemmes et les problèmes et mener des réformes politiques dans ce pays”.

Pour sa part, la présidente brésilienne a précisé : ”Nous croyons que l’affaiblissement du gouvernement syrien aboutit au renforcement du terrorisme et que tout le monde avait saisi que la poursuite de la guerre en Syrie renforce Daech”.

Et Rousseff de conclure : « Sans doute la Syrie a besoin de réformes politiques, mais la priorité doit être accordée dans ce pays à sauver les gens et à mettre un terme à l’afflux des réfugiés et des sans-abri».

D.H./ R.B. / A. Chatta

Partager

Plus d’histoires deLibye