Aller à…
RSS Feed

20 septembre 2021

2 POIDS 2 MESURES. Syrie, Libye, Arabie saoudite: le silence assourdissant et complice


2 POIDS 2 MESURES. Syrie, Libye, Arabie saoudite: le silence assourdissant et complice

L’hypocrisie internationale se fait de plus en plus jour avec le cas du jeune saoudien de 20 ans qui sera probablement exécuté. Ali Mohammed al-Nimr, puisque c’est de lui qu’il s’agit. Il a juste participé à une manifestation anti-régime en Arabie-Saoudite en 2012 alors qu’il avait 17 ans. Condamné à mort, il risque d’être exécuté tout bientôt.

>>> Suivez-nous sur Facebook

>>> Suivez-nous sur Twitter   

Souvenez-vous de la réaction des régimes occidentaux à l’encontre du frère Guide libyen Mouammar Kadhafi, qui faisait face à des manifestants…armés.  C’est la même attitude avec le président syrien Bachar al-Assad aujourd’hui. Mais où sont donc ceux qui s’indignaient de la crise syrienne ?

En ce temps-là, ces régimes occidentaux avaient tout bonnement reconnu des oppositions de pacotille en Libye puis en Syrie. Ils parlaient alors de répression sanglante, sans preuve. Pour rappel, on attend toujours qu’on nous monte un charnier en Libye. Dans les indignés contre la Syrie, l’Arabie saoudite. Tiens, tiens. Toutes les ambassades libyennes avaient été confisqués en violation flagrante du droit international. Les syriennes subissent le même sort…Qu’en est-il de l’Arabie saoudite ? Ah, Mammon ! Le royaume achète le silence de ces clowns criminels en col blanc…

C’est la gueule de bois pour le cas du jeune Ali Mohammed al-Nimr, qui est chiite… La presse mainstream n’en parle pas mais est prête à dire qu’en Syrie le président Assad joue sur le fibre du confessionnalisme. Un mensonge parmi tant d’autres quand on sait que cet alaouite a comme épouse une sunnite et que le gros des effectifs de l’armée arabe syrienne est…sunnite. Puisque l’Arabie saoudite et le Qatar achètent leur silence, rassurez-vous, publiquement, aucun dirigeant occidental n’aura l’outrecuidance de s’exprimer sur le sujet avec la virulence hypocrite dont ils sont maîtres contre la Syrie où ils font la guerre avec…l’Arabie saoudite, contre le président Assad, qui « doit partir », selon eux. Et leur roi ?

Le pauvre garçon que le régime des Saoud veut éliminer, était au lycée en 2012 lorsqu’il a participé à des manifestations pacifiques antigouvernementales à Qatif, dans l’est du royaume. Condamné à mort le 27 mai 2014, il doit être décapité d’un jour à l’autre (son dernier recours a été rejeté) et son corps exposé ensuite en croix. Ali Mohammed al-Nimr, neveu d’une figure de la contestation chiite du royaume, est également accusé d’avoir attaqué la police. Des accusations fantaisistes. Or, en Syrie et en Libye, ceux qui attaquaient la police, sont des rebelles et/ou résistants selon la sémantique occidentale.

La promotion du royaume en matière de droits de l’homme aux Nations unies est donc la preuve du double standard occidental, simplement attiré par les pétro-dollars et rien d’autre. Puisque l’Arabie saoudite et le Qatar veulent installer un régime sunnite en Syrie, alors, tout l’Occident accepte. Ces princes du pétrole et du gaz ont compris que seul Mammon gouverne l’Occident…Ppour preuve, hier, à Bruxelles, voici ce que le président français François Hollande a déclaré avec douceur, lui, qui a toujours un ton martial à l’encontre de la Syrie:  « Je demande à l’Arabie saoudite de renoncer à l’exécution du jeune Ali al-Nimr au nom de ce principe essentiel que la peine de mort doit être abolie et que les exécutions doivent être empêchées ». Quelle ironie !

Partager

Plus d’histoires deLibye