Aller à…
RSS Feed

2 mars 2021

Le choix de François Hollande: l’Arabie Saoudite, régime assassin qui soutient les terroristes de l’EI,


Publié par Jean Lévy

Le choix de François Hollande:  l'Arabie Saoudite, régime assassin qui soutient les terroristes de l'EI,   par Jean LEVY
Le choix de François Hollande:  l'Arabie Saoudite, régime assassin qui soutient les terroristes de l'EI,   par Jean LEVY

 

Le président de la République, à la tribune de l’ONU,  a rappelé clairement ses préférences en termes d’alliance. Le choix de François Hollande est clair : c’est, face au gouvernement légal syrien de Bachar al-Assad,  l’Arabie saoudite et son régime féodal et bestial (plus de 200 décapitations de détenus, suivies de crucifixions, depuis un an dans le Royaume). On ménage un bon client en Rafales (et qui en outre règle la note des deux frégates, refusées aux Russes) sans jamais condamner ni l’intervention militaire de Riyad  au Yémen pour contrer une révolte populaire, ni l’aide saoudienne à EI.

 

Et François Hollande en rajoute même sur Barak Obama – ce qui est un comble –  dans son opposition à Damas ! Il fait siennes les paroles de son ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius qui pratiquement appelle au meurtre du président syrien.

 

L’attitude provocatrice du président de la République pose problème : alors qu’il se fait le chantre des opérations armées en territoire étranger, directement au Mali comme en Centre-Afrique, en sous-main au Burkina Faso, et en Côte d’Ivoire où il a chaussé les bottes de Nicolas Sarkozy, appuyant un coup d’Etat interne contre le gouvernement légal du président  Gbagbo, François Hollande fait de même en Syrie.

 

Et tout de go, de prétendre le droit de désigner un successeur à Bachar al-Assad !

 

Notre peuple va-t-il encore longtemps supporter la tutelle d’un va-t-en guerre qui fait courir à la France les plus grands risques. En refusant d’aider la seule armée qui se bat sur le terrain contre les terroristes islamiques de EI, les forces du président syrien, François Hollande réduit la chance d’éradiquer ces derniers.

Et de ce fait, il accroît l’hypothèse d’attentats sur notre propre sol.

 

Laisserons-nous sans réagir la menace planer sur notre pays ?

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,