Aller à…
RSS Feed

19 octobre 2020

Les trafics turcs


Les trafics turcs

lundi 7 décembre 2015

Connaissez- vous Serena Shim
Avez vous entendu parler de Can Dündar ?

Tous racontaient la même histoire : Les services secrets turcs organisent le transfert d’armes vers les islamistes syriens dans des camions sous couvert d’organisation humanitaires.

Can Dündar a révélé que des camions bourrés d’armes avait été intercepté par des douaniers à un post frontière turco-syrien, dans le Hatay (Là où le bombardier russe a été descendu…). Les procureurs enquêtant sur l’affaire ont été arrêtés et Can Dündar est en prison depuis le 27 novembre pour trahison. Son article a provoqué la fureur d’Erodgan.

Serena Shim est décédée dans un accident de voiture, aprèss’être déclarée menacée par les services secrets turcs. Elle prétendait avoir vu les militants de l’EI blessés durant le siège de Kobané être soignés en Turquie. Elle affirmait que les services secrets turcs faisaient passer la frontière aux combattants islamistes.

Serena travaillait pour une télévision iranienne. Dans un de ses reportages, un journaliste prétend que les armes envoyés en Syrie proviennent de Libye. Un document de la DIA confirme que des armes sont envoyés de Libye vers la Syrie, vers les port de Banias et de Burj Islam. Ces localités sont contrôlées par le régime. Mais la région est peuplée de Turkmènes, certains en guerre ouverte contre le régime syrien. En 2012, la région était instable, l’armée libre syrienne se battait contre le régime et des habitants signalaient la présence de turcophones fomentant des troubles contre le régime. Ces armes ont donc pu être réceptionnées par la rébellion. Plus troublant, les médias conservateurs américains se demandent encore ce que faisait leur ambassadeur en Libye le 11 septembre 2012 à Benghazi. Ils prétendent qu’il négociait un envoi d’armes aux rebelles syriens via la Turquie.

En réponse à la destruction de son bombardier, la Russie a révélé l’ampleur du trafic de pétrole de Syrie vers la Turquie. Les USA ont soutenu leur allié, estimant que la majorité du pétrole extrait par l’EI est vendu au gouvernement syrien. Pourtant, un article du Washington Post de septembre 2014 décrit le trafic de pétrole vers la Turquie et l’estime à $1 million par jour (proche des 500 millions de dollars par année calculés par les russes).

Cerise sur le gâteau, les américains viennent d’expliquer pourquoi ils n’ont pas bombardé les puits de pétrole de l’EI avant novembre 2015 : C’était pour des raisons environnementales et pour ne pas détruire le patrimoine syrien. Touchante sollicitude , non ?

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,