Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

UN TÉNOR DU PS PREND ISRAËL POUR EXEMPLE


LE PARTI ANTISIONISTE

UN TÉNOR DU PS PREND ISRAËL POUR EXEMPLE

Julien Dray

Nous savions que Julien Dray, candidat PS aux élections régionales en ile de France était un sioniste convaincu.

Nous avions eu vent de ses accointances avec la milice fasciste pro Likoud du Betar, dont son frère est le président.

Nous savions aussi qu’il avait de la famille en Palestine occupée, dont un frère vivant dans une implantation.

Nous connaissions son goût immodéré pour les montres et autres articles de luxe découverts en 2009 lorsqu’il fit l’objet d’une enquête préliminaire pour abus de confiance et qui avait révélé un train de vie somptueux mais incompatible avec ses revenus.

Nous découvrons, aujourd’hui ses talents d’humoriste lorsqu’il déclare, sans rire et avec un incroyable aplomb que la France devrait s’inspirer du modèle israélien en matière de sécurité, en affirmant que l’entité sioniste  « n’a jamais dérapé » en la matière !!!!

Ainsi, pour le candidat socialiste julien Dray, la France, démocratie et pays des Droits de l’Homme, devrait s’inspirer dans sa manière de traiter la question du terrorisme, d’un Etat colonial pratiquant une politique d’Apartheid et utilisant la torture, le meurtre d’enfants, les punitions collectives etc…

Il a, en effet osé déclarer au micro du, tout aussi, sioniste Patrick Cohen : « On n’est jamais à l’aise en tant qu’homme de gauche avec l’état d’urgence. Ça conduit toujours à des dérapages », ajoutant ensuite,

« Il y a un pays qui combat le terrorisme depuis 50 ans et qui n’a pas créé l’état d’urgence, ni de lois d’exception, qui n’a jamais dérapé (…) Inspirons-nous, pour une fois de l’Etat d’Israël en la matière ».

Le socialo-sioniste Dray ne « se sent pas très à l’aise avec l’état d’urgence », par contre le modèle israélien ne lui pose pas de soucis. Bien au contraire, il l’érige en exemple à suivre.

En effet, il semble donc qu’il ne ressent aucun malaise avec la détention administrative illimitée, les exécutions sommaires de Palestiniens désarmés, la torture généralisée des prisonniers y compris les enfants, les emprisonnements sans jugements etc…

Pour Julien Dray, ces actions criminelles ne constituent donc guère des dérapages. Il faut préciser qu’elles ne touchent que la population palestinienne et effectivement, l’entité sioniste criminelle n’a pas dérapé avec les Juifs israéliens pour lesquels le pays est tout à fait démocratique.

Ainsi, si nous suivons le raisonnement du candidat socialiste Dray. En s’inspirant de l’exemple israélien, la France pourrait alors se permettre d’agir envers les Musulmans de la même façon que l’entité sioniste criminelle le fait avec les Palestiniens…

Nous devrions donc d’après sa logique, coloniser nos voisins, envoyer des avions de guerre bombarder les villes ou quartiers d’où viennent les terroristes – sans oublier les écoles et les hôpitaux – et accorder aux Français musulmans un statut de citoyen de deuxième ordre.

Dray propose donc tout simplement de pratiquer désormais, dans notre pays, la discrimination entre les citoyens selon des critères raciaux ou religieux, car c’est très exactement ce que l’Etat sioniste d’Israël pratique entre ses propres citoyens qui, selon qu’ils soient Juifs ou Palestiniens, n’ont pas du tout les mêmes droits ni le même traitement!

Le Parti Anti Sioniste condamne avec force les propos honteux et surréalistes de ce candidat socialiste proche du président, qui ose prendre pour exemple l’entité sioniste criminelle dont l’existence même est un dérapage !

Les Français voient là un nouvel exemple de ces agents sionistes infiltrés dans les appareils politiques de notre pays dans lequel ils attisent la haine et poussent à la guerre civile.

Leur influence sournoise est désormais apparente et il est nécessaire de sanctionner leurs agissements en les écartant de la scène politique lors de tous les scrutins électoraux à venir.

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
© http://www.partiantisioniste.com/?p=10482

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,