Aller à…
RSS Feed

29 octobre 2020

Yémen:152 mercenaires tués, dont des saoudiens, émiratis, et marocains


Yémen:152 mercenaires tués, dont des saoudiens, émiratis, et marocains

Par Agence | 14/12/2015 |

EMIRATIMORTDes dizaines de mercenaires de la coalition pro-saoudienne ont été tués suite à un tir de missile Tochka lancé par l’armée et les forces populaires d’Ansarullah.

Les combattants des forces yéménites ont visé dimanche soir le centre de commandement de la coalition à Bab al-Mandeb, sur la mer rouge.

Selon des sources militaires yéménites, le bilan des mercenaires tués s’est élevé à 152 morts, dont le chef du centre de commandement, le général émirati Sultan ben Howaydan.

Le chef des forces spéciales saoudiennes, Abdallah Sahiane, figure parmi les dizaines de chefs et de mercenaires arabes et étrangers tués à Bab al-Mandeb.

Dans son dernier vidéo posté sur Youtube, le colonel saoudien menaçait les combattants de l’armée et d’Ansarullah déployés à Taez.

Selon le site d’information yéménite Khabar, 23 morts saoudiens, 9 émiratis, et 7 officiers marocains ont été identifiés.

Plus de 146 corps calcinés ont été évacués vers la ville portuaire d’Aden et la base d’Omrane. Un bateau hôpital a également été dépêché près des côtes yéménites, en raison du nombre élevé des militaires tués et blessés, a-t-on ajouté de même source.

42 mercenaires employés par la société américaine, à mauvaise réputation, Black Water, dont leur chef colombien « Carles » ont également été tués par le missile Tochka.

Le tir de ce missile a provoqué de fortes explosions dans la base visée. Selon un bilan préliminaire, 3 avions de type Apache, 40 véhicules militaires et 12 blindés appartenant à Black Water ont été détruits.

Nous allons brûler tous ceux qui nous agressent

En réaction le porte-parole de l’armée yéménite Charaf Loqman a affirmé que cette opération est le fruit d’une collecte de renseignements délicate.

Le général Loqman a fait état de 190 tués parmi les mercenaires et les soldats de la coaliton.

« Nous allons brûler tous ceux qui nous agressent », a-t-il prévenu dans une déclaration rapportée par AlManar.

Version de la coalition

Selon un communiqué de la coalition, cité par l’AFP, le colonel saoudien Abdallah al-Sahiane et l’officier émirati Sultan ben Howaydan ont trouvé la mort « dans l’exercice de leurs fonctions en supervisant les opérations pour la libération de Taëz », troisième ville du Yémen, contrôlée par l’armée et Ansarullah.

Les deux officiers ont été tués dans la zone de Bab al-Mandeb, détroit stratégique à l’entrée de la mer Rouge, par la chute d’un missile tiré par Ansarullah depuis une position dans la province de Taëz, sur la route reliant Dhoubab et Mocha, a indiqué à l’AFP une source militaire yéménite dans la région.

Un responsable provincial, Adelqader al-Mihwaly, a indiqué à l’AFP que les deux officiers avaient été tués « dans une attaque au missile ».

Le commandant Abdallah al-Sahian avait été reçu samedi à Aden (sud) par le président démissionnaire contesté Abd Rabbo Mansour Hadi à Aden qui l’avait alors décoré des insignes du Courage, selon l’agence gouvernementale yéménite Saba.

Cette agence l’avait alors présenté comme « le commandant des opérations des forces spéciales saoudiennes à Aden ».

A Abou Dhabi, le commandement général des forces émiraties a annoncé la mort lundi au Yémen de son officier Sultan ben Howaydan, sans préciser son grade.

Un cessez-le-feu doit entrer en vigueur à minuit

Il est à noter que cette opération intervient quelques heures avant un cessez-le-feu qui doit entrer en vigueur lundi à minuit (21H00 GMT) au Yémen. Des pourparlers de paix sous l’égide de l’ONU s’ouvriront mardi en Suisse, a annoncé Mouïn Abdelmalak, membre de la délégation yéménite pro-saoudienne aux négociations.

La durée du cessez-le-feu devrait être de sept jours, éventuellement renouvelable, avait indiqué une source pro-saoudienne.

Le Yémen est ravagé par une guerre saoudo-US qui a fait, selon l’ONU, plus de 5.800 morts, depuis fin mars.(Agences)

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,