Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Afrique et terrorisme. Cedeao: les résolutions du sommet d’Abuja


Afrique et terrorisme. Cedeao: les résolutions du sommet d’Abuja

image: http://www.mamafrika.tv/wp-content/uploads/2015/12/CEDEAO.jpg

MamAfrika TV | Par K.D.W.

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a 40 ans. Elle profite de son sommet ordinaire convoqué à Abuja (Nigeria) pour souffler sur ses chandelles, mais sa préoccupation du moment se trouve ailleurs. En effet, c’est principalement la question du terrorisme qui a, semble-t-il, précipité la rencontre des dirigeants africains appartenant à la Commission, rencontre organisée chez Muhammadu Buhari, du 16 au 17 décembre 2015

Les résolutions face au terrorisme: bannissement du port de la burqa (une mesure déjà appliquée, notamment par le Nigeria), mise en place d’une stratégie globale, développement de la solidarité, des actions, des échanges d’informations et d’expériences entre membres. Que cachent toutes ces formulations faisant office de mesures? Se concrétiseront-elles ou iront-elles s’afficher au triste tableau des effets d’annonces et des rendez-vous manqués? Le plus proche avenir le dira

Le plan de financement. Le président en exercice de la Cedeao, Macky Sall, fait appel aux aides de la Chine et de l’Inde pour le financement de quelques projets régionaux. Ces deux pays asiatiques ont, en effet, lors de leurs récentes tournées sur le Continent, promis d’importants soutiens financiers. Cependant, cette sollicitation dévoile trois choses: 1- que les Etats africains comptent encore sur d’autres qu’eux-mêmes, bien qu’ils aient les moyens de leur politique; 2- que l’Europe n’est pas dans le coup car elle s’abstient de débourser un euro alors qu’elle est responsable et qu’elle continue à raquetter l’Afrique; 3- l’inconséquence avérée de la politique africaine

Le plan économique d’urgence. Pour sauver les Africains de la misère et des agressions diverses et variées dont elle est, de façon chronique, victime, un plan logique s’impose. Ce plan, qui n’exige pas forcément d’études et de diplômes, pourrait se décliner en fonction du respect des principes suivants:  arrêt du pillage et de la fuite des capitaux, la mise en place d’une véritable politique socio-économique, sur la base des vrais besoins des peuples d’Afrique… Le développement d’une nation ne vient jamais d’ailleurs!

Le plan de défense et de sécurité. Etant donné qu’il a été prouvé que ce ne sont pas les armes qui font la guerre mais les humains et leur détermination, les dirigeants africains n’ont plus d’excuse pour ruiner leurs Etats en important les arsenaux militaires étrangers. La fabrication d’armes artisanaux (avec les moyens du bord, en attendant de savoir fabriquer des outils modernes) s’impose et l’apprentissage des techniques de guérilla aux populations (service militaire obligatoire?) !) sera nécessaire. Elles sauront, dès lors, affronter les bandes qui les agressent sans cesse, sans avoir à attendre une hypothétique aide de la capitale. La bravoure du respectable peuple vietnamien, affrontant et infligeant une cuisante défaite aux troupes américaines, n’est-elle pas inscrite en lettres de diamant dans les pages de l’histoire, pour l’éternité?

K.D.W.

En savoir plus sur http://www.mamafrika.tv/blog/afrique-et-terrorisme-cedeao-les-resolutions-du-sommet-dabuja/#HiYDG7KVgyb8C2v7.99

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,