Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Une vache rousse pour détruire la mosquée d’al-Aqsa et édifier le Mont du Temple


AL MANAR19/12/2015

 

Une vache rousse pour détruire la mosquée d’al-Aqsa et édifier le Mont du Temple
L’équipe du site
Une association juive sioniste, L’Institut du Temple, œuvre pour concevoir une génisse rousse parfaite pour qu’elle soit le prélude à la disparition de la mosquée d’al-Aqsa à Jérusalem Al-Quds occupée et à la construction du Mont du temple à la place.Selon le site d’information Middle East Eye, c’est le rabbin Chaim Richman qui est le président de cette association créée dans les années 80 afin de rebâtir le temple de Jérusalem détruit par les Romains il y a près de deux millénaires.

Selon la Tradition juive, avant que le Temple ne puisse se dresser, les constructeurs doivent obtenir une génisse rousse, ou « Para Aduma », une génisse de trois ans avec les poils complètement roux qui est censée être capable de restaurer un état de « pureté » après l’abattage rituel.

Ainsi, cet institut développe l’élevage d’un troupeau de vaches rousses qu’il qualifie être « un projet historique sans précédent ».

Il déclare : « Depuis 2 000 ans, nous avons pleuré la destruction du temple saint, mais l’avenir est entre nos mains. »

« Le défi consiste à élever une génisse rousse parfaite selon les exigences bibliques, ici, en Israël. Il est temps de cesser d’attendre et de commencer à agir. »

Richman prétend qu’il est possible de créer une telle génisse grâce à des techniques de sélection génétique et d’insémination.

Il a conclu un partenariat avec une ferme située dans le sud de la Palestine occupée, laquelle a récemment commencé l’élevage de bovins de race Angus roux, prisés pour leur viande, en utilisant des embryons congelés importés des États-Unis.

En même temps, l’Institut du Temple a élaboré des plans pour le temple, formé quatre prêtres, recréé leurs vêtements sacrés, réalisé les instruments religieux et conçu les autels, et qui devrait être purifiés aux cendres de la génisse rousse avant d’entrer dans le temple..

Selon Middle East Eye, cet institut, qui était autrefois considéré comme une frange extrémiste, a trouvé un soutien croissant auprès des juifs et des chrétiens sionistes américains.

Les experts israéliens qui ont étudié ses militants reconnaissent que les Palestiniens sont en droit d’être inquiets. Ils préviennent que les ambitions de personnalités comme le rabbin Richman pourraient provoquer une « apocalypse » dans la région.

Le choix d’une génisse rouge s’inspire du texte biblique qui se situe dans le Livre des Nombres, dans lequel Dieu ordonne à Moïse : « Avertis les enfants d’Israël de te choisir une vache rousse, intacte, sans aucun défaut, et qui n’ait pas encore porté le joug. »

Un texte sur le même sujet se trouve dans le Coran, dans la sourate d’Al-Bakara (La Vache), avec quelques différences dans la narration. Celle-ci  rend compte d’une épreuve de docilité inculquée aux Fils d’Israël, et non d’un rite d’épuration, voire sans aucun lien avec la construction d’un quelconque temple.

Selon la Tradition Juive, le prophète Moïse a été chargé de sacrifier rituellement l’animal et de mélanger ses cendres avec du bois de cèdre et de l’hysope. Il doit ensuite se baigner dans le mélange pour être «purifié du péché ».

Plus tard, les érudits juifs ont étendu ce rituel de nettoyage à la caste sacerdotale qui servait dans les temples antérieurs de Jérusalem, le premier construit par le roi Salomon et le deuxième qui s’est dressé là pendant des centaines d’années avant sa destruction en 70 avant J-C. Or, dans la tradition juive, on n’a plus vu de génisse rousse pure depuis la période du second Temple, il y a 2000 ans.

Pendant des décennies, les militants du mont du Temple ont écumé les troupeaux de bétail roux du monde entier, de l’Argentine à la Nouvelle-Zélande, afin d’en trouver une, mais sans succès.

Aujourd’hui, ils comptent sur les rapides avancées de la technologie d’élevage.

Et l’idée semble faire tâche d’huile. Des donateurs américains ont introduit un programme visant à développer l’industrie israélienne du bœuf dans des ranchs du Néguev.
Richman est rentré récemment d’un voyage aux États-Unis, après une possible tentative de levée de fonds supplémentaires, y compris auprès d’organisations sionistes chrétiennes, estimées à des dizaines de millions d’adeptes, d’après Middle East Eye.

Beaucoup de sionistes chrétiens, croient que la reconstruction du temple est «une condition essentielle à la seconde venue» du Messie.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,