Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

Le Hamas entre la politique et de la résistance


Rapport

Le Hamas entre la politique et de la résistance

CPI


Photo: CPI

Dimanche 27 décembre 2015

Gaza – CPI

28 ans après son lancement, le mouvement du Hamas reste attaché au choix de la résistance face à l’occupation sioniste, sans laisser tomber pour autant la politique. Il s’est engagé dans des élections et a pratiqué la politique.

Bien qu’il ait laissé le gouvernement, on le considère toujours comme le dirigeant réel de la bande de Gaza, dit l’analyste politique Adnan Abou Amer.

Il dit au correspondant de notre Centre Palestinien d’Information (CPI) que l’attachement au choix de la résistance et sa conduite sur le terrain ont fait du Hamas un mouvement particulier, le distinguant de ces mouvements qui zigzaguent entre la résistance et les négociations.

Pour sa part, l’analyste Ahmed Awad pense que le mouvement du Hamas vit dans un vrai isolement. Beaucoup de pays arabes commencent à changer leurs politiques, ses alliés commencent aussi à se désagréger.

Les défis du Hamas

Le blocus israélien et arabe d’un côté et la division de la maison intérieure qui empêche le Hamas de rejoindre l’OLP d’un autre côté, puis le changement régional et le manque de moyens sont les défis les plus importants auxquels le Hamas fait face, toujours selon l’analyste Awad.

Le Hamas devra entrer dans une alliance pour rester vivant. De plus, « Israël » ne cache pas sa volonté de le supprimer.

L’explosion du monde arabe est aussi un défi très grand. Etant une partie de la région, le Hamas ne peut rester loin de ces évènements et supporter les positions politiques des autres.

Faire face aux défis

Pour briser son isolement, selon Awad, le Hamas devra appliquer une politique nouvelle. Il devra être en accord avec la tendance de la scène politique régnant sur la scène palestinienne actuelle, tout en gardant son arme. Il devra s’engager dans une solution politique tout en gardant son arme et sa dignité, surtout du fait que le Hamas a montré sa capacité à manœuvrer. En tout cas, le Hamas, pense Awad, doit rester sur sa politique de lutte armée. Cette politique lui assurera très certainement une place dans tout arrangement futur.

Revoir sa politique

L’analyste Abou Amer conseille le Hamas de mener de nouvelles manœuvres politiques avec ce pays ou avec un autre et ouvrir une nouvelle étape.

Le Hamas devra revoir sa politique et sa ligne résistante ; il dit : « Le travail politique et militaire du Hamas devra être une seule unité, l’un complète l’autre. En revanche, le Hamas devra donner un peu plus d’importance à la politique, une dose supplémentaire, à un moment donné, à l’aspect militaire une dose à un autre moment. »

En tout cas, résume-t-il, l’aspect militaire fait partie de la politique. Il est impossible de continuer l’action de résistance pour toujours. Il faut avoir un programme politique, la résistance armée en fera partie mais non le contraire.

Les rapports du CPI
Le dossier Hamas
Le dossier soulèvement octobre 2015
Les dernières mises à jour

Source : CPI
http://french.palinfo.com/…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,