Aller à…
RSS Feed

29 octobre 2020

La Libye frappée par un des pires attentats depuis plusieurs années


La Libye frappée par un des pires attentats depuis plusieurs années

Un attentat-suicide au camion piégé contre un centre de formation de la police à Zliten, dans l’ouest de la Libye, a tué au moins 47 personnes et fait plus de 110 blessés, selon un bilan encore provisoire du ministère de la santé.

Le bâtiment visé était un centre de police où de jeunes gardes-côtes suivaient une formation, a rapporté une source de la sécurité de Zliten, une ville située à environ 170 km à l’est de la capitale Tripoli. « Toutes les victimes étaient jeunes et étaient sur le point de commencer leur vie », a dit le maire de la ville, Miftah Lahmadi. Il s’agit de l’un des pires attentats depuis la révolte qui a chassé du pouvoir en 2011 le dictateur Mouammar Kadhafi, capturé et tué par les rebelles. Pays à la structure essentiellement tribale, la Libye est depuis morcelée et sous la coupe de milices rivales formées d’ex-rebelles.

L’attaque n’a pas été revendiquée dans l’immédiat, mais elle porte la marque de fabrique de l’organisation djihadiste Etat islamique (EI), qui a déjà revendiqué plusieurs attentats sanglants sur le sol libyen, dont le dernier a visé en septembre la base aérienne de Mitiga à Tripoli.

L’EI, fort d’environ 3 000 hommes selon le décompte de la France, contrôle notamment la ville de Syrte, plus à l’est, et est de plus en plus active dans la région de Zliten.

Sept réservoirs de pétrole en feu

Depuis le début de la semaine, des combats ont lieu avec des djihadistes autour d’installations pétrolières dans la région stratégique du nord du pays. Sept réservoirs de brut ont pris feu depuis lundi.

Lire aussi : En Libye, l’Etat islamique à l’offensive face au vide du pouvoir

Après avoir condamné l’attentat, l’Union européenne et la France ont de nouveau incité les Libyens à s’unir pour faire face « au terrorisme ». Les Occidentaux sont convaincus qu’il faut agir vite en Libye contre la menace djihadiste croissante et poussent les Libyens à s’unir au sein d’un gouvernement qu’ils pourront soutenir en vue de faire face au groupe djihadiste.

Lire aussi : L’Etat islamique veut établir en Libye une base de repli

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,