Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

La police évacue le plus grand bidonville de Paris


 LE NAZISME EST TOUJOURS LÀ.
400 PERSONNES DONT DE NOMBREUX ENFANTS,  EXPULSÉES SANS SOLUTION DE RELOGEMENT ni de respect de la trève hivernale
L’ASSOCIATION DES BATISSEURS DE CABANES A PROPOSÉ À LA VILLE DE PARIS UNE LISTE DE TERRAINS POUVANT ACCUEILLIR UN FUTUR « VILLAGE D’ACCUEIL »
BRAVO POUR LA FRANCE PAYS DES DROITS DE L’HOMME;

EN IMAGES. La police évacue le plus grand bidonville de Paris

V.F. | | MAJ :

EN IMAGES. La police évacue le plus grand bidonville de Paris

Lancer le diaporama

Un campement où vivaient jusqu’à récemment près de 300 Roms, installés depuis juin sur les rails désaffectés de la «Petite ceinture», dans le nord de Paris, a commencé à être évacué mercredi matin.

L’évacuation, qui a débuté vers 7 h 30, fait suite à une décision de justice, saisie par SNCF Réseau qui est propriétaire du terrain.

Les services de la préfecture de police de Paris avaient dénombré 135 cabanons où vivaient des familles dans des conditions d’hygiène précaires et avec des moyens de chauffage rudimentaires, laissant craindre des risques d’incendie.

Cent soixante-treize «personnes vulnérables», dont huit enfants scolarisés, avaient été recensées lors d’un diagnostic sanitaire la semaine dernière, selon la préfecture d’Ile-de-France, qui fait état de quatre cas de tuberculose. Selon un récent rapport associatif, plus de 11 000 Roms ont été évacués de force de leurs campements en France en 2015, avec peu de solutions de relogement à la clé.

Une réponse “La police évacue le plus grand bidonville de Paris”

  1. Ginette Hess Skandrani
    3 février 2016 à 13 h 21 min

    Quand on reçoit un « rom » à l’hôpital, en général si c’est un cancer, la maladie est bien avancée car ils n’ont pas de suivi médical, d’où mon soutien à Médecins du Monde qui les soutiennent. Les « rom » n’ont aucun suivi médical sérieux, ils ont des problèmes d’hygiène et sanitaire car n’ont pas de point d’eau ou autre à leur portée, à 30 ans, ils ont déjà un état bucco-dentaire catastrophique, et vous savez qu’une infection dentaire qui prend de l’ampleur a pour complication des problèmes cardiaques, voire l’arrêt cardiaque.
    J’ai vu beaucoup de rom aux urgences, ils préfèrent vivre comme ils le font en France dans une extrême pauvreté et des conditions d’hygiène dramatiques, plutôt que d’affronter le racisme et les humiliations quotidiennes en Roumanie et en Hongrie. Les « roumains » par exemple, vous expliquent que ces gens ne sont bons à rien et refuse de travailler, en fait, ils ont interdits de travailler dans bien des branches chez eux.
    C’est une population en danger, la seule qui fut exterminée en 39/45 sans qu’on fasse grand cas de son devenir : on n’a jamais défini de terre ou zone en Roumanie ou Hongrie où les rom pourraient vivre avec le soutien de l’ONU, avec une surveillance jusqu’à ce qu’ils puissent être capable de s’autogérer. Et je pense qu’une base de cette population bien formée, intellectuelle, capable de gérer « la communauté rom » existe, seulement n’ayant ni pétrole, ni or, qui peut s’intéresser aux rom ?
    Les organisations chrétiennes par exemple font grand cas des « chrétiens d’Orient » et seulement « des chrétiens d’Orient » mais ces rom catholiques ne les intéressent pas ? Il faut dire qu’un chrétien d’Orient est souvent bien plus riche qu’un rom et peut verser des deniers à l’Eglise, n’est-ce pas ?
    NADIA GENJI

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,