Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Le jeune Yassine dessine sur le cactus la souffrance de sa patrie


Rapport

Le jeune Yassine dessine sur le cactus
la souffrance de sa patrie

CPI


Photo: CPI

Mercredi 3 février 2016

Naplouse – CPI

Ahmed Yacine est un jeune artiste du village d’Assira Al-Chimaliyya, au nord de la ville de Naplouse, au nord de la Cisjordanie. Il passe le plus clair de son temps parmi les arbustes de cactus. Il les aime, entre en contact avec eux, les transforme en tableaux naturels des plus beaux.

Depuis sa petite enfance, Ahmed Yacine aime l’art et le dessin. Dès qu’il a fini le lycée, il a rejoint la faculté des beaux arts de l’université nationale d’An-Najah. Il laisse déjà ses empruntes dans le monde de l’art.

Le papier et les murs n’ont pas suffi au jeune Ahmed, comme supports. Il a pris ses arbustes de cactus comme nouveau support à son imagination, reflétant ses sentiments envers sa patrie.

Créativité et souffrances

Les médias ne cessent de parler de la créativité d’Ahmed Yacine. Sa maison reçoit de plus en plus de gens qui aiment l’art, surtout l’art un peu différent, surtout après avoir pu concrétiser les souffrances du peuple palestinien sur des tableaux en cactus, un support bien rare.

Par cet art, Yacine veut dire au monde que le champ de la créativité ne connaîtra jamais de limite et qu’il fera toujours tout pour rester différent.

Yacine dit au correspondant de notre Centre Palestinien d’Information (CPI) :

« Je voudrais aller bien loin dans ma créativité ; je voudrais exposer mes travaux sur la scène internationale. »

Il exprime ses sentiments de fierté de pouvoir dessiner les souffrances de son peuple, de dessiner le retour, les martyrs, les souffrances de la ville d’Al-Quds. Il est satisfait de faire cela, en même temps qu’il développe ses expériences.

Rêves et défis

Yacine porte en soi une bonne dose de défi et de volonté pour réaliser ses rêves. « Actuellement, je réalise la plupart de mes rêves. Je rêve de dessiner désormais sur les troncs des oliviers ancestraux, appelés les oliviers romains. Je rêve désormais de pousser mon art vers le monde. »

L’encouragement familial a aidé Yacine à renforcer sa créativité. L’encouragement familial a aidé son frère à exceller dans la poésie. L’encouragement familial a aidé un autre frère à être créatif dans la décoration et le design. « Sans le soutien de ma famille, je n’aurais pas eu la chance d’être connu et reconnu dans ma société », dit-il.

Yacine a saisi l’occasion pour lancer aux jeunes palestiniens un appel fort à sortir de la routine et montrer leur créativité, obligeant tout le monde à les respecter. Il croit que la société palestinienne est pleine de créativité, dans tous les domaines. Les jeunes devront vaincre la peur et le manque de soutien.

Yacine appelle les jeunes palestiniens créatifs à sortir du silence, à sortir face au monde, à sortir et dire à tout le monde, à voix haute :

« Nous avons une grande créativité et une forte énergie, mais nous avons besoin de beaucoup de soutien ».

Les rapports du CPI
Le dossier Hamas
Le dossier soulèvement octobre 2015
Les dernières mises à jour

Source: CPI
http://french.palinfo.com/…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,