Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

Le petit journal de Karim


Le petit journal de Karim

Date : 2 février 2016
Objet : Pour info – OMS complice des crimes US en Irak
Le rapport caché de l’OMS sur les crimes US en Irak
https://www.oximity.com/article/Le-rapport-cach%C3%A9-de-l-OMS-sur-les-1 <https://www.oximity.com/article/Le-rapport-cach%C3%A9-de-l-OMS-sur-les-1>
Avec photos instructives sur les effets des radiations et de l’uranium appauvri sur la néonatologie…

Le président tchadien critique la politique de « deux poids deux mesures  » de la CPI

Par Agence | 01/02/2016 | 16:42

Le président tchadien Idriss Déby Itno, désigné samedi nouveau président en exercice de l’Union africaine (UA), a critiqué la politique de « deux poids deux mesures » de la Cour pénale internationale (CPI) à l’égard de l’Afrique, alors que le Kenya a soumis, à l’UA à Addis Abeba, une initiative visant à un retrait des pays africains de cette instance.

« Le constat que nous avons fait, (c’est que) la CPI s’acharne beaucoup plus sur l’Afrique, sur les chefs d’Etat africains, y compris des chefs d’Etat en exercice, alors qu’ailleurs dans le monde, beaucoup de choses se passent, beaucoup de violations des droits de l’Homme flagrantes, mais personne n’est inquiété », a déclaré dimanche le président tchadien Idriss Déby. « Il y a là deux mesures, deux poids », a estimé M. Déby. « C’est pour cela que nous avons décidé d’harmoniser notre position en attendant que la CPI prenne la mesure de l’importance de la position africaine sur cette question », a-t-il ajouté.

Aucune décision légalement contraignante n’a été prise et il revient toujours à chaque pays de décider individuellement de quitter ou non la CPI, première cour pénale internationale permanente, dont le fonctionnement est régi par son traité fondateur, le Statut de Rome, entré en vigueur le 1er juillet 2002. Mais le gouvernement kényan, depuis longtemps déjà très critique à l’égard de la CPI, qu’il accuse de cibler injustement les dirigeants africains, a soumis une « proposition (…) pour que l’UA développe une feuille de route pour le retrait des pays africains (de la CPI) », qui a été adoptée au sommet de l’UA.

La CPI a ouvert la semaine passée le procès de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, qui est devenu le premier ex-chef d’Etat poursuivi par la juridiction internationale depuis sa création. Créée en 2002 pour juger en dernier ressort les génocidaires et criminels de guerre qui n’ont jamais été poursuivis dans leur propre pays, la CPI a ouvert des enquêtes sur huit pays au total, tous africains: Kenya, Côte d’Ivoire, Libye, Soudan, République démocratique du Congo, Centrafrique, Ouganda et Mali. Le Kenya est en pointe dans la critique de la CPI, qui a dû abandonner en décembre 2014 – faute de preuves – des poursuites à l’encontre du président kényan Uhuru Kenyatta pour son rôle présumé dans les violences post-électorales de 2007-2008.(Agences)

De : <[email protected]>
Date : 1 février 2016 à 20:20
Objet :  lettre ouverte aux élus de la république

Citoyens, élus ou non de notre république, l’heure est grave, par l’acte 3 de la décentralisation c’est la république une et indivisible qui est attaquée. Par la volonté du gouvernement de vouloir changer la constitution c’est l’article 3 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 qui est bafouée : « tous les hommes sont égaux par la nature et devant la loi », mais également notre démocratie par la mise en place d’un état d’urgence permanent mettant en place un état totalitaire.
La patrie est en danger, la démocratie et la république attaquées, mesdames et messieurs les élus vous devez à ceux qui vous ont élu de ne pas voter ces forfaitures contre la république où vos électeurs seront s’en souvenir.
Nous, RPS FIERS, demandons dans une lettre ouverte que vous trouverez en pièce jointe, à chaque élu, à chaque citoyen, de refuser ce vote inique et de dire non à la constitutionnalité d’un état totalitaire et à la mise en place de citoyens de seconde zone au sein de la république française.
Pour le RPS FIERS Pascal Chauvet

De :  jeff <[email protected]>
Date : 2 février 2016
Objet :  A écouter attentivement

« L’Eglise est occupée par une loge maçonnique » (Mgr Lefebvre)

in Religion Catholique / by Pierre-Alain Depauw / on 31 janvier 2016 at 17 h 29 min /

Ces paroles de Mgr Lefebvre, ô combien actuelles, choqueront les tièdes et embarrasseront ceux qui préfèrent le confort au combat. Tant pis, la vérité ne se négocie pas !

En savoir plus sur http://www.medias-presse.info/leglise-est-occupee-par-une-loge-maconnique-mgr-lefebvre/48339#cGKD6Pk04emp8rd8.99

De : Ekue Tosse <[email protected]>
Date : 2 février 2016 à 12:15
Objet :  Livre de CTaubira/pétition candidature

L’ancienne ministre de la Justice publie ce lundi un « livre-réquisitoire » contre la déchéance de nationalité. Intitulé Murmures à la jeunesse, l’ouvrage a été discrètement imprimé en Espagne, puis acheminé en France sur des palettes opaques.

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/decheance-de-nationalite-christiane-taubira-enfonce-le-clou_1759112.html

C’était à prévoir, Christiane Taubira n’est plus au gouvernement mais, continue d’être un caillou dans la chaussure de l’exécutif. Selon les informations de France 2, l’ancienne garde des Sceaux publie ce lundi un livre prenant une position très ferme contre la déchéance de nationalité, quatre jours avant le début de l’examen du projet de loi à l’Assemblée nationale. « Céder à la coulée d’angoisse et se laisser entraîner, au lieu d’endiguer, signe la fin du Politique et de la politique. Le glas. Plus fatal que l’hallali », écrit Christiane Taubira, avec le style recherché qui est le sien.

Cet ouvrage, de 94 pages, a été discrètement imprimé en Espagne, puis acheminé en France sur des palettes opaques, rapporte Le Monde. Tiré à 40 000 exemplaires, ce dernier a été présenté aux librairies comme un « livre sous X » pour éviter les fuites. Seul François Hollande était au courant de la publication de ce livre, rédigé dans la précipitation alors que Christiane Taubira était encore ministre de la Justice. Elle est d’ailleurs toujours présentée comme garde des Sceaux sur la 4e de couverture.

Dans cet essai intitulé Murmures à la jeunesse, elle évoque également la nécessité de comprendre les mécanismes qui poussent de jeunes Français à se tourner vers le terrorisme. « Il faut comprendre pour anticiper et aussi pour ramener du sens au monde. Que les cris des tyranneaux de la pensée cessent de tétaniser nos esprits. Sinon, par omission, nous aurons laissé s’installer de nouvelles frustrations grosses d’exaltations macabres, nous aurons arrosé le terreau où poussent ces contentieux passionnels… » assure-t-elle.

« Il est des choses trop inflammables pour s’en approcher sans méfiance »

Cette position, elle la partage avec le ministre de l’Économie Emmanuel Macron. Il avait lui aussi prononcé le mot de « terreau » sur lequel prospère le djihadisme. Cette déclaration n’était pas du goût du Premier ministre qui avait rétorqué: « expliquer, c’est déjà vouloir un peu excuser ».

Un autre aspect abordé dans ce livre concerne ses doutes à modifier la constitution alors que le Front national grimpe dans les sondages. « Il est des choses trop inflammables pour s’en approcher sans méfiance avec deux silex à la main, écrit-elle. L’un des silex est cette déchéance de nationalité visant des Français de naissance binationaux, l’autre est la triste et possible capacité pour la cheffe d’un juteux négoce familial d’accéder au pouvoir suprême » écrit-elle.

« Le tourment m’habitera jusqu’à la tombe »

Cet ouvrage a été rédigé alors que Christiane Taubira n’avait pas encore pris la décision de démissionner. « Je ne suis sûre de rien », écrit-elle avant de poursuivre: « Le tourment m’habitera jusqu’à la tombe. L’inquiétude. L’intranquillité. Peut-être est-ce faire trop de bruit pour peu de chose. Peut-être serait-il plus raisonnable d’être raisonnable et de laisser passer. En convenir. S’en accommoder. Ne pas ajouter au trouble. […] Ne vaut-il pas mieux alors un cri et une crise plutôt qu’un long et lent étiolement? Je ne suis sûre de rien, sauf de ne jamais trouver la paix si je m’avisais de bâillonner ma conscience. »

Le Journal du dimanche avait assuré ce dimanche qu’un livre écrit par Christiane Taubira et intitulé Etre ministre était prévu en mars. Selon l’hebdomadaire, cet ouvrage reprendra le texte d’une conférence tenue en novembre. L’ancienne ministre devrait y faire le point sur sa volonté de « résistance ».
Message du 02/02/16
De : « Catfish Tomei » <[email protected]>
Objet : Notre tribune dans l’Express : derrière le nom de Taubira, l’amour du Vivre-Ensemble – Mise à jour à propos de « Pour que Christiane Taubira soit candidate aux élections présidentielles en 2017 »
Catfish Tomei vient de publier une mise à jour sur la pétition que vous avez signée intitulée « Pour que Christiane Taubira soit candidate aux élections présidentielles en 2017« 

Assignation à résidence: le témoignage émouvant de H. Abdelmalek

http://oummatv.tv/assignation-residence-halim-abdelmalek

L’assassin de Mohammed El Makouli considéré comme pénalement irresponsable

01/02/2016…

Une quarantaine de personnes s’est rassemblée, hier, devant le palais de justice d’Avignon à l’appel de l’association “Respect égalité dignité” pour soutenir Nadia El Makouli, qui était reçue par un juge d’instruction. Et dans le même temps pour dénoncer “le crime barbare et islamophobe” dont a été victime Mohamed El Makouli l’époux de Nadia.

Le 14 janvier 2015 au soir, Mohamed El Makouli, 47 ans, et son épouse Nadia ont été victimes d’une terrible agression à leur domicile au mas de Fontabelle, situé au Beaucet. Leur voisin, prénommé Thomas, âgé de 28 ans, armé d’un couteau, a fait irruption dans leur domicile en criant : “Je suis ton Dieu, il n’y a pas d’Islam “. Il s’est rué sur Mohamed en lui assénant 17 coups de couteau. 17 coups comme le nombre de morts lors des attentats de janvier 2015. Nadia, après s’être interposée et avoir été blessée aux mains a fui avec son bébé, à la demande de son mari agonisant.

Placé en garde à vue Thomas, assisté de Me Laurent Penard, a été interné à l’hôpital psychiatrique de Montfavet où une schizophrénie a été diagnostiquée. La première expertise effectuée par un collège de deux psychiatres, qui a conclu à une abolition du discernement au moment des faits, vient d’être confirmée à la fin décembre par une deuxième expertise.

La provence Le JDM

PRÉSENCE DES FORCES MILITAIRES ÉTRANGÈRES EN TERRITOIRE LIBYEN

L’Algérie dit non!

Par Ikram GHIOUA – Mardi 02 Fevrier 2016

Un pays déchiré

Elle refuse toute implication dans les conflits qui se développent à ses frontières.

L’éventuelle intervention étrangère en Libye inquiète l’Algérie qui a pris l’initiative de placer la sécurité de ses frontières est et sud-est comme priorité majeure. Cette mesure intervient suite à des informations faisant état d’une dense mobilisation contre Daesh en Libye par les USA et la France qu’ils s’apprêtent à lancer après une demande formulée par l’Italie. Une décision qui répond vraisemblablement à un souhait du Premier ministre libyen qui effectuait, il y a quelques jours, une visite en Italie. L’autorité militaire prévoit à cet effet, des rencontres multiples de hauts cadres de l’Armée nationale populaire au niveau des wilayas de l’Est. Parmi celles-ci, on citera Constantine, Tébessa, Souk Ahras, El Oued, Oum El Bouaghi, Biskra et Khenchela.
Le but est d’élaborer une stratégie pour maintenir les…http://www.lexpressiondz.com/actualite/234529-l-algerie-dit-non.html

Libye: la France dément toute velléité d’intervention militaire

02-02-2016
Selon le ministre français des Affaires étrangères, « il faut pousser à la formation d’un gouvernement d’union nationale ».

L’intervention miliaire en Libye, un «fiasco» selon Juppé

Par Hakim Megatli | 02/02/2016

Le maire de Bordeaux et néanmoins candidat aux primaires socialistes à la présidentielle française, Alain Juppé a fait ce matin à Alger son mea culpa au sujet de l’intervention militaire de la France et ses alliés de l’OTAN en Libye. Juppé a fait ces aveux devant des journalistes algériens qui l’ont interrogé alors qu’il fut le chef de la diplomatie française. «Oui, c’est un fiasco et un chaos», a-t-il reconnu, bon joueur contrairement aux autres responsables français notamment Nicolas Sarkozy qui se vante à ce jour d’avoir «libéré» la Libye de Kadhafi.

Au-delà de la rectitude morale et de l’éthique politique dont a fait preuve Juppé en reconnaissant que ce fut une erreur d’avoir installé le chaos en Libye, cet aveu, tardif il est vrai, souligne à grands traits la politique des puissants de ce monde qui se permettent de se jouer du sort des millions de personnes et peut être pour des décennies. Et pour cause, la France était en 2011 aux avant poste de l’attaque des alliés de l’OTAN contre la Libye en proie à un conflit interne entre le régime de Kadhafi et des dissidents hétéroclites qui ne possédaient aucun agenda.

Malheureusement, ce pays a été mis à genoux par les bombardements de l’OTAN qui ont détruit toute ses infrastructures et provoqué une guerre civile qui dure depuis cinq ans. L’armée française par l’entremise des va-t-en guerre Sarkozy et son ami BHL, a envoyé un déluge de feu sur la Libye avant de l’abandonner à son funeste sort.

Aveu

Alain Juppé a tenté cependant de se défiler en faisant remarquer que cette intervention s’était faite dans «un contexte de Printemps arabe», où «les peuples demandaient une instauration de la démocratie». Et Juppé de d’ajouter : «On nous reprochait à l’époque, nous, grandes puissances, de soutenir les dirigeants». Ce qui est tout à fait vrai puisque sa collègue de la défense d’alors, Michelle Alliot Marie, proposait des bombes lacrymogènes et des matériels  anti émeutes pour mater les jeunes révoltés en Tunisie.

Aussi, le président Sarkozy avait même autorisé le colonel Kadhafi d’installer son immense tente au palais de l’Élysée moyennant un gros chèque pour financer sa compagne électorale. Cela dit, un péché avoué et à demi pardonné et Alain Juppé a eu l’honnêteté de reconnaitre son erreur. Sera-t-il prés à cautionner la réédition de cette expédition punitive aujourd’hui qu’on parle de nouvelles frappes contre la Libye ? «Je ne crois pas à une intervention militaire, mais je crois, comme en Syrie, qu’il faut trouver une solution politique». Oui, mais qui va payer les pots cassés en Libye ? http://www.algerie1.com/actualite/lintervention-miliaire-en-libye-un-fiasco-selon-juppe/

La progression de Daech inquiète les leaders africains : L’UA s’implique enfin dans la crise libyenne

L’Union africaine (UA) dit ne pas croire pour le moment à une solution militaire à la crise libyenne l Pour les dirigeants africains, cela compliquerait davantage la donne.

Date : 2 février 2016
Objet : Facebook bloque des pages de médias pro-Assad

A ce jour, trois au moins, à ma connaissance, restent bloqués…A quand le blocage des sites?

Facebook bloque des pages de médias pro-Assad

www.mondialisation.ca/facebook-bloque-des-pages…pro-assad/5503092
De : Bruno DRWESKI <[email protected]>
Date : 25 janvier 2016 à 18:20
Objet :  Invitation à l’événement : Meeting pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah

> Message du 24/01/16 23:32
> De : « Facebook » <[email protected]>
> Objet : Invitation à l’événement : Meeting pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah

Badia Benj vous invite à l’évènement de Espace Maymana

Meeting pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah
samedi 6 février à 17:00
Espace Maymana à Saint-Ouen, Ile-De-France, France

8, rue Raspail, Saint-Ouen, métro Garibaldi

J’y vais
Intéressé(e)
Pas intéressé(e)
Georges Abdallah est un héros du combat pour le communisme et contre l’impérialisme. Georges Abdallah est libérable selon le droit français depuis 1999. Par deux fois, en 2003 et en 2012, des tribunau…
Jamila Gdr and 6 others are also on the guest list.

De : Mohamed Bouhamidi <[email protected]>
Date : 1 février 2016 à 23:47
Objet : M. Tsipras qualifie Jérusalem de capitale d’Israël

à ceux qui ont appelé à soutenir ce sioniste au nom de la gauche algérienne

M. Tsipras qualifie Jérusalem de capitale d’Israël: Une bourde scabreuse ou un forfait prémédité ?Par Vangelis Goulas

Posted on 7 décembre 2015 by VG

  1. Tsipras qualifie Jérusalem de capitale d’Israël:Une bourde scabreuse ou un forfait prémédité ?par  Vangelis Goulas, le vendredi 27 novembre 2015

Le Premier Ministre grec, lors de sa rencontre avec le Président israélien M. Rivlin, a été appelé à  signer le livre des visiteurs du Président israélien.

  1. Tsipras a donc inscrit sue ce registre : « c’est pour moi un grand honneur d’être dans votre capitale historique et de rencontrer votre Excellence », rapporté par Tal Shalev, journaliste de la télévision israélienne « I24news ».

Cette déclaration de la part d’un dirigeant européen est sans précédent, dans la mesure que le statut de la ville est controversé et que, pour Jérusalem Est en particulier, la communauté internationale s’en réfère comme territoire occupé.

La ville a été conquise par l’armée israélienne pendant la guerre des 6 jours, en juin 1967, et depuis est sous occupation.

En 1982 Israël a voté une loi pour annexer la partie est de la ville. Cet acte d’annexation a été condamné par la communauté internationale qui considère que le statut de la ville n’est pas déterminé et fait objet de négociation des deux parties ; une part de cette communauté internationale soutient la revendication des palestiniens de faire de Jérusalem Est la capitale de la Palestine.

L’ONU a utilisé le terme « territoires occupés » dans la motion 242 du 22/11/1967 et depuis 1970 le terme « territoires occupés » plus largement. Israël appelle la rive ouest du Jourdain « Judée » et « Samarie » et admet l’existence de « territoires contestés ».

Ces territoires sont : la Rive Ouest, Jérusalem Est et la Bande de Gaza. La motion 58/292 du 14 mai 2004 de l’Assemblée Générale de l’ONU confirme la notion de « territoires palestiniens occupés, Jérusalem Est incluse »

« Confirmant la motion 66/18 du 30/11/2011 et toutes les motions relatives au statut de Jérusalem, retenant la notion que la communauté internationale ne reconnait pas l’annexation de Jérusalem Est, souligne le besoin de trouver la manière de résolution par la voie de négociation du statut de Jérusalem comme capitale de deux États »

« Rappelant l’avis consultatif  du Tribunal International, du 09/07/2004, confirmant sa motion 58/292 du 06/05/2004, dans lequel il est stipulé entre autres que la situation du territoire palestinien est depuis 1967 celle d’une occupation militaire, conformément aussi au Droit international et les motions des Nations Unies, le peuple palestinien a le droit incontestable à l’autodétermination et à l’exercice des droits souverains sur son territoire »

Alors, l’acte de M. Tsipras d’écrire « votre capitale historique » dans le registre du Président israélien serait-il juste une gaffe, ou bien joue-t-il le rôle d’éclaireur pour les spéculations glauques de ses nouveaux alliés ? Ceux-là mêmes dont il qualifiait les agissements de « sauvageries » en arborant en manifestation le keffieh palestinien, il y a un an et demi, quand aujourd’hui il parle « d’escalade de la violence des deus côtés » en plaçant sur un pied d’égalité les bourreaux et leurs victimes.

L’Égypte dément la visite imminente de Netanyahu au Caire …

Yémen : L’Occident accusé d’aide au génocide

Les précurseurs du « nouvel ordre mondial » sont achetés …

La contre- attaque pétrolière de Poutine?

02 février 2016 – Finance Réseau International

Lors des mois à venir, la Russie et l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, (OPEP), en particulier l’Arabie Saoudite, pourraient parvenir à un accord sur la diminution planifiée de la production de pétrole, ce qui entraînerait une hausse des prix sur le marché de l’or noir.

Dans cette situation, c’est l’approche de la Russie qui pourrait exercer une influence décisive sur le mouvement des prix pétroliers vers le haut, estime Business Insider. Cette diminution de la production pétrolière de la part de l’OPEP, ainsi que des pays qui ne font pas partie du cartel, en particulier la Russie, serait planifiée estime la chef du département des matières premières de RBC Capital Markets, Helima Croft.

Selon l’analyste, la série de rencontres bilatérales tenues récemment entre le Président russe Vladimir Poutine et Mohammed ben Salman Al-e Saoud, vice-prince héritier saoudien et ministre de la Défense du royaume, qui a apporté des accords sur des milliards de dollars d’investissements dans l’économie russe, pourrait servir de bonne base pour le début des négociations pétrolières entre Moscou et Riyad. L’Arabie Saoudite est également intéressée par des achats d’armes russes, ce qui signifie que les deux pays ont un point supplémentaire d’accroche.

Selon les analystes de RBC Capital Markets, les canaux de dialogue déjà existants pourront être utilisés pour planifier des actions communes. Business Insider admet qu’il n’y a aucune garantie que la Russie et l’Arabie Saoudite vont rapidement procéder à la diminution de la production pétrolière, vu que les relations entre les deux pays connaissent parfois certaines difficultés. « Cependant, tout indique que la Russie est un acteur important qui retient en ce moment toutes les attentions » conclut Business Insider.

Source: Sputnik via: http://francophone.sahartv.ir/infos/article-i22663-la_contre_attaque_p%C3%A9troli%C3%A8re_de_poutine

  • Télécharger
  • lettre ouverte aux élus de la république française .pdf

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,