Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

L’entité sioniste sous pression


P.A.S.

L’entité sioniste sous pression

Yahia Gouasmi


Photo: D.R.

Vendredi 12 février 2016

Désemparé par la résistance héroïque du peuple palestinien qui se bat quasiment à mains nus, comme l’a prouvé « l’intifada des couteaux », le régime criminel israélien est dans l’impasse, même s’il bombe le torse pour le cacher.

En effet, les colons, dont le courage n’est pas l’apanage, vivent dans la psychose face à une population palestinienne qui n’a plus rien à perdre. Pendant ce temps, le gouvernement du criminel de guerre Netanyahu joue les cadors et continue de provoquer, jusqu’à ses plus fidèles alliés, en multipliant les nouvelles implantations illégales.

En réalité, la situation est intenable pour l’entité sioniste, qui souhaite relancer un processus de négociations moribond, afin d’imposer sa paix au peuple palestinien. Cette « Pax Sionista » version Netanyahu viserait en fait à soumettre totalement les palestiniens, priés d’accepter un régime d’apartheid, abandonnant leur droit au retour, Jérusalem, ainsi que toute indépendance vis-à-vis de l’entité coloniale.

Les occidentaux font mine de froncer les sourcilles, comme le prouvent les déclarations du désormais ex-ministre des Affaires Etrangères français, menaçant de reconnaitre l’État palestinien au cas où l’entité infanticide israélienne refuserait de participer à son initiative de conférence internationale, visant à « faire aboutir la solution des deux Etats ».

C’est le même Laurent Fabius, qui pendant toute la durée de son ministère a scrupuleusement œuvré en faveur d’Israël en matière de politique étrangère, au détriment des intérêts français (appui aux terroristes en Syrie, intransigeance contre l’Iran pendant les négociations sur le nucléaire etc…). Ce dernier, à une semaine de sa fin de mission au Quai d’Orsay tape du poing sur la table et se rêve en chevalier de paix au proche orient, ce qui ne trompe personne étant donné son sionisme zélé et clairement affiché.

De la même manière, Ban Ki-Moon, le très servile Secrétaire Général de l’ONU, dont la soumission au sionisme n’est plus à prouver, trouve enfin le courage d’oser critiquer l’entité terroriste, en déclarant que « l’occupation étouffe les Palestiniens » qui « perdent espoir » : Quels doux euphémismes dans la bouche de Mr Ban, courageux, mais pas téméraire non plus…Il était temps qu’il s’en rende compte à un an de la fin son mandat à la tête de l’ONU, mais mieux vaut tard que jamais….

Ainsi donc, on montre l’intention de mettre la pression sur le gouvernement israélien pour tenter de ranimer les perspectives de paix, afin de laisser croire que tout a été tenté et que les palestiniens sont priés à leur tour de faire un effort en acceptant la paix qu’on leur propose. Une paix sans justice, inacceptable pour ce peuple opprimé, qui a fait le choix du martyr face à la soumission.

Le Parti Anti Sioniste rappelle sa position sur le dossier de la Palestine occupée : un état dans lequel se côtoieraient toutes les communautés religieuses (juives, chrétiennes, musulmanes) dans l’égalité et la justice. C’est la seule paix qui soit acceptable, une paix juste et soucieuse de la dignité de tous.

Cette solution à un état, qui est la hantise des sionistes, est inéluctable, et l’on s’y dirige « de facto ». C’est probablement ce qui explique cette frénésie actuelle chez les sionistes et leurs alliés, qui tentent de relancer un processus de paix dont l’issue serait une solution à deux états.

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,