Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

La Question Kurde


Photo de Fabrice Beaur (Фабрис Бэор).
Fabrice Beaur (Фабрис Бэор)

# LA QUESTION KURDE /
https://facebook.com/beaur.fabrice/
Il ne peut y avoir de solution militaire aux affrontements constants avec les organisations kurdes en Turquie, parce que la question kurde ne se limite pas au paysage politique turc.
Les Kurdes ont une profondeur stratégique du fait de leur présence en Turquie, en Syrie, en Irak et en Iran.
La question est un tabou depuis près d’un siècle. La création d’un Etat kurde n’est point un événement nouveau sur l’échiquier régional.
Les expériences éphémères de la République d’Ararat (1927-1931, Turquie) ou bien de la République de Mahabad (1946, Iran) démontrent s’il le fallait de la persistance d’une ancienne revendication du peuple kurde : exister en tant qu’Etat.
La politique du pompier pyromane d’Erdogan sur le conflit du « sud-est » combinée avec celle de l’autoroute djihadiste lui a donné une dimension mondiale dont il est impossible de s’en sortir.
Et la possible intervention militaire d’Ankara dans le Nord de la Syrie serait la plus grande erreur d’Erdogan. Le risque d’enlisement serait réel face aux organisations kurdes. Sans compter la plus grande proximité avec les Russes et les Iraniens ; ce qui serait dangereux.
La question kurde est donc de retour sur le devant de la scène. Merci Erdogan.
FB

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,