Aller à…
RSS Feed

11 mai 2021

Des membres des forces spéciales turques pénètrent en Syrie


Une centaine de membres des forces spéciales turques ont pénétré sur le territoire syrien en franchissant un poste de contrôle dans la province d’Idleb, a confié à Sputnik une source au sein de la milice kurde (Unités de protection du peuple, YPG).

Des membres des forces spéciales turques pénètrent en Syrie.

Auparavant, dans une interview exclusive à Sputnik, le président syrien Bachar el-Assad avait souligné que la Turquie «soutenait et armait les terroristes de Daech».

«Il (Erdogan, ndlr) soutient directement les terroristes. Il leur permet de se déplacer sur le territoire turc, d’effectuer des manœuvres avec leurs chars. (…) Il achète le pétrole volé par Daech, tout en effectuant des tirs d’artillerie pour aider les terroristes contre l’armée syrienne quand cette dernière progresse. Il envoie des combattants turcs pour se battre en Syrie, et cela continue. L’attaque contre l’avion russe dans le ciel syrien est également une agression contre la Syrie, car l’avion a été abattu dans son espace aérien souverain», avait indiqué le président syrien.

Et d’ajouter: «L’armée turque, qui n’est pas turque — c’est seulement l’armée d’Erdogan — se bat aujourd’hui en Syrie. Ce sont des terroristes et quand nous les frappons en Syrie, cela conduit directement à la défaite d’Erdogan. Notre réponse doit être avant tout à l’intérieur du pays et après cela, je pense que nous pourrons vaincre le terrorisme. Le peuple turc n’est pas contre la Syrie, il n’est pas hostile. Nos relations seront bonnes si Erdogan ne s’ingère pas».

Le 27 mars, au terme d’une offensive de 20 jours, l’armée syrienne appuyée par l’aviation russe a chassé les extrémistes de Palmyre, située dans la province centrale de Homs.

La Syrie est le théâtre d’un conflit armé depuis mars 2011. Selon les dernières informations des Nations unies, les hostilités ont fait plus de 220.000 morts. Les troupes gouvernementales combattent les groupes terroristes, dont «Daech» et «le Front al-Nosra».

La Russie et les États-Unis ont convenu d’un cessez-le-feu en Syrie à compter du 27 février à minuit. Les frappes contre «Daech», «le Front al-Nosra» et d’autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l’ONU se poursuivent néanmoins.

Source: agences et rédaction

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

Plus d’histoires deSyrie