Aller à…
RSS Feed

16 octobre 2019

Réparation du barrage de Mossoul : le temps presse



Gilles Munier


Le barrage de Mossoul (ex-Saddam)

Vendredi 15 avril 2016

On aurait pu penser que le risque d’effondrement du barrage de Mossoul – annoncé depuis des années –, risquant de provoquer la mort d’environ 1 million d’Irakiens, aurait accéléré l’arrivée sur les lieux de spécialistes chargés de consolider sa structure et d’assurer sa maintenance.

Eh bien non, Bagdad n’était pas pressé. Il a fallu d’abord négocier le contrat, estimé à 273 millions d’euros et – l’Irak étant en tête des pays les plus corrompus du monde – sans doute discuter avec des intermédiaires des commissions à verser ici et là.

Bien placée, la société italienne Trevi a emporté le marché le 2 mars dernier.

Quelques soldats italiens sont arrivés le 14 avril en mission exploratoire dans les environs du barrage. Ils vont installer le campement qui accueillera les 450 à 500 militaires italiens assurant la protection des ouvriers de Trevi. Mais, comme s’il n’y avait pas urgence : leur venue n’est prévue que dans 2 mois. Chi va piano va sano !…

Reste à espérer que le retard incroyable pris pour réparer le barrage soit rattrapable, et que les combats déclenchés par la coalition irako-occidentale pour reconquérir la ville de Mossoul sur l’Etat islamique ne repousseront pas à nouveau les travaux. On croise les doigts…

Le sommaire de Gilles Munier
Le dossier Irak
Les dernières mises à jour

Source: France Irak
http://www.france-irak-actualite.com/…

Plus d’histoires deIrak

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,