Aller à…
RSS Feed

25 août 2019

Que les chefs d’États des pays va-t-en guerre arrêtent de mentir !


 

  • UN TEXTE ÉCRIT ET PUBLIÉ PAR FRANÇOISE EN AVRIL 2011 QUI N’A PAS BOUGÉ. LES VA-T-EN GUERRE CHERCHENT TOUJOURS À SE PARTAGER LA LIBYE . LES MILICES ISLAMISTES QU’ILS ONT SOUTENUES CONTRE LE PEUPLE LIBYEN OCCUPENT LE RESTE DU TERRITOIRE. MAIS LA RÉSISTANCE VERTE BOUGE. ELLE FINIRA PAR NETTOYER LA LIBYE
    Ginette
    publié dans LePoint.fr 16/04/2011
    En Libye, il n’y a pas d’avenir pour les chefs d’États
    occidentaux criminels du peuple libyen qui, lui, n’est pas
    protégé mais bombardé militairement, bafoué politiquement
    pour être spolié économiquement. Le peuple libyen, dans sa
    grande majorité, soutient le guide révolutionnaire. M. Kadhafi
    est chez lui, dans son pays : il n’est ni un colonisateur, ni un
    occupant de la Libye : par son action révolutionnaire, il a
    libéré son pays d’un roi, fantoche du Royaume-Uni. La
    démocratie n’est pas d’imposer au peuple libyen un dictateur
    ou un roitelet comme les chefs d’États occidentaux ont fait
    naguère en Libye, en Amérique latine, etc. car la liste serait
    longue.
    Les chefs d’États des trois pays occidentaux va-t-en guerre
    vont devoir renoncer à leur marotte de vouloir remplacer M.
    Kadhafi par un homme de leur choix, dans un État souverain
    avec un peuple souverain, ne leur en déplaise. (Il faut dire que
    la souveraineté des peuples, ils s’en fichent : il faut se
    souvenir du référendum « pour ou contre le traité
    constitutionnel européen », auquel le peuple français
    souverain avait répondu « non », et du vote sur le même sujet
    organisé, en catastrophe, à l’Assemblée nationale, et lors
    duquel les député(e)s, représentant(e)s du peuple, avaient
    répondu « oui ». Le « oui » des soi-disant représentant(e)s fut
    pris en compte et le « non » du peuple fut bafoué. C’est ainsi
    que les soi-disant démocrates entendent la démocratie…)
    Les chefs d’États occidentaux, qui sèment la terreur un
    peu partout dans le monde pour s’emparer des territoires ou
    des richesses d’autres pays, qui massacrent les peuples sous
    leurs bombes « humanitaires » et contaminent les pays
    agressés avec des missiles à l’uranium appauvri, n’ont pas les
  •  peuples derrière eux, contrairement à ce que le matraquage

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,