Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

Roger Cukierman receleur de données bancaires volées par les voyous de la « Brigade juive »


4 mai 2016

Roger Cukierman, président du CRIF se vante sur son site de réclamer au Crédit Mutuel et à la BNP, de fermer les comptes de Capjpo-EuroPalestine et de la « Campagne BDS » en France. Ceci après que ses amis, les criminels de la LDJ, « brigade juive », et autres chiens de garde de la colonisation israélienne ont commis des effractions, et rendu publics des numéros de compte bancaire qu’ils ont volés. Et ça voudrait se faire passer pour respectable !



Roger Cukierman se démasque ainsi lui-même en montrant enfin ses liens avec des nervis dont l’unique activité consiste à agresser des personnes, à effectuer des ratonnades, à pirater des sites, des données personnelles pour tenter de répandre la terreur. Des plaintes ayant été déposées contre les actions de piratage de données privées de militants d’EuroPalestine, Cukierman pourrait en outre avoir bientôt à répondre du recel de ces informations volées.

C’est en plus un fieffé menteur puisqu’il affirme que l’appel au boycott de l’Etat d’Israël est interdit et illégal en France !

« Ces organisations soutiennent et encouragent les appels au boycott d’Israël, interdit par la loi française », affirme le Président du Crif.

MENSONGE !

C’est ce que lui-même, et tous les soutiens aux crimes de l’occupant israélien, voudraient faire croire, en pratiquant la méthode Coué, et en prenant leurs désirs pour des réalités.

MAIS IL N’EXISTE FORT HEUREUSEMENT EN FRANCE AUCUNE LOI INTERDISANT L’APPEL AU BOYCOTT D’UN ETAT. NI L’ETAT D’ISRAEL NI D’UN AUTRE PAYS !

Sinon, on ne compterait pas le nombre de personnes qui seraient en prison aujourd’hui : de BHL à Elisabeth Badinter, en passant par Martine Aubry.

Car, régulièrement, on peut entendre diverses personnalités appeler publiquement au boycott, qui de la Chine, qui de la Russie, et même récemment des marques proposant des vêtements aux femmes musulmanes !

Alors, à moins que leur dévoué Manuel Valls réussisse à faire passer une loi stipulant qu’on a le droit d’appeler au boycott de tous les pays du monde sauf Israël, l’appel au boycott de cet Etat voyou, qui ne respecte ni les droits de l’homme, ni le droit international, qui torture les enfants et massacre régulièrement des populations civiles, n’a rien d’illégal.

Il est au contraire parfaitement légitime, quand il est fait de manière citoyenne et non violente, ont estimé de nombreux tribunaux en France, de même que plusieurs procureurs, tout comme le syndicat de la magistrature.

Certes certains arrêts de la Cour de Cassation, totalement surréalistes, ont condamné, à la demande du gouvernement et des officines israéliennes, des militants ayant appelé au « boycott des produits israéliens », mais cela :

1) n’est qu’un jugement et n’a absolument pas force de loi (aucun jugement, fut-il émis par une cour de cassation n’a force de loi). Les militants mis en cause se sont d’ailleurs pourvus auprès de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Donc la « messe n’est pas dite » !

2) et ce jugement, qui estime que « les producteurs israéliens ont été discriminés », ne fait aucune référence à l’appel au boycott de l’Etat d’Israël, ni de celui de l’occupant israélien, ni de celui des produits des colonies (Israël refusant d’ailleurs d’indiquer l’origine des produits qu’elle exporte), ni de celui de l’apartheid israélien, ni de celui des criminels de guerre israéliens.

  • Alors, dire « le boycott d’Israël est interdit », c’est du pipeau !

La preuve en est que si c’était interdit, nous ne pourrions pas manifester publiquement en reprenant l’appel palestinien au boycott de l’Etat d’Israël, en faisant comme pour l’Afrique du Sud de l’Apartheid.


Manifestation parisienne du 16 avril dernier

Et François Hollande n’irait certainement pas mettre des fleurs sur la tombe de Ghandi le chantre mondial du boycott des oppresseurs.

Et c’est bien ce qui rend malades les supporters de l’occupation et de la colonisation israélienne, qui avaient promis aux Netanyahou, Lieberman et autres fascistes israéliens d’éradiquer la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) en France.

La loi, ce sont eux qui la violent en permanence, en France, où ils bénéficient d’une très large impunité pour les crimes et les graves délits qu’ils commettent en permanence, dans ce pays, comme en Israël où des Français vont servir dans une armée d’occupation avec la bénédiction de nos gouvernants, ou encore se réfugier pour s’y mettre à l’abri de condamnations en France.

Ainsi, on verra qui se présente à la barre le mardi 31 mai prochain au Tribunal Correctionnel de Paris, pour répondre, 4 ans après les faits, des graves agressions physiques commises à l’aide de peinture rouge toxique sur Olivia Zémor, Houria Bouteldja at Jacob Cohen.

En tout cas, tous ces voyous, qui ne reculent devant aucun délit pour tenter de nous faire taire, en misant sur la complaisance de l’appareil d’Etat, apportent la preuve que cette campagne BDS est efficace, puisqu’elle leur fait peur au point de déployer une telle énergie pour la combattre, quitte à s’allier ouvertement avec des malfrats, des repris de justice.

En ce qui nous concerne, ni l’intimidation, ni le chantage à l’antisémitisme, ne nous ferons taire. Comme Nelson Mandela, nous pensons que « notre liberté ne sera jamais complète sans celle des Palestiniens ». Tant que ceux qui disent nous représenter ne prendront pas de sanctions pour faire cesser l’occupation, la colonisation et le blocus criminel de Gaza, nous relaierons l’appel au boycott de l’occupant israélien lancé par la société civile palestinienne.

Et si quelqu’un connait une forme de soutien plus efficace à la lutte d’émancipation du peuple palestinien alors qu’Israël ne veut ni un Etat, ni deux Etats, ni la paix, qu’il nous le dise !


Manifestation ce 1er mai à Paris

CAPJPO-EuroPalestine

 

Chères amis, Chers amis,

Nous vous appelons à un grand rassemblement à Paris ce samedi 14 mai

>

Non seulement parce que c’est le triste anniversaire de la Nakba, cette catastrophe qui s’est traduite, en mai 1948, par des centaines de villes et villages palestiniens rasés, des milliers de Palestiniens, hommes, femmes et enfants massacrés par Israël, dont la propagande éhontée a fait croire que la la Palestine était « une terre sans peuple pour un peuple sans terre », et que ce nouvel Etat avait toute légitimité pour expulser 800.000 Palestiniens par la terreur, afin de leur voler leur terre.

>

Mais aussi parce que cette Nakba qui dure depuis 68 ans se traduit quotidiennement par des crimes insoutenables de la part de l’occupant. Le dernier en date étant la mort de 3 enfants brûlés vifs à Gaza, tués par le blocus imposé par Israël depuis 10 ans, qui prive toute la population d’électricité, l’obligeant à s’éclairer à l’aide de bougies, causes d’innombrables blessures et décès, dont personne ne parle.

>

Excusez-nous pour cette photo très dure que des amis Gazaouis nous ont envoyée en nous demandant de la publier, pour que les gens comprennent que Gaza sous blocus est un camp de concentration et qu’on y meurt pour de vrai.

>

Les criminels responsables de ces horreurs, ceux qui manient en permanence le chantage à l’antisémitisme pour tenter de nous faire taire, doivent être dénoncés pour ce qu’ils sont.

>

Les tentatives d’intimidation des voyous de la « Ligue de Défense Juive », « Brigade Juive », et autres CRIF sont vaines (cf article « Roger Cukierman receleur de données volées par la « brigade juive » » : http://www.europalestine.com/spip.php?article11820)

>

Nous sommes là et le resterons jusqu’à la fin de l’occupation et de l’apartheid, jusqu‘à l’égalité des droits pour tous les Palestiniens et Israéliens.

>

Et notre solidarité, dont le vecteur le plus efficace est la campagne de boycott de l’occupant, ne pourra que s’amplifier tant que des sanctions ne seront pas prises par nos « représentants » contre les criminels de guerre israéliens, contre ce régime colonial, qui se maintient grâce à l’aide qui lui est apportée par nos dirigeants.

>

Ne rien dire, ne rien faire, c’est laisser le champ libre aux tortionnaires d’enfants, au terrorisme d’Etat.

>

Informer la population, que les médias tiennent soigneusement à l’écart de la réalité sur le terrain, c’est soutenir l’incroyable résistance palestinienne, dont les crimes et les persécutions les plus abjectes n’ont pu venir à bout.

>

CE SAMEDI 14 MAI, DE 15 H À 18 H PLACE DE LA RÉPUBLIQUE À PARIS

>

NOUS VOUS ATTENDONS NOMBREUX !

>

(Grande exposition sur la Nakba, théâtre de rue et interventions)

>

APPORTEZ VOS DRAPEAUX ET KEFFIEHS ! VENEZ EN FAMILLE !

>

POUR EXIGER LA LEVÉE DU BLOCUS DE GAZA, ET LA FIN DE CETTE NAKBA QUE SUBIT DEPUIS 68 ANS LE PEUPLE PALESTINIEN 

>

  • NON aux mensonges, au racisme et aux crimes israéliens !
  • LIBERTÉ pour le peuple palestinien !
  • ÉGALITÉ des droits pour tous !
  • DROIT AU RETOUR des réfugiés palestiniens !
  • BOYCOTT de l’occupant israélien !
  • VIVE LA RÉSISTANCE DU PEUPLE PALESTINIEN !

>

>

>

ASSEMBLEE GÉNÉRALE DE CAPJPO-EUROPALESTINE LE DIMANCHE 29 MAI À 13 H

>

Nous comptons par ailleurs sur votre présence, à l’occasion de notre assemblée générale annuelle qui se déroulera le dimanche 29 mai à partir de 13 H à Paris. 

>

Votre avis est très important dans le choix et la définition de nos prochaines actions. L’action ne peut prospérer sans concertation.

Ne manquez pas ce RV important. Et si vous n’avez pas encore renouvelé votre cotisation, vous pouvez le faire le jour de l’AG avant d’y participer, ou bien dès maintenant par chèque adressé à CAPJPO-EuroPalestine, 16 bis rue d’Odessa Boîte 37. 75014 Paris.

Et si vous avez un empêchement majeur, merci de nous faire parvenir un pouvoir à [email protected]

>

Amicalement,

CAPJPO-EuroPalestine

>

>

******************************

ENGLISH TEXT (Translated by Richard L.)

>

>

Dear Friends,

>

We are asking you to come join a big protest in Paris this Saturday 14 May.

>

Not only because it is the sad anniversary of the Nakba, the catastrophe of May 1948 which resulted in the razing of hundreds of Palestinian towns and villages and the massacre of thousands of Palestinians (men, women and children) by Israel, whose shameless propaganda pretends that Palestine was “a land without people for a people without a land”, and that this new state had complete legitimacy to expel 800,000 Palestinians by terror in order to steal their land.

>

But also because the Nakba, which has lasted 68 years, is epitomized each day by horrific crimes by the occupier. The latest being the death of three infants burnt alive in Gaza, killed by the siege imposed by Israel ten years ago, which deprives the entire population of electricity, forcing them to use candles for lighting which cause innumerable injuries and deaths of which no one speaks.

>

Please forgive this disturbing photograph which Gazan friends sent us, asking that we publish it so that people can understand that Gaza under siege is a concentration camp and that one really can die there.

>

The criminals responsible for these horrors, who constantly peddle the blackmail of anti-Semitism to try to silence us, must be denounced for what they are.

>

The attempts at intimidation by the thugs of the ‘Jewish Defence League’, the ‘Jewish Brigade’ and others from CRIF (Representative Council of French Jewish Institutions) are to no avail. (cf. article ‘Roger Cukierman receleur de données volées par la ‘brigade juive’: http://www.europalestine.com/spip.php?article11820)

>

We are here and staying until the end of the occupation and the apartheid, until there is equality of rights for all Palestinians and Israelis.

>

And our solidarity, of which the most efficient vector is the campaign of boycott against the occupier which can only increase since sanctions are not be taken by our ‘representatives’ against the Israeli war criminals, against this colonial regime which continues courtesy of the help given to it by our leaders.

>

Say nothing and do nothing leaves the field open to the child torturers, to state terrorism.

>

Informing the people who the media carefully keep ignorant of the reality on the ground, is supporting the incredible Palestinian resistance, which the most abject crimes and persecution cannot overcome.

>

THIS SATURDAY, 14 MAY, FROM 15.00 TO 18.00 AT THE PLACE DE LA REPUBLIQUE, PARIS.


>
WE EXPECT LARGE NUMBERS OF YOU!


>
(Large display on the Nakba, street theatre and actions.)


>
Bring your flags and keffiyehs! Bring the family!


>
TO DEMAND THE REMOVAL OF THE GAZA SIEGE, AND THE END OF THE NAKBA WHICH FOR 68 YEARS HAS SUBJUGATED THE PALESTINIAN PEOPLE.

>

  • NO to lies, racism and Israeli crimes!
  • Liberty for the Palestinian people!
  • EQUALITY of rights for everyone!
  • RIGHT OF RETURN for Palestinian refugees!
  • BOYCOTT the Israeli occupation!
  • LONG LIVE THE RESISTANCE OF THE PALESTINIAN PEOPLE!

>

>

>

ANNUAL GENERAL MEETING OF CAPJPO-EUROPALESTINE SUNDAY 29 MAY AT 13.00

>

We also need your attendance at our AGM which takes place in Paris on Sunday 29 May, beginning at 13.00.

Your opinion is very important in the choice and character of our forthcoming actions. Actions cannot succeed without exchanges.

Don’t miss this important date. And if you have not renewed your subscription you can do it on the day of the AGM before participating, or right now by cheque addressed to CAPJPO-EuroPalestine, 16 bis rue d’Odessa Boîte 37; 75014 PARIS.

And if it is impossible for you to attend, please send us your proxy at [email protected].

>

>

Regards,

CAPJPO-EuroPalestine

>

Plus d’histoires dePalestine

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,