Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

UN HAUT GRADE FRANÇAIS : LA FRANCE PARTICIPE A LA GUERRE CONTRE LE YEMEN


 

 LE JOURNAL DE JACQUES TOURTAUX
image: http://image.almanar.com.lb/french/edimg/2016/MONDE_ARABE/Yemen/guerre_yemen.jpg

Un haut gradé français a confié au quotidien français Le Figaro que la France était «très discrètement cobelligérante» dans la guerre contre le Yémen, un conflit dans lequel est intervenu l’Arabie Saoudite à la tête d’une coalition de pays arabes.

Interviewé par le journaliste français Georges Malbrunot, un haut gradé en mission dans le Golfe, qui a désiré garder l’anonymat, a reconnu que la France jouait un rôle de l’ombre dans le conflit.

«On fait des missions de reconnaissance ou des dossiers d’objectifs, non seulement par satellite, mais aussi avec des avions», a déclaré le militaire dans un entretien publié dans l’édition du 11 mai du Figaro. Il a ensuite reconnu le rôle «très discret» joué par Paris dans la guerre, affirme le reporter sur son compte Twitter.

En septembre 2014, le Yémen est devenu le théâtre d’une crise entre le président contesté Abd Rabbo Mansour Hadi et l’organisation Houthie Ansarullah, et une partie importante de l’armée fidèle à l’ancien président yéménite déchu, Ali Abdallah Saleh.

En mars 2015, l’Arabie saoudite est intervenue dans le conflit, à la tête d’une coalition de pays arabes, en bombardant les positions des rebelles, mais également de nombreux civils, comme l’ont dénoncé à maintes reprises les associations de défense des droits de l’Homme. Selon l’ONU, 6 400 personnes ont été tués dont plus de la moitié sont des civils, et plus de 30 000 ont été blessés.

Dernièrement, près de 200 militaires américains ont débarqué au sud du Yémen, avec pour prétexte de combattre Al-Qaïda.
Si un cessez-le-feu est officiellement entré en vigueur le 10 avril 2016, les combats continuent de faire rage.

 

Avec Sputnik, al-Manar

Source: Divers 12-05-2016 – 18:45 Dernière mise à jour 12-05-2016 – 18:45

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=302707&cid=76&fromval=1&frid=76&seccatid=30&s1=1

 

TUNISIE : UNE FOULE DE MANIFESTANTS SCANDE « TERRORISME DEHORS »

Tunisie: « terrorisme dehors », scandent des centaines de manifestants à Tataouine
image: http://image.almanar.com.lb/french/edimg/2016/outside/mai/manif_tunisie.jpg

Des centaines de personnes ont manifesté ce jeudi « contre le terrorisme » à Tataouine, dans le sud de la Tunisie,  au lendemain de la mort de quatre gendarmes dans une opération sécuritaire, a constaté un correspondant de l’AFP.

Rassemblés devant le gouvernorat, les manifestants ont brandi des pancartes proclamant notamment « Unis contre le terrorisme ». Après avoir entonné l’hymne national, ils ont entrepris une marche en scandant divers slogans comme « Terrorisme dehors » et rendu hommage aux « martyrs ».

Deux officiers et deux agents de la Garde nationale sont morts mercredi lorsqu’un terroriste a actionné sa ceinture d’explosifs à El Mouana, dans le gouvernorat de Tataouine. Un autre terroriste a été tué.

Quelques heures plus tôt, une opération sécuritaire avait eu lieu à Mnihla,  au nord-ouest de Tunis, lors de laquelle deux terroristes présumés ont été abattus et 16 autres arrêtés.

Selon le ministère de l’Intérieur, « des kalachnikovs, des grenades, des pistolets et des munitions » ont été saisis. « Venus de diverses régions », ces suspects « s’étaient rassemblés dans la capitale pour préparer des opérations terroristes simultanées », a ajouté ce ministère sans autres détails.

Les autorités tunisiennes ont en revanche précisé que ce coup de filet avait permis d’obtenir des informations sur la présence, près de Tataouine,  « d’un groupe terroriste retranché dans des maisons abandonnées ».

La Tunisie fait face depuis sa révolution en 2011 à un essor de la mouvance takfiriste terroriste armée et a été le théâtre en 2015 de trois attentats majeurs revendiqués par le groupe extrémiste Daech (EI) qui ont fait 72 morts.

Le 7 mars, des dizaines de miliciens armés ont attaqué des installations sécuritaires à Ben Guerdane, ville frontalière de la Libye et située à une cinquantaine de km de Tataouine. 13 membres des forces de l’ordre, sept civils et 55 extrémistes ont été tués.

Ces attaques inédites n’ont pas été revendiquées mais visaient selon Tunis à créer un « émirat » de l’EI dans le pays.

Les autorités annoncent régulièrement le démantèlement de cellules « terroristes » –une trentaine depuis le début de l’année– selon le ministère de l’Intérieur. La Tunisie compte par ailleurs des milliers de ressortissants dans les rangs d’organisations extrémistes en Irak, en Syrie et en Libye, ce qui en fait un des principaux pays touchés par le phénomène.

Source: AFP 12-05-2016 – 16:40 Dernière mise à jour 12-05-2016 – 16:40 | 80 vus

http://french.almanar.com.lb/adetails.php?eid=302653&frid=76&seccatid=51&cid=76&fromval=1

 

 

 

LA SYRIE DEMENT LE BLOCAGE TERRORISTE DE LA ROUTE HOMS-PALMYRE

image: http://sana.sy/fr/wp-content/uploads/2014/12/source-m%C3%A9diatique-16-12.jpg

11/05/2016

 

Damas / Une source médiatique a démenti les nouvelles véhiculées par certains médias partenaires à l’effusion de sang du peuple syrien sur le blocage par les terroristes de la route de Homs-Palmyre.

Dans une déclaration à SANA, la source a indiqué que les allégations diffusées par ces médias interviennent dans le cadre des tentatives de parasiter les grands accomplissements réalisés par l’armée arabe syrienne en collaboration avec les forces d’appui dans la stabilisation de la ville de Palmyre à la fin de mars dernier.

R.F. / Razane

http://sana.sy/fr/?p=61010

JAAFARI : LE CS A ECHOUE POUR INTERDIRE L’ENVOI D’ARMES AUX TERRORISTES

Jaafari : Le CS a échoué dans l’interdiction de l’envoi et de l’armement des terroristes

image: http://sana.sy/fr/wp-content/uploads/2016/02/Jaafari-13.jpg

12/05/2016

 

New York / Le représentant permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a indiqué que le Conseil de sécurité avait échoué à interdire l’envoi et l’armement des terroristes, à contrôler les frontières et à suspendre les chaînes de TV qui incitent au meurtre en Syrie.

Dans une intervention lors d’une séance tenue par le Conseil de sécurité sur l’ “idéologie de l’extrémisme”, Jaafari a fait noter : “Après cinq ans de conspiration contre la Syrie, nous vous disons : levez vos mains de la Syrie et cessez votre ingérence dans nos affaires intérieures”.

Jaafari a indiqué que la Syrie avait toujours annoncé son appui total et sérieux à l’affrontement du terrorisme qui est un ennemi commun de toute l’humanité, ce qui implique aux Nations unies et au Conseil de sécurité d’assumer leur responsabilité et de renforcer la coopération internationale pour la lutte contre le terrorisme.

Jaafari s’en est pris à certaines parties qui ont fait un Etat, un drapeau officiel et des sites médiatiques pour le terrorisme, et même nommé deux capitales à ce phénomène en Syrie et en Irak, l’une à Raqqa en Syrie et l’autre à Moussol en Irak, pour former ensuite une coalition internationale en vue d’affronter cet Etat dans l’objectif de compléter ce spectacle du chaos créatif. « C’est une pièce de théâtre absurde », a-t-il fait noter.

Il a en outre mis en garde contre les risques des terroristes sur tout le monde, assurant que le terrorisme est l’un des défis les plus dangereux qui visent le monde, vu qu’il constitue l’ennemi commun de tous les peuples.

Il a ajouté qu’il ne faut point ignorer le rôle que jouent les pays qui soutiennent le terrorisme.

Jaafari a, en outre, précisé qu’à la place de prendre pour cible le réseau terroriste de Daech, la soi-disant coalition internationale procède à la destruction de l’infrastructure de l’Etat et du peuple syriens, sous prétexte de la lutte contre le terrorisme, tout en méconnaissant l’exportation par Daech, de connivence avec la Turquie et via ses frontières, du pétrole et des antiquités à destination d’Israël et de pays européens.

« Il n’est pas possible de fermer les yeux au rôle destructif  pratiqué par les gouvernements des pays soutenant le terrorisme, comme les deux régimes saoudien et qatari, qui portent préjudice aux Arabes et aux Musulmans à travers la diffusion d’idéologie wahhabite takfiriste extrémiste, et soutiennent, avec le régime turc et par tous les moyens, le terrorisme takfiriste transfrontalier”, a-t-il ajouté.

Jaafari a indiqué qu’il est honteux de gratifier les terroristes et leurs soutiens pour leurs activités criminelles, en signant avec la Turquie un accord qui exploite la souffrance des déplacés et des migrants syriens, contre des gains financiers à bas prix.

Le Conseil de sécurité avait adopté une déclaration présidentielle réclamant au comité de la lutte contre le terrorisme d’ œuvrer avec toutes les parties efficaces aux Nations unies et les pays membres, pour soumettre une proposition au Conseil de sécurité, le 30 avril prochain au plus tard, pour la création d’un cadre international complet contre les récits et les idéologies du terrorisme en vue de contrer plus efficacement la propagande des organisations terroristes qui encourage le recrutement de nouveaux membres pour commettre des crimes terroristes.

  1. Chatta/R. Bittar

http://sana.sy/fr/?p=61021

 

9 VIOLATIONS TERRORISTES DE L’ACCORD CES DERNIERES 24 HEURES

Les terroristes violent 9 fois l’accord sur la cessation des hostilités pendant les dernières 24 heures

image: http://sana.sy/fr/wp-content/uploads/2016/05/Hmeimim.jpg

 

 

Damas/Les réseaux terroristes ont violé à 9 reprises l’accord sur l’arrêt des combats en Syrie pendant les dernières 24 heures, ce qui porte à 517 le nombre des violations perpétrées par ces réseaux depuis la mise en application de l’accord.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le Centre de coordination russe à Hmeymim a fait noter que les terroristes de /Liwaa al-Sultan Mourad/ avaient visé trois fois le quartier de Cheikh Maqsoud à Alep, par des roquettes, ce qui avait fait 8 martyrs, tandis que la soi-disant /Armée de l’Islam/ avait visé le quartier al-Zahraa par des obus de mortier.

Le Centre a indiqué que des terroristes de soi-disant « Ahrar al-Cham » avaient bombardé 3 fois par des obus de mortier des positions militaires dans la localité d’Abou Richeh à Lattaquié, alors que la soi-disant “Armée de l’Islam” avait également visé aux obus de mortier des positions militaires à l’entour de la localité de Harasta dans la banlieue de Damas.

Par ailleurs, des sources locales dans la banlieue d’Alep ont indiqué que, selon des informations biens informées, près de 100 terroristes  du Front Nosra étaient arrivés dans le village de Kafr Hamra dans la banlieue nord d’Alep, via les territoires turcs.

 

R.B.

http://sana.sy/fr/?p=61030

 

BANLIEUE DE HAMA : MASSACRES D’HABITANTS PAR DES TERRORISTES

image: http://sana.sy/fr/wp-content/uploads/2016/05/Massacre-Archive-1-1.jpg

12/05/2016

 

Hama/ Des terroristes ont commis ce matin un massacre à l’encontre des habitants de la localité de Zara dans la banlieue sud de Hama.

Une source du commandement de la Police a déclaré à SANA que des groupes terroristes armés s’étaient infiltrés dans la localité de Zara dans la banlieue sud de Hama et y ont perpétré un massacre à l’encontre des habitants et enlevé un certain nombre d’enfants et de femmes.

La source a ajouté que les groupes terroristes avaient commis des actes de destruction et de sabotage et volé les maisons et les biens des citoyens.

Le gouvernement condamne le massacre contre les citoyens de la localité de Zara 

Le Conseil des ministres a condamné le massacre terroriste barbare perpétré par les réseaux terroristes armés dans la localité de Zara dans la banlieue sud de Hama, ainsi que les actes de destruction et de vol des biens des citoyens.

Dans un communiqué, dont une copie est parvenue à l’Agence Sana, le président du Conseil des ministres, Dr Waël Halaqi, a affirmé que ce forfait est un crime barbare contre le monde entier, appelant la Communauté internationale à se tenir aux côtés de la Syrie dans sa lutte contre le terrorisme .

Halaqi a indiqué que ce massacre lâche intervient parallèlement avec l’escalade de la guerre médiatique barbare pour porter atteinte à l’Etat syrien et à son économie nationale dans une tentative de relever le moral des réseaux terroristes

Halaqi a enfin réitéré sa confiance en la victoire du peuple syrien sur le terrorisme, grâce à l’armée intrépide et à la solidarité des amis, affirmant que les actes terroristes ne dissuadent pas les Syriens de poursuivre l’opération de la construction et de poursuivre les réconciliations nationales.

D.H. / R.B.

http://sana.sy/fr/?p=61035

 

LE TERRORISME PROFITE DE LA TREVE POUR SE DOTER D’ARMES PLUS MORTELLES

Changement notable dans le matériel d’armement des terroristes

Thu May 12, 2016 6:41AM

  1. Accueil
  2. Moyen Orient

image: http://217.218.67.233/photo/20160512/779d1d95-30a3-4211-b3f5-fcf196b1893c.jpg

Les terroristes de Daech bien équipés. ©REUTERS

Le ministre saoudien des AE vient de le confirmer :  » Nous avons équipé les rebelles d’armes plus mortelles ». En Syrie, Daech possède désormais un arsenal d’armes « plus performantes ». 

selon une source locale qui se trouve dans la cité encerclé de Foué au sud d’Alep, « les terroristes ont lancé pour la seule journée de mercredi près de 150 obus de mortier  contre Foué et Kfriya. Les terroristes se sont servis de divers types de missiles qu’ils viennent tout juste de recevoir de leurs alliés, les missiles avec du gaz chlore et qui ont provoqué des problèmes respiratoires et des suffocations chez beaucoup de personnes. Leurs nouvelles roquettes et missiles détruisent davantage nos maisons.»

Il s’agirait en effet des missiles de type FIA et des canons connus sous le nom d’ « Enfer » ainsi que des dizaines d’obus de mortier et missiles avec une portée de 3 km.

La source a ajouté que les terroristes ont sophistiqué les canons « Enfer » en les rendant plus puissants : si avant, l’obus de canon explosait en 8 secondes, désormais la détonation ne met que 3 secondes à être entendue. Certains canons tirés mercredi contre les zones d’habitation contenait du gaz chlore.

Les attaques de mercredi ont laissé 17 blessés, tous des civils ; certains ont perdu un membre de leur corps et beaucoup d’autres sont bloqués sous les gravats.

L’armée syrienne aurait rétorqué en attaquant des positions terroristes dans la cité d’al-Zabadani située en banlieue de Damas.

 

 

image: http://newsmedia.tasnimnews.com/Tasnim//Uploaded/Image/1395/02/22/139502221410439067685684.jpg

image: http://newsmedia.tasnimnews.com/Tasnim//Uploaded/Image/1395/02/22/139502221407182117685564.jpg

image: http://newsmedia.tasnimnews.com/Tasnim//Uploaded/Image/1395/02/22/139502221411273227685714.jpg

 

image: http://newsmedia.tasnimnews.com/Tasnim//Uploaded/Image/1395/02/22/139502221410039537685654.jpg

 

Des roquettes qu’utilisent des terroristes provoquent davantage de dégâts

https://manager.e-monsite.com/cms/blog/create/blogpost

 

 

DANS LA PROVINCE DE HOMS UN SOLDAT RUSSE SUCCOMBE A SES BLESSURES

Syrie : un soldat russe à succombé à ses blessures

Thu May 12, 2016 4:34AM

  1. Accueil
  2. Moyen Orient

image: http://217.218.67.233/photo/20160512/f6415e23-7a5d-444e-a1c5-499e41f445ec.jpg

un soldat russe tué par des tirs terroristes en Syrie.©Reuters

Un soldat russe grièvement blessé lors d’une attaque des terroristes dans la province syrienne de Homs, a succombé à ses blessures deux jours plus tard.

Alors que des groupes terroristes armés devraient cesser les hostilités pendant  la trêve mais les accrochages font rage dans plusieurs régions syriennes.

L’armée russe n’a pas révélé l’identité des auteurs de cette attaque et le nom du groupe terroriste. Des ententes ne concernent pas des groupes terroristes du « Front al-Nosra » et « Daech» qui continuent à multiplier les cas de violation de la trêve.

A Alep « le régime de calme » a ainsi été transgressé par les tirs de roquette contre le quartier de Sayf al-Dawla, tirs qui ont fait deux morts et des blessés, dont certains sont dans un état critique.

La source a indiqué que les groupes terroristes avaient également visé par roquette le quartier de Boustan al-Zahra et causé de grands dégâts matériels dans un immeuble.

Des armes plus mortelles pour les terroristes 

Dans le même temps, le ministre saoudien des AE a affirmé poursuivre la livraison d’armes aux groupes terroristes :  » Nous allons continuer à armer les rebelles et les armes que nous venons de leur livrer sont encore plus puissantes que par le passé », a souligné Adel al Jubeir cité par France 24.

« L’Arabie saoudite n’enverra jamais à la Syrie des forces terrestres et elle le fera seulement et seulement si les Etats Unis en feront autant , a ajouté Jubeir dont le pays se trouve empêtré dans le conflit qu’il a déclenché au Yémen.

image: http://newsmedia.tasnimnews.com/Tasnim/Uploaded/Image/1394/12/20/139412201825362197314634.jpg

Jubeir a reconnu que son pays avait armé les terroristes d’armements « plus mortels » et « plus puissants ».  » Il appartient à Assad de choisir : soit il part soit il va être écarté par la voie militaire » .

Sur le terrain, les sources locales font état de l’usage du gaz toxique par les terroristes contre les cités chiites de Oufa et de Kfariya

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/05/12/465145/Syrie-un-soldat-russe-tu

 

ABDEL BARI ATWAN : PEUT-ON TOUJOURS CRITIQUER ISRAËL EN EUROPE

Peut-on toujours critiquer Israël en Europe

Thu May 12, 2016 2:50AM

  1. Accueil
  2. Moyen Orient

image: http://217.218.67.233/photo/20160512/458990f3-74ac-4359-b4c0-dbfdbb2c11c3.jpg

Abdel Bari Atwan, l’éditorialiste de Ray al Youm.

Le célèbre analyste arabe d’origine palestinienne évoque dans son éditorial et à sa manière la Nakba: 

Cela fait quarante ans que j’ai quitté ma patrie, la Palestine, et que j’ai émigré en Europe afin d’échapper à la répression, à la confiscation des libertés et aux injustices que nous infligeaient nos nouveaux voisins, les Israéliens.

Je voulais faire la connaissance de ces valeurs tant vantées de justice et de démocratie et aussi gagner correctement ma vie loin du système asservissant du clientélisme.

Je voulais également défier la logique et les arguments sionistes dans leur propre cour arrière.

Je dois dire, non sans amertume, que l’Europe a bien changé ces dernières années à moins que ce ne soit nous, les Arabes, qui ayons changé – et en pire – car nous sommes devenus des marionnettes et le danger nous guette de perdre le peu de crédibilité que nous avions encore en Occident.

Ces jours-ci, la Grande-Bretagne est la proie d’une féroce bataille entre les rares courageux défenseurs des droits bafoués des Arabes de Palestine, ceux qui contestent Israël à propos de ses massacres, exécutions sommaires et crimes de guerre et le lobby sioniste qui a une très grande influence sur la plupart des gouvernements occidentaux, dont le gouvernement britannique.

Les protestations actuelles sont le dernier produit d’une longue série de manifestations du terrorisme intellectuel et politique pratiqué par Israël.

La première chose qui fit l’effet d’une bombe fut la découverte, après plus de deux ans, d’un message posté sur facebook par Naz Shah, député travailliste musulman et sujet britannique, au cours de l’agression israélienne sur Gaza. Dans ce message, Naz Shah faisait remarquer que les États-Unis envoyaient des milliards de dollars par an pour aider Israël et, qu’en fait, on pouvait donc dire qu’ils finançaient la violence. Elle suggéra qu’Israël aille s’installer aux États-Unis où il serait « bienvenu et en sécurité », ce qui permettrait aux Palestiniens de « récupérer leur terre et leur vie ».

Elle ajouta qu’en plus cela ferait économiser beaucoup d’argent au contribuable américain.

Quand ce message fut porté à la connaissance de tous par le site web de droite « Guido Fawkes » (le rédacteur le désigne par l’expression « Thatcher droguée »), Naz Shah fut accusée d’antisémitisme et renvoyée du parti travailliste. Les journaux et le parti conservateur réclamèrent que le Parti Travailliste nettoie ses rangs de cet « antisémitisme endémique ».

Ensuite, ce fut Ken Livingstone, politicien de longue date et ex-maire de Londres, qui fut renvoyé du Parti Travailliste après qu’il eut pris la défense de Naz Shah sur un plateau de télévision. Il fit remarquer qu’il y avait une grande différence entre l’antisémitisme et l’antisionisme, celui-ci étant l’opposition aux politiques sionistes qui défendent la persécution et l’expulsion des Palestiniens. Il ajouta qu’il n’avait jamais entendu personne tenir des propos antisémites au sein du Parti Travailliste. Il dit aussi ceci : « Quand Hitler gagna les élections en 1932, sa politique était alors de déporter les Juifs en Israël. Il soutenait le sionisme juste avant de devenir fou et de tuer six millions de Juifs. » Ces propos amenèrent John Mann, député travailliste, à traiter Ken Livingstone « d’apologiste nazi. »

Le lobby sioniste a lancé une campagne vigoureuse contre les prêcheurs et les intellectuels islamiques et a réussi à leur faire interdire- ainsi qu’à de nombreux hommes politiques arabes- l’entrée de la Grande Bretagne et de la plupart des pays européens ainsi que des États-Unis, « la terre de la liberté ».

Les actions de ce puissant groupe ne rencontrent aucune résistance de la part des Arabes ni de leurs gouvernements dont la plupart considèrent aujourd’hui Israël non seulement comme un ami mais comme un allié d’un nouveau nationalisme sunnite. Il y a aujourd’hui des vols réguliers entre Israël et les pays du Golfe où Israël a ouvert des ambassades. De plus, Israël est en étroite relation avec eux pour les questions militaires et sécuritaires ainsi que dans le domaine des affaires.

Une grande partie du succès du lobby sioniste est due au travail d’une armée d’activistes électroniques qui ratissent Internet en quête de toute critique portée contre Israël. Toute critique est aussitôt contrée par des commentaires hargneux et insultants et se voit apposée l’étiquette « d’antisémitisme ». Benjamin Netanyahu alloue à cette brigade un budget annuel de 750 millions dollars. Tout ce qu’elle trouve est aussi utilisé pour persécuter toutes les personnes qui défient Israël et les empêcher de parler ou d’écrire dans les journaux. Je fais partie de celles-ci, moi qui vous souhaite longue vie, bonheur et santé.

Avant-hier, le président de la Fédération des Sociétés d’institutions palestiniennes en France m’a envoyé un message pour me dire que l’anniversaire de la Nakba qui devait se tenir à Paris et au cours duquel je devais prendre la parole venait d’être annulé parce que des organisations sionistes ont proféré des menaces, notamment de violences physiques sur les participants.
Les services de sécurité ne veulent pas assurer la protection de cet anniversaire du fait de « l’état d’urgence » qui est en vigueur depuis les horribles attentats de novembre 2015 dans la capitale française.

Il y a deux semaines, des groupes sionistes ont réussi à faire annuler un autre événement palestinien : un discours de Leila Khaled, militante de la cause palestinienne, qualifiée de terroriste.

Il y a trois semaines, j’étais invité en Allemagne à une célébration du Jour de la Terre organisée par un ensemble des groupes palestiniens comprenant des docteurs et des étudiants. Une fois de plus, des activistes sionistes ont réussi à faire annuler les réservations dans la salle où devait se tenir la célébration. Mais les personnes qui organisaient le concert ont trouvé un autre endroit et n’ont pas plié devant les services de sécurité allemands qui les avaient avertis qu’ils ne pourraient pas garantir leur sécurité.

On pourrait se demander : pourquoi n’y a-t-il aucune protestation de la part des gouvernements et des ambassades arabes et palestiniens ?

Quand on voit que le président palestinien pleure- non pas pour des milliers d’enfants palestiniens mais pour quelques victimes israéliennes- qu’il envoie Saeb Erekat dans des camps de jeunes israéliens, qu’il se félicite de sa coordination sécuritaire avec Israël et qu’il transforme les ambassades palestiniennes à l’étranger en maisons de retraite, on se dit que ce n’est pas surprenant que le lobby sioniste ne rencontre aucune opposition en Europe.

Il y a, par contre, de nombreux jeunes arabes et européens qui ne cèdent pas face à l’occupation raciste israélienne, son nettoyage ethnique et sa cruauté, et qui y résistent farouchement et courageusement malgré tous les efforts faits pour les faire taire. Ils sont les héros derrière le mouvement pour le boycott, le désinvestissement et les sanctions (BDS) et ils sont poussés par leur sens de la dignité et de la justice. Parmi eux se trouve Malia Bouattia, l’étudiante algérienne récemment élue Présidente de l’Union nationale des Étudiants malgré une violente campagne menée contre elle par le lobby israélien qui l’accusait, bien sûr, d’antisémitisme.

Nous n’exagérons pas quand nous disons que de nombreux défis difficiles à relever nous attendent. Quand on voit Ken Livingstone, qui a passé sa vie entière à faire campagne contre le racisme, être accusé d’antisémitisme, que l’on voit les deux millions de personnes qui ont fait une marche au centre de Londres pour protester contre la guerre en Irak être totalement ignorées, qu’on voit David Cameron déclarer que la dernière agression contre Gaza était de l’auto-défense, agression qui a tué 2200 personnes dont 500 enfants, 76% d’entre eux étant des civils, c’est notre droit de parler haut et fort, d’être en colère et pleins de chagrin.

Nous ne céderons pas, même si nos autorités palestiniennes ont cédé 80% de nos terres au nom de la « modération » et un jour, même si cela doit prendre du temps, nous l’emporterons.
Source : Traduit par Info-Palestine

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/05/12/465143/Peuton-toujours-critiquer-Isral-en-Europe

TUNISIE : UN ATTENTAT SUICIDE TUE 4 GENDARMES

Hier mercredi, un attentat-suicide a coûté la vie à 4 gendarmes tunisiens.

Thu May 12, 2016 3:51AM

  1. Accueil
  2. Afrique

image: http://217.218.67.233/photo/20160512/d2c17b60-d8f7-474f-be2d-a44674608cfb.jpg

Attaque terroriste de Tataouine, 11 mai 2016. ©TUNISIE NUMERIQUE

Le mercredi 11 mars, à Tataouine en Tunisie, un kamikaz s’est fait exploser alors que des policiers étaient venus l’arrêter. 

Selon des sources sécuritaires tunisiennes, cette attaque terroriste a eu lieu dans la province de Tataouine située au sud-est de la Tunisie.

La chaine de télévision tunisienne TN a précisé qu’il s’agit d’un Kamikaze qui s’est fait exploser alors que des gardes étaient venus l’arrêter et elle ajoute : « c’est sur la base de renseignements obtenus grâce à l’opération de sécurité menée ce matin à Mnihla  dans le gouvernorat de l’Ariana que les gardes se sont déplacés pour arrêter les terroristes retranchés dans une maison situé dans la délégation de Smar à Tataouine. »

Selon le responsable COM du ministère tunisien de l’Intérieur, Yasser Mesbah, cité par Radio « Shams FM », les services tunisiens des renseignements avaient empêché au cours du premier semestre 2016, 1877 jeunes tunisiens de rejoindre Daech et d’autres milices terroristes dans les zones de conflits ouverts comme en Syrie, en Irak et au Yémen. Ils ont en majorité entre 20 et 23 ans et faisaient l’objet d’une surveillance quotidienne, affirment les autorités tunisiennes qui s’inquiètent de la présence déjà évaluée de plusieurs milliers de ressortissants dans les rangs d’Al Qaïda et de Daesh.

http://www.presstv.ir/DetailFr/2016/05/12/465144/TunisieAttentatsuicide–Tataouine
En savoir plus sur http://www.jacques-tourtaux.com/#LTYA84mbZGXxxDIq.99

Plus d’histoires deSyrie

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,