Aller à…
RSS Feed

29 octobre 2020

La guerre civile libyenne


MOI2

Les conséquences de la plus grande tragédie de l’histoire humaine par l’ampleur et par la durée sur les sociétés européennes et américaines sont connues dans leurs grandes lignes, mais comportent encore des zones d’ombre qui appellent la poursuite des analyses comptables du capitalisme négrier de la part des historiens français, anglais, américains, pour pouvoir quantifier les bénéfices tirés des trois siècles d’économie esclavagiste aux Amériques  Conséquences de la Traite négrière  transatlantique

 

 

Nous avons découvert un nouveau mode de fonctionnement de L’Occident avec son bras armé l’OTAN, dans une crise où le Conseil de Sécurité a été manipulé avec la hargne d’un de ses membres directement confronté à une situation politique intérieure difficile..

Grâce à l’abstention de la Fédération de la Russie, et la République populaire de CHINE…

Il convient de souligner que toute guerre civile est générée dans un pays par des  indigènes qui ne partagent pas tous les mêmes options et ont décidé de régler ce différent par les armes…

Il y aura toujours un vainqueur comme ce fut le cas pour la guerre de sécession américaine -1860-1864- et celle d’Espagne -1936-1939-, où de part et d’autre de l’adversaire, il n’y eut pas de quartier…

Mais avec le conflit libyen, le monde découvre de nouveaux modes de fonctionnement de l’Occident et les ingrédients de ce j’ai dénommé l’Otanisme.

Une partie de la population libyenne de la Ville de Benghazi est entrée dans une opposition farouche avec le Pouvoir de Tripoli, et demande une aide internationale, c’est le scénario rêvé d’un membre exalté du Conseil de Sécurité de l’ONU, qui poussé par une initiative individuelle isolée va obtenir l’entrée en guerre de cette instance, soit disant pour rétablir la démocratie dans la gouvernance de la LIBYE

En faite avec le recul, le rétablissement de la démocratie n’a jamais été une priorité pour certains dirigeants de l’OTAN qui purement et simplement voulaient se débarrasser physiquement de la personne du dirigeant libyen, pour plusieurs raisons, dont l’une de politique intérieure.

Un des motifs n’a pas été rendue public mais sera mis à jour par l’Histoire dans un monde où la géopolitique avance masqué…

Car, il n’a pas échappé aux observateurs que le Colonel KADAFIavec quelques maladresses d’approche certes, avait un rêve, celui de construire l’unité africaine.

Une telle réalisation aurait pu se concrétiser avec une meilleure collaboration de l’Exécutif sénégalais, à l’époque dirigé par le Président Abdoulaye WADE partisan de l’union africaine, qui expose sa pensée politique sur le processus dans son ouvrage…Un destin pour l’Afrique publié aux Editions Michel LAFON, pouvant  rallier à cette cause une bonne partie des pays de la CéDéAO, et d’autres Etats tels que l’Afrique du Sud, l’Ouganda, La Tanzaniee, etc…

Or et c’est là que l’affaire se complique, l’OCCIDENT n’entend pas assister au réveil de l’AFRIQUE, il a déjà le torticolis avec une CHINE qui en un temps record est devenue la banquière de la Planète…

Dans ce contexte, il n’échappe à personne que les dirigeants occidentaux, et notamment ceux dont le pays traîne un lourd passé esclavagiste, colonialiste, entendent maintenir un impérialisme, leur permettant suivant une diplomatie bien rôdée, et des instruments institutionnels adéquats, de maintenir une pression constante sur des territoires lilliputiens…

Et nous avons découvert également avec horreur, le scénario des frappes aériennes, pas d’utilisation d’hommes au sol, suivant la dernière tactique du Pentagone ( siège du Secrétarait d’Etat à la Défense et de l’Etat major des forces armées américaines)

Au tire de cette nouvelle tactique de combat, les avions de L’OTAN, déversent leurs bombes sur le pays concerné et reviennent à leur base sans se soucier des civils massacrés, des dégâts collatéraux avanceront –ils, pas d’indemnisation pour les victimes..

Or il m’a semblé que suivant les lois de la guerre, il y avait un partage des tués, des malheurs, des larmes… envolée la noblesse du combat, dans un corps à corps, qui a fait pleurer et chanter le poète…

Il est utile de rappeler que l’opération Unified Protector nom de code donné par l’OTAN pour l’écrasement de la LIBYE, est le résultat d’ne initiative individuelle, un de ces citoyens sauveur de l’Humanité, à la cible bien sélective, saisie au bon moment par un Etat…

Quand à compter du 19 Mars 2011, agissant dans le cadre de la Résolution 1973, du Conseil de Sécurité de l’ONU, une coalition de 10 nations occidentales et la TURQUIE débarquent en terre libyenne, cet armada de forces aériennes et navales avait pour mission de protéger les populations civiles soit disant menacées, et d’instaurer la démocratie…

Or, au terme de ce conflit, au 31 Octobre 2011, le Monde a découvert une nation libyenne détruite, des institutions envolées, des dirigeants éliminés physiquement, et à ce jour il n’y a plus d’Etat… alors en toute bonne fois et avec objectivité, cherchez l’erreur…

Pour ma part, je ne m’arrêterais pas sur le nombre de civils tués du fait des bombardements aériens, non publiés du reste, ni sur les stratégies, les armes utilisées, et le coût de cette opération militaire s’élevant à des centaines de millions de dollars à la charge des contribuables des pays engagés dans cette coalition, pour ne retenir que la version géopolitique…

En effet, l’Alliance atlantique, une Organisation non légitimée par les Nation Unies, avait été créée dans les années 1949, pour protéger une Europe contre une menace communiste qui n’a jamais vue le jour..

Mais alors après plus de 20 ans de la chute du Pacte de Varsovie, que faisait l’OTAN, en LIBYE sur le Continent africain, dans le théâtre d’une guerre civile…

A propos, par définition un soldat qui se respecte quel que soit son rang dans la hiérarchie est aux ordes, respectant scrupuleusement la mission qui lui est confiée.

Il est entendu que le Conseil de Sécurité dans sa résolution libyenne, avait fixé pour objectif de protéger les populations civiles vis à vis des attaques des forces gouvernementales..

Or l’action de l’OTAN a été bien au delà des limites envisagées, et si le Chef détat major de la coalition que je subodore un général de corps d’armée-4 étoiles- et ses proches officiers supérieus sur le terrain ont pris un tel rique…

On peut supposer qu’ils ont agi sur la base d’une « couverture écrite » établie par un membre influent du Conseil, qu’il appartiendrait à un historien perspicace de découvrir ce document top secret, d’en liver le contenu et l’origine…

Quoi qu’il en soit , il faut en déduire et l’avenir nous le dira, que l’Opération Unified Protector n’était qu’un galop d’entraînement pour les actions futures d’ un gendarme mondial, agissant pour le compte d’un Occident qui n’a pas renoncé à son impérialisme légendaire et inquiétant pour la sécurité et la paix de la planète Terre…

Et in fine on peut regretter que l’actuelle administration américaine, n’ait pas fleuré ce piège grossier qui a fait tant de dégâts humains et matériels en laissant une LIBYE démunie…

La situation de la SYRIE

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,