Aller à…
RSS Feed

7 décembre 2021

De source libanaise: Des officiers du renseignement étasunien et français ont été capturés par le Hezbollah à Alep


Le Lundi 23 mai 2016
, Editions Démocrite


chaos

TEHERAN (FNA) – Le Hezbollah a capturé deux espions, un étasunien et un français dans ses opérations à Alep, selon les informations d’un journal proéminent, une source médiatique libanaise de premier plan a révélé samedi, ajoutant que les agents du renseignement étasuniens, israéliens et saoudiens ont aidé le Front al Nusra de localiser le commandant en chef militaire du Hezbollah Mustafah Badreddin et de le tuer en représailles.

«Les forces spéciales du Hezbollah ont capturé un haut commandant des terroristes affiliés à Riyad et deux officiers du renseignent étasunien et français travaillant dans une salle d’opérations conjointes du Jaish al-Fatah (une coalition de plusieurs groupes terroristes) nouvellement fondée à Alep dans une des régions contrôlées parle Front al-Nusra à Alep» Majeda al-Hadj, un éminent journaliste libanais avait écrit sur le site web al-Sabat aujourd’hui.

Al-Hadj a dit que la salle des opérations conjointes avait été mise en place pour que les agents du renseignement français et étasuniens puissent commander directement les attaques des terroristes de Jaish al-Fatah contre Alep et les régions avoisinantes.

Elle a dit que les États-Unis pensaient que les espions capturés seraient transférés au le Liban et ont alerté Tel Aviv de bombarder le convoi qui soi-disant transportait les officiers captifs étasunien et français, «mais le convoi qui a été attaqué par l’aviation israélienne ne transportait pas les espions capturés».

Elle a ajouté que les États-Unis, des agents d’espionnage israéliens et saoudiens en Syrie ont plus tard aidé une équipe spéciale de terroristes d’Al-Nusra – qui avaient formés par les services secrets israéliens, le Mossad en 2012 – pour localiser le commandant du Hezbollah Badreddin en représailles à la capture de ces officiers.

Al-Haj a déclaré que l’équipe Al-Nusra a pour mission de trouver les commandants supérieurs du Hezbollah en Syrie pour les assassiner.

Elle a également souligné que la mort de plusieurs conseillers iraniens à Khan Touman n’était pas le résultat d’affrontements avec les terroristes d’al-Nusra, mais que les officiers supérieurs ont été tués par un raid aérien par des avions étasuniens qui avaient décollé de la base aérienne d’Incerlik en Turquie et ont bombardé leur salle d’opération à Alep Sud.

Le haut commandant du mouvement de la résistance libanaise, Mustafah Badreddine, a été tué près de l’aéroport militaire de Damas dans une attaque terroriste la semaine dernière.

Après sa mort, un haut responsable politique a révélé que le mouvement libanais de résistance, le Hezbollah prévoit de lancer des opérations militaires massives contre les terroristes Takfiri en Syrie en représailles à son martyre.

«Des opérations militaires uniques par le Hezbollah contre les terroristes Takfiri en Syrie seront menées très prochainement», a déclaré Wahib Wahibi à FNA mardi.

Il a réitéré que la réponse du Hezbollah aux crimes des terroristes takfiris viendra dans le cadre de ses opérations de lutte contre le terrorisme.

Lebanese Source: US, French Intelligence Officers Captured by Hezbollah in Aleppo

TEHRAN (FNA)- Hezbollah has captured an American and a French spies in its operations in Aleppo, a prominent Lebanese media source revealed on Saturday, adding that the US, Israeli and Saudi intelligence agents helped Al-Nusra Front to find the place of Hezbollah’s martyred military chief, Mustafah Badreddin, and kill him in retaliation.

« Hezbollah special forces took captive a senior field commander of the terrorists affiliated to Riyadh and two US and French intelligence officers working in the newly-founded joint operations room of Jeish al-Fatah (a coalition of several terrorist groups) in Aleppo in one of the regions controlled by al-Nusra Front in Aleppo, » Majeda al-Haj, a prominent Lebanese journalist, wrote on al-Sabat news website today.

Al-Haj said that the joint operations room was set up so that the French and US intelligence agents can directly command Jeish al-Fatah terrorist attacks in Aleppo and nearby regions.

She said the US imagined that the captured spies would be taken to Lebanon and alerted Tel Aviv to bomb the convoy that was supposedly taking the captive American and French officers, « but the convoy that came under the Israeli airstrike was not carrying the captured spies ».

She said the US, Israeli and Saudi spy agents in Syria later helped a special team of Al-Nusra terrorists – who received their trainings from Israel’s Mossad secret service in 2012 – to find the place of Hezbollah Commander Badreddin in retaliation for the capture of these officers.

Al-Haj said the Al-Nusra team is tasked with finding senior Hezbollah commanders in Syria to assassinate them.

She also pointed out that the death of several Iranian advisors in Khan Touman was not the result of clashes with Al-Nusra terrorists, adding that the senior officers were killed in an air raid by the US planes that took off from Turkey’s Incerlik airbase and bombed their operation room in Southern Aleppo.

The Lebanese resistance movement’s senior military commander, Mustafah Badreddin, was killed near Damascus military airport in a terrorist attack last week.

After his death, a senior politician disclosed that the Lebanese Hezbollah resistance movement is planning to launch massive military operations against the Takfiri terrorists in Syria in retaliation for his martyrdom.

« Unique military operations by Hezbollah against Syria’s Takfiri terrorists will be conducted very soon, » Wahib Wahibi told FNA on Tuesday.

He reiterated that Hezbollah’s response to the Takfiri terrorists’ crimes will come within the framework of its counterterrorism operations.

démocrite

[email protected]

http://dossiersdubip.wordpress.com/ 

éditions Démocrite,

Partager

Plus d’histoires deSyrie