Aller à…
RSS Feed

3 décembre 2021

Intenses combats dans le fief de l’EI en Libye


LE FIGARO

    • Mis à jour

D’intenses combats de rue opposaient les forces du gouvernement libyen soutenu par la communauté internationale à l‘Etat islamique (EI) dans leur fief de Syrte, où la situation reste « fluctuante » selon un proche conseiller de Barack Obama. Située à 450 km à l’est de Tripoli et aux mains de l’EI depuis juin 2015, Syrte est l’objectif principal d’une vaste offensive militaire lancée il y a un mois pour chasser les djihadistes d’une bande littorale d’environ 200 kilomètres de long dans le centre-nord de la Libye.

Les forces loyales au gouvernement d’union nationale (GNA) ont fait feu vendredi avec des tanks, des lance-roquettes et de l’artillerie lourde et se battaient désormais maison par maison dans le centre-ville. « On se bat de maison à maison et on ne reculera pas tant qu’on ne les aura pas éliminés », a affirmé un combattant des forces du GNA qui n’a pas souhaité donner son nom.

En centre-ville, les combats faisaient rage notamment dans le secteur du centre de conférence Ouagadougou, d’après le correspondant de l’AFP qui a vu des dizaines de véhicules tout-terrain sur la route menant de l’ouest de la ville à ce complexe où l’EI a installé son centre de commandement. Les forces du GNA ont confirmé sur les comptes Facebook et Twitter dédiés à cette offensive que leurs avions avaient effectué des frappes sur des positions de l’EI dans le centre-ville.

Le nombre de combattants de l’EI à Syrte est inconnu, tout comme le nombre de civils qui y résident encore. Selon un porte-parole des Gardes des installations pétrolières, qui prennent également part à l’offensive antidjihadistes, ceux-ci se préparaient maintenant à lancer un autre assaut depuis l’est de la ville.

Un proche conseiller de Barack Obama s’est dit vendredi « encouragé » par les avancées des forces du gouvernement libyen à Syrte. « La situation reste fluctuante. Mais nous sommes encouragés par les progrès qu’ils ont accomplis », a dit Brett McGurk, l’envoyé spécial du président Obama auprès de la coalition internationale contre l’Etat islamique.

Les forces progouvernementales avaient réussi à pénétrer mercredi dans Syrte après avoir complètement encerclé la ville, y compris par la mer. Cette ville est la principale base de l’EI en Libye, où le groupe djihadiste s’est implanté fin 2014 à la faveur du chaos politique et sécuritaire qui règne depuis la révolte qui a chassé du pouvoir Mouammar Kadhafi en 2011.

Mais même en cas de chute de Syrte, « l’EI sera toujours présent (en Libye) par l’intermédiaire de groupes agissant dans le désert ou par des attaques terroristes à Tripoli ou Misrata », estime Mattia Toaldo, expert au groupe de réflexion European Council on Foreign Relations.
Libya_Protests_520733y

Partager

Plus d’histoires deLibye