Aller à…
RSS Feed

3 décembre 2021

LA « NOUVELLE ARMÉE SYRIENNE » DÉCAPITÉE


L’ÉCHEC DE LA GUERRE HYBRIDE EN SYRIE

STRATEGIKA 51

mercredi 6 juillet 2016, par Comité Valmy


LA « NOUVELLE ARMÉE SYRIENNE » DÉCAPITÉE

Dans le cadre des efforts occidentaux et arabes visant à créer une nouvelle force de frappe susceptible de constituer une alternative aux forces armées syriennes en cas d’effondrement des structures de l’Etat syrien, une organisation armée dénommée la « Nouvelle Armée Syrienne » fut mise sur pied durant le second semestre de l’année 2015.

Encadrée par des instructeurs US, britanniques et jordaniens, cette nouvelle armée inclut une unité baptisée « l’Armée de Libération » dont les éléments triés sur le volet par les redoutables services de renseignement jordaniens, devaient constituer le noyau dur des forces spéciales de la future Armée rebelle.

C’est cette force, l’Armée de Libération, qui vient de se faire annihiler (jusqu’au dernier homme) dans les bois de Kafrnebel , non loin d’Idlib par les unités du Front Al-Nusra.

Le Commandant en chef de la Nouvelle Armée Syrienne, le général Mohammed Al-Ghabi, a été capturé en compagnie de l’ensemble de son état-major par les combattants d’Al-Nusra. Pire, les chefs des commandos de cette force inspirée par le 22e Régiment des SAS britanniques et l’élite de la légion jordanienne ont tous été tués ou mis hors de combat dans une série de raids éclairs menés par une coalition des forces d’Al-Qaïda au Levant.

Des tonnes d’équipement militaire destiné aux forces spéciales est tombé entre les mains des rebelles les plus radicaux activant en Syrie.

La capture des Chef militaires de la Nouvelle Armée Syrienne constitue un peu plus qu’un autre revers majeur pour la stratégie américaine en Syrie. Il marque la fin de ce que l’on appelle l’opposition modérée en Syrie après l’échec patent de l’Armée Syrienne Libre (ASL), la 13e Brigade, le mouvement HAZM, l’Armée de la Conquête, la 5e Brigade et maintenant la Nouvelle Armée Syrienne et sa branche spéciale, l’Armée de Libération.

6 juillet 2016

source :
STRATEGIKA 51

L’ÉCHEC DE LA GUERRE HYBRIDE EN SYRIE

De nouveaux détails émergent autour des combats ayant eu lieu dans la forêt de Kafrnebel où des unités d’élite de la Nouvelle Armée Syrienne ont été exterminés par une coalition du Front Al-Nusra et Daech.

Il semble que parmi les combattants capturés figurent des éléments des forces spéciales jordaniennes et/ou Arabes et des SAS britanniques.

L’embuscade tendue à l’Armée de Libération et les combats acharnés ayant opposé Daech/Al-Nusra aux commandos de la N.A.S ont été observée en temps réel par deux unités des troupes de choc de l’armée gouvernementale syrienne et des agents du Hezbollah libanais. Les rapports de ce mouvement évoquent le véritable désastre subi par la nouvelle armée rebelle et leurs instructeurs occidentaux et arabes dans les bois de Fafrnebel.

Les combats des bois de Kafrnebel sont survenus une journée après des raids similaires près de la piste d’atterrissage de Tabaqa où des commandos rebelles appuyés par des forces non combattantes de l’Otan ont essuyé une très lourde défaite face à des forces assimilées à Al-Nusra. Mais il s’avère que d’autres forces non identifiées avaient pris part à ces combats.

Cette nouvelle évolution du conflit au Levant marque l’échec définitif des stratégies alternatives de guerre hybride visant à acquérir un gain significatif sur le terrain et annonce un prolongement de la guerre en cours car aucun belligérant ne survivra à un échec dans un conflit dont les enjeux sont à portée mondiale.

STRATEGIKA 51

Partager

Plus d’histoires deSyrie