Aller à…
RSS Feed

19 septembre 2019

ALEP (Syrie) : un chercheur découvre les secrets du sommeil


11/06/2016Becel-Flora-Banner-2000x1125_tcm244-408558_w1500

La majorité des gens croient que durant le sommeil profond (note: état totalement différent du rêve et de la veille), ils n’existaient pas; ce qui est étonnant quand on sait que le sommeil est phase inévitable d’un jour et d’une nuit à l’autre.

Or, non seulement ils existaient bien (seul leur identification avec leur propre corps et petite personne appelée « Je » disparaît) mais les moments de sommeil profond sont ceux de la vie où le bonheur et la joie sont le plus intenses.

En ce sens, on peut dire qu’il y a effectivement, dans la vie de ce bas-monde, des moments plus importants que d’autres.

La preuve en est que tout le monde se réveille normalement (évidemment quand le sommeil n’est pas perturbé, comme chez les Syriens et les Libyens en ce moment) en s’exclament, intérieurement ou non: « Comme j’ai bien dormi ! ».

Bref, le sommeil profond permet de sortir chaque jour de l’enfer quotidien de la dualité (toi-moi; ellle-lui; eux-nous; Assad et son ami Gaddafi contre l’impérialisme).

-Ce fait (tant physiologique que spirituel) que l’ont vit pratiquement chaque nuit a, pour les uns, à voir directement avec la religion et avec Dieu. Le sommeil profond est alors identifié à Dieu Lui-même.

-Pour les autres (agnostiques, athées, et autres catégories inqualifiables), le sommeil profond est un état au-delà même de Dieu.

Les deux positions sont conciliables. En effet, il n’y a pas une seule pensée qui vienne perturber cette Félicité suprême pendant le sommeil profond. Par opposition l’état de veille ou de rêve (en fait deux aspects d’un même phénomène) est un enchevêtrement énergétique de millions de pensées. Ainsi, même la pensée « Dieu » ne surgit à aucun moment durant le sommeil profond.

Il est donc essentiel que chacun se rappelle de cela toutes les nuits et même pendant les siestes…. En dehors de cette leçon fondamentale, deux autres enseignements sont à garder à l’esprit (donc à l’état de veille):

1-il est important que les Syriens et les Libyens réapprennent à bien dormir bien comme avant (voir la photographie) et surtout d’empêcher l’impérialisme (à noter que dans le sommeil profond, même la pensée « impérialisme » n’existe plus – quel bonheur…) d’imposer au marché « libéralisé » syrien et libyen les produits connus de son industrie pharmaceutique (anxiolytiques, etc.).

-la paix sociale, sexuelle, et l’amour entre les peuples sont les cibles permanentes de l’impérialisme. Ce dernier peut être comparé à l’Enfer ou au Mental (comme magma de pensées négatives) ou u encore au Diable en personne.

C’est en ayant une conscience claire de ces choses que nous pourrons ensemble  sortir de cet Âge de Fer.

Crédit photo: © Le dormeur d’Alep (années 90, collection personnelle). Demande de reproduction à adresser via La Voix de la Libye.

 

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,