Aller à…
RSS Feed

4 août 2020

La Syrie condamne la prise pour cible des civils et des infrastructures par la soi-disant “Coalition internationale” ou les terroristes


Actualité

Sana


Photo: Sana

Vendredi 29 juillet 2016

Damas / Le gouvernement de la République arabe syrienne a condamné avec les termes les plus sévères la prise pour cible des civils, des infrastructures économiques et de services, et des propriétés publiques et privées par les avions de la soi-disant “Coalition internationale” ou par les réseaux terroristes armés.

C’était dans deux messages adressés par le ministère des AE et des Expatriés au Secrétaire général de l’ONU et au Président du Conseil de sécurité sur les deux massacres sanglants dont le 1er avait été commis par les avions de la soi-disant ” Coalition internationale” contre les civils dans le village de Ghandoura et le 2e par le réseau terroriste “Daech” dans le village de Bweir au nord de la Syrie.

Le ministère a réclamé l’arrêt immédiat de ces attaques et massacres et la punition de leurs auteurs.

Le ministère a fait savoir que les avions de la soi-disant “Coalition internationale”, conduite par les Etats-Unis, avaient commis un nouveau massacre à proximité de la ville de Manbej située au nord d’Alep en y bombardant le village de Ghandoura, soulignant que selon des rapports sur place, 45 civils, dont 7 enfants, étaient tombés en martyr et 50 autres avaient été blessés.

Le ministère a ajouté que les massacres de la “Coalition internationale” avaient été accompagnés d’un nouveau massacre commis dans le village de Bweir par les terroristes de Daech qui y avaient massacré 24 civils.

“Le gouvernement de la République arabe syrienne, qui dénonce la prise pour cible des civils, des infrastructures économiques et de services et des propriétés publiques et privées, affirme que la seule voie pour lutter contre le terrorisme en Syrie réside dans la coordination avec le gouvernement syrien, dans le cadre du Droit international et de la Charte de l’ONU”, a fait noter le ministère.

Et le ministère de poursuivre : “Le gouvernement syrien affirme que le Front Nosra en se dénommant ” Mouvement de Fatah al-Cham” tentent désespérément d’effacer ses crimes et que la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar en poursuivant le soutien aux réseaux terroristes “modérés” commanditent franchement le terrorisme non pas uniquement en Syrie mais dans les différents pays du monde”.

“Le gouvernement de la République arabe syrienne affirme que ces massacres et crimes, ainsi que la destruction et le sabotage, ne l’obligent point à ne pas poursuivre son devoir dans la lutte contre le terrorisme et dans le travail pour réaliser un règlement politique de la crise en Syrie par le biais d’un dialogue inter-syrien, sous une direction syrienne et loin de toute ingérence étrangère, en vue d’éradiquer le terrorisme”, a dit le ministère.

Et le ministère de conclure : “Le gouvernement de la République arabe syrienne incite le Conseil de sécurité à exercer ses responsabilités dans la préservation de la paix internationale et dans l’arrêt des crimes de la Coalition américaine contre les civils syriens”.

A. Chatta

Plus d’histoires deSyrie

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,