Aller à…
RSS Feed

29 février 2020

Les grosses orchades, les amples thalamèges..


16/10/2016

JOURNAL DU NOUVEL ORDRE MONDIAL

1. new world order xxx.gif

Journal du changement d’ordre mondial

et quelques autres choses qu’il est intéressant de savoir

 

Si le Réseau Voltaire se trompe, quelqu’un se lèvera pour le dire. En attendant, nous l’avons pillé, tous azimuts.

 

2. Justice xxx.gif

 

Journal du changement d’ordre mondial #7

Veto croisés au Conseil de sécurité

Thierry MeyssanRéseau Voltaire 9 octobre 2016

Pour la première fois au Conseil de sécurité, le bloc atlantiste et le bloc russe se sont opposés et ont censuré la proposition de résolution de l’autre camp. En outre, le représentant de la Russie est sorti de sa réserve diplomatique habituelle et a directement accusé le camp US de soutenir les terroristes en Syrie et ailleurs dans le monde ; une affirmation largement démontrée, mais jusque là jamais explicitée.

 

3. Churkin.jpg

 

Le Conseil de sécurité s’est réuni le 8 octobre 2016 pour débattre non seulement de la proposition de résolution franco-espagnole sur la Syrie, mais aussi d’une contre-proposition russe. Sans surprise, les deux textes ont été rejetés par les vetos de la Russie pour le premier, du bloc atlantiste pour le second.

C’est la première fois dans l’histoire du Conseil qu’une telle situation se présente.

Lire la suite…

Source : http://www.voltairenet.org/article193589.html

 

2. Justice xxx.gif

 

Journal du changement d’ordre mondial #8

Washington et Paris relancent la propagande contre le « régime de Bachar »

Thierry MeyssanRéseau Voltaire 10 octobre 2016

Les Tribunaux de Nuremberg et de Tokyo permirent aux Alliés d’exposer les crimes commis par l’Axe durant la Seconde Guerre mondiale et de justifier à la fois le prix de leur victoire et leur domination sur le monde. Sur ce modèle, Washington a cru pouvoir juger et condamner 120 dirigeants syriens, dont le président Bachar el-Assad, de manière à justifier la guerre et le renversement de la République arabe syrienne. Restait à inventer leurs crimes

 

4.  J.M. Ayrauolt - Sergueï Lavrov.jpg

Jean-Marc Ayrault – Sergueï Lavrov

 

En avril 2012 —c’est-à-dire après le retrait français de la guerre (qui reprit en juillet) et avant l’accord de partage russo-états-unien (du 30 juin à Genève)—, les « Amis de la Syrie » avaient décidé de juger le président Bachar el-Assad devant une juridiction internationale. Il s’agissait de mettre en scène a posteriori la Pax Americana, après l’assassinat de Slobodan Milošević dans sa prison à La Haye, la pendaison de Saddam Hussein et le lynchage de Mouamar Kadhafi.

Pour ce faire, les États-Unis avaient créé une association à La Haye, le Syria Justice and Accountability Centre (SJAC). Durant deux ans, des juristes accumulèrent des témoignages sur « les tortures pratiquées par le régime ».

Lire la suite…

Source : http://www.voltairenet.org/article193601.html

 

2. Justice xxx.gif

 

Journal du changement d’ordre mondial #9

Faut-il juger Vladimir Poutine ?

Thierry MeyssanRéseau Voltaire 12 octobre 2016

 

Considérant Vladimir Poutine comme le responsable du relèvement de la Russie, les néo-conservateurs états-uniens et israéliens tentent depuis 2011 de l’arrêter, de le juger et de le condamner devant une juridiction internationale. Fidèle serviteur de leur stratégie, le président français François Hollande a publiquement suggéré de le rendre responsable des crimes des jihadistes en Syrie.

 

5. Hollande - Poutine.jpg

François Hollande et Vladimir Poutine, il y a un an.

 

Durant la Seconde Guerre mondiale, le chef de l’État français qui avait aboli la République, Philippe Pétain, fit juger et condamner à mort son ancien dauphin devenu le chef de la France libre, Charles De Gaulle.

Sur ce modèle, l’actuel président de la République française, François Hollande, a évoqué la possibilité d’ouvrir une procédure judiciaire internationale pour les crimes de guerre commis en Syrie et de juger non seulement le président de la République arabe syrienne, Bachar el-Assad, mais aussi celui de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine [1] ; des propos repris en demi-teinte par le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon.

Ces déclarations interviennent alors que le Canada, les États-Unis, la France, les Pays-Bas et le Royaume-Uni soutiennent les jihadistes d’Alep-Est contre le Hezbollah, l’Iran, la Russie et le Syrie [2].

Lire la suite…

Source : http://www.voltairenet.org/article193653.html

 

2. Justice xxx.gif

 

Journal du changement d’ordre mondial #10

Les « sanctions économiques » ou la guerre en col blanc

 Thierry MeyssanRéseau Voltaire 14 octobre 2016

 

Les États-Unis et l’Union européenne ont lancé une guerre qui ne dit pas son nom contre la Syrie, l’Iran et la Russie, celle des « sanctions économiques ». Cette tactique redoutable a tué plus d’un million d’Irakiens dans les années 90, sans éveiller les soupçons des opinions publiques occidentales. Elle est aujourd’hui patiemment mise en place contre les États qui refusent d’être dominés par l’Ordre mondial unipolaire.

 

6.  Obama.jpg

Par le passé, la stratégie des guerres conventionnelles comprenait le siège d’une ville ou d’un État. Il s’agissait d’isoler l’ennemi, de l’empêcher d’utiliser ses ressources, de le soumettre à la famine, et en définitive de le vaincre. En Europe, l’Église catholique a fermement condamné cette tactique comme criminelle en ce qu’elle tue d’abord les civils, et seulement ensuite les belligérants.

Aujourd’hui, les guerres conventionnelles comprennent les « sanctions économiques », qui visent aux mêmes buts. De 1990 à 2003, les sanctions décrétées contre l’Irak par le Conseil de sécurité des Nations unies tuèrent plus d’un million de civils. De fait, il s’agissait bien d’une guerre menée par des banquiers au nom de l’institution chargée de promouvoir la paix.

Lire la suite…

Source : http://www.voltairenet.org/article193702.html

 

Document joint :

7. Humanitarian.jpg

 

 

 

Humanitarian Impact of Syria-Related Unilateral Restrictive Measures, United Nations (UN) Economic & Social Commission for Western Asia (ESCWA).
(PDF – 596 ko)

 

 

 

 

 

2. Justice xxx.gif

 

Communiqué du ministère russe des Affaires étrangères relatif au projet français de résolution sur la situation à Alep

Réseau Voltaire –  Moscou (Russie) 9 octobre 2016

8. Maria Zakharova.jpg

Maria Zakharova, porte-parole du ministrère russe des Affaires étrangères

 

Samedi 8 octobre, la Fédération de Russie a voté contre le projet de résolution du Conseil de sécurité de l’Onu sur la situation en Syrie rédigé par la France.

Lire la suite…

Source : http://www.voltairenet.org/article193668.html

 

2. Justice xxx.gif

 

Washington ne combat pas Daesh, il le déplace

par Hassan Nasrallah

Réseau VoltaireBerne (Suisse) 14 octobre 2016

 

Au cours des dernières semaines, Washington a multiplié les déclarations contre Daesh, sans jamais le frapper. Au contraire, ce sont les forces de la République arabe syrienne qu’il a bombardées lorsqu’elles luttaient contre l’organisation terroriste. Il suffit de placer Daesh sur une carte et de l’observer dans le temps pour comprendre la stratégie états-unienne.

 

9. Nasrallah.jpg

À l’occasion d’une cérémonie de commémoration du martyre du prophète Hussein (Achoura), le secrétaire général du Hezbollah libanais a prononcé un discours, dont voici des extraits.

 


 

Source
AxedelaRésistance.com

 

2. Justice xxx.gif

 

« L’art de la guerre »

Afghanistan, occupation immuable

par Manlio Dinucci

Réseau VoltaireRome (Italie) 11 octobre 2016

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

 

Malgré les très nombreux éléments attestant que les États-Unis et le Royaume-Uni avaient planifié la guerre contre l’Afghanistan dès la rupture des négociations de Berlin avec les Taliban (juillet 2001), l’excuse des attentats du 11-Septembre prévaut toujours. Une guerre dont l’objectif affiché était de renverser l’Émirat islamique que les États-Unis eux-mêmes avaient installé et qui, pourtant, se poursuit 15 ans plus tard.

 

10. Afghanistan.jpg

 

Le quinzième anniversaire du 11-Septembre a occupé pendant des jours les premières pages des journaux. Blackout médiatique, par contre, sur le quinzième anniversaire de la guerre en Afghanistan, commencée le 7 octobre 2001 avec l’opération « Liberté immuable » (Enduring Freedom).

Motif officiel : la chasse à Ossama Ben Laden, organisateur [désigné] des attaques du 11-Septembre, caché dans une caverne afghane sous protection des talibans. En réalité, on le saura ensuite, le plan de l’opération était déjà sur la table du président Bush avant le 11-Septembre. Ce qu’était ses objectifs stratégiques émergeait clairement du rapport Quadriennal Defense Review, diffusé par le Pentagone le 30 septembre 2001, une semaine avant le début de la guerre en Afghanistan.

Lire la suite…

Source : Il Manifesto

Via : http://www.voltairenet.org/article193625.html

 

2. Justice xxx.gif

 

Vladimir Poutine explique ce qui s’est réellement passé entre la France et la Russie

Parti Anti Sioniste – 13 octobre 2016

 

Au lendemain de l’annulation par Moscou d’une rencontre prévue à Paris entre François Hollande et Vladimir Poutine, le président russe a expliqué chronologiquement ce qui n’avait pas fonctionné dans les relations diplomatique entre les deux pays.

 

 

Source : http://www.partiantisioniste.com/?p=14006

 

2. Justice xxx.gif

 

Pendant que la France se couvre à la fois de honte et de ridicule en prétendant traîner rien de moins que Bachar el-Assad et Vladimir Poutine devant un tribunal « made in USA », comme ce fut trop souvent le cas depuis Nuremberg, des voix s’élèvent en France, dans les milieux du droit, contre un président qui se prend peut-être à tort pour Barack Obama…

 

Hollande, mis en cause pour des assassinats, en route vers le CPI

Gilles Devers – Les actualités du droit 14 octobre 2016.

11. francios_hollande_france.jpg

 

Le Président de la République a ordonné l’exécution de quatre personnes. Avec cette information, ce qui reste de la Gauche s’écroule… et le silence qui accueille cette information confirme que la Gauche est en état de mort clinique.

Au micro de Jean-Jacques Bourdin, les deux journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont expliqué que le Président de la République avait décidé « au moins quatre assassinats ciblés », décisions mises en œuvre par la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE). Aucun démenti n’a été publié.

Cela se trouve en phase avec des informations parues en 2014. A la suite d’un accord passé dès 2012 entre Obama – le maître des assassinats ciblés, trois par jour – et Hollande, celui-ci avait donné pour ordre à la DGSE de « dégommer » Ahmed Godane, le leader des shebabs. La DGSE s’était occupée de la localisation, et l’assassinat avait été le fait des drônes US, informations données par Jean Guisnel et confirmées par les militaires US.

Avec les révélations de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, nous passons à autre chose, à savoir l’ordre donné par Hollande et l’exécution par la DGSE.

Lire la suite…

Source : http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/20…

 

2. Justice xxx.gif

 

Voir aussi, sur le même sujet – et datant déjà de 2013 !

http://reseauinternational.net/francois-hollande-devant-l…

Ainsi que – juillet de cette année :

http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2016/07/centraf…

 

2. Justice xxx.gif

 

Pour la liste des chefs d’État « condamnés » à mort par les USA depuis Nuremberg, voyez William Blum. Il tient la liste à jour.

http://www.thirdworldtraveler.com/Blum/William_Blum.html

http://www.mondialisation.ca/entretien-avec-william-blum/… 

http://www.legrandsoir.info/_BLUM-William_.html

 

2. Justice xxx.gif

Mis en ligne le 16 octobre 2016.

Plus d’histoires deCulture

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,