Aller à…
RSS Feed

8 décembre 2022

Gaddafi au monde


"Mouammar Al Kadhafi est le véritable dirigeant de la Libye".(20 oct. 2016)

C’est inédit et tout frais, ou plutôt tout chaud « comme un volcan » qui brûle encore et menace, comme disaient les intervenants hier. Merci de continuer le travail d’éducation de nos enfants et petits enfants afin qu’ils connaissent -comme dans le cas de Che Guevara- le caractère, immémorialement criminel et vicieux du néocolonialismet et de l’impérialisme]

Les Pacifistes de Tunis

 

********************************************************************************

EXCLUSIF: le message d’adieu inédit de Gaddafi au monde (20 oct. 2011)

« Hana, Aisha, c’est moi votre père…. Je veux vous laisser l’honneur et non pas l’infamie. Plutôt la mort et le feu que l’ignominie… Cette nuit, je vais lancer une opération pour tenter de briser le blocus de Syrte. Certes je peux y périr mais ne soyez pas tristes. Ne pleurez pas. Exprimez plutôt publiquement votre joie, Hana, Aisha, Safiyya. Ce martyre scellera alors une bataille contre 40 Etats en agression permanente contre nous pendant 40 ans… »

(enregistré par Muammar Al-Gaddafi, Guide de la Révolution Libyenne et de la Jamahiriya, quelques heures avant que ne se mette en branle le Cortège de la Gloire (Ratlu-l-‘Izz) ciblé par l’OTAN le jeudi 20 octobre 2011 vers 11 heures du matin à Syrte.

Original (Arabic): « Ana bu-k ya Hana, Ana bu-k ya Hana. Ana bu-k ya ‘Aisha, Ana bu-k ya ‘Aisha. Atruku lakum al-fahr wa la atruku lakum al-‘ar. Al-mawtu, al-mawtu wa la al-‘ar ; an-nar wa la al-‘ar. Sa aqumu hadihi-l layla bi-‘amaliyyat iqtiham li hisar Sirt. Wa qad astashhid fi hadihi l-‘amaliyya. Fa la tahzan; ma tabky… Zagrity ya Hana, zagrity ya Aisha, ya Safiyya. Innany astashhidu fi ma’raka uwajih fi-ha. 40 dawla zalima li muddati 40 ‘am »

La famille de MUAMMAR AL-GADDAFI a fait diffuser à minuit, jeudi 20 octobre 2016 (20 Tumur dans le calendrier jamahirien), ce message inédit d’adieu à ses proches et au monde, sur la chaîne de la Grande Jamahiriya. Enregistré quelques heures seulement avant la sortie épique du Guide la Révolution avec ses nombreux compagnons de gloire et son fils MU’TASIM.

Le guide de la Jamahiriya a été sacrifié il y a cinq ans sur l’autel de l’OTAN et en mondiovision devant Arabes, non-Arabes, Juifs et non-Juifs. Il nous a quittés pour expier tous les péchés des peuples en lutte pour leur libération  de l’oppression néocoloniale et impérialiste.

C’est à Syrte, sa ville natale, où l’OTAN enverra quelques années plus tard ses agents CiAslamistes (DA’SH) pour crucifier réellement, et pour la première fois dans l’Histoire, d’autres citoyens libyens ayant résisté à l’agression de la coalition des 40 Etats contre la Jamahiriya.

Les parallèles frappants, symboliques, avec la Passion du Christ ne s’arrêtent pas là.  L’OTAN a fait usage de gaz anesthésiant pour ne pas que GADDAFI apparaisse aux yeux du monde comme le Christ de la révolution latino-américaine CHE GUEVARA (voir plus bas la copie de notre texte du 20 octobre 2015 sur la comparaison physique corps-à-corps entre le révolutionnaire latinoaméricain et son fils MU’TASIM); ou encore comme le président chilien SALVADOR (« Le Sauveur » en espagnol) ALLENDE retranché avec ses hommes, le pistolet au poing pour refuser le coup d’Etat dans son pays.

Mieux, les paroles du message d’adieu de GADDAFI rappellent la « Carta de Despedida del Che »; la lettre que ce dernier adressa à FIDEL CASTRO afin de lui exposer son « projet » de sacrifice. Elles illustrent aussi le parallèle ave Cuba quand le Guide de la Jamahiriya dit à sa famille qu’il a décidé de sortir de nuit pour briser le blocus de Syrte, la Stalingrad libyenne qui avait été assiégée par l’OTAN par air, mer et terre pendant un mois.

CHE, ALLENDE, CASTRO… La Jamahiriya fut un soutien inconditionnel à la Cause Latino-Américaine. Les populations des pays de l’ALBA le savent très bien.

A la télévision, certains compagnons survivants de l’assaut de l’OTAN (comme Hiblo, Ahmad Lamin, Nasr, ‘Allam) ont appelé au téléphone pour donner des détails de la sortie épique du convoi. L’un d’eux a confirmé que le GADDAFI a conservé un moral excellent jusqu’au dernier moment. Il le vit, vers 11 heures du matin, debout et courant contre l’ennemi.

Au début, il voulait effectuer la sortie vers l’Est de la ville (où les populations le soutenaient encore à fond malgré le mois entier de blocus de la ville) mais il fut contraint, pour des raisons techniques, de se diriger vers l’Ouest, soit vers les troupes de l’OTAN de Misrata.

Tous les intervenants restent convaincus du retour prochain de la Jamahiriya et certains sont encore dans la Résistance Verte. Nombreux sont celles et ceux qui concluaient leur appel par le fameux slogan: « Ila-l-amam wa-l-kifah al-musallah mustamirr ! » (En avant. La lutte armée continue!)

-« Patria o muerte ! » « Al mawtu wa la l-‘Ar ! »

-« Hasta la victoria siempre ! » « Ila-l amam Ila-l-amam ! »

Pour les Pacifistes de Tunis (Canal Historique)

Sur défunt site si encore accessible

Note: fichier son du message historique disponible sur demande.

********************************************************************************

Subject: LA SORTIE EPIQUE du cortège héroïque de la résistance à l’OTAN (Syrte, 20 octobre 2011)

4ème anniversaire de la sortie épique du cortège héroïque de la résistance à l’OTAN (Syrte, 20 octobre 2011)

Il y a quatre ans, au début du mois d’octobre 2011, Syrte était soumise par l’OTAN à un embargo total, y compris des produits alimentaires, des soins, médicaments et de l’entrée de la Croix Rouge.  La ville a été alors bombardée, par mer, air et terre, pendant près d’un mois par une coalition militaire de 48 Etats prédateurs. Soudain, des hommes d’une dignité absolue, embarquaient dans quelques automobiles et sortaient de l’ombre pour affronter une dernière fois l’OTAN et offrir par là leur mort à l’humanité qui n’avait jamais connu jusque là de semblable épopée.

Dans le cortège, que les Libyens qualifieront aussitôt de Cortège de la Gloire (« Ratlu-l-‘Izz), on se trouvait MUAMMAR AL-GADDAFI, Guide de la Révolution populaire libyenne (1969) et fondateur de la Grande Jamahiriya Arabe, Libyenne, Populaire et Socialiste (1977), le général (Fariq-rukn) ABU-BAKIR YUNIS JABIR, et le fils du premier, AL-MU’TASIM BILLAH.

A la fin d’une guerre d’usure et de destruction totale, doublée d’une chasse à l’homme de sept  mois pour localiser GADDAFI, l’homme le plus recherché au monde (1) tous combattrons, à la manière de « DAVID contre GOLIATH », les armes sophistiquées de l’OTAN comme ce gaz anesthésiant qui réduira considérablement leur résistance.

Dans un clin d’œil à l’Histoire, le corps du fils GADDAFI, par sa ressemblance physique et sa posture, particulièrement au moment de sa mort, rappellera l’assassinat similairement tragique d’un autre héros anti-impérialiste: CHE GUEVARA.

 

Quant au général ABU-BAKIR YUNIS JABIR, qui avait participé à la Révolution de 1969 aux côtés de GADDAFI, et qui sera resté fidèle aux idéaux de cette dernière jusqu’au bout (2), mourra sur le champ de bataille, faisant de lui –comme le remarquera de manière unique au monde le Centre Russe d’Etudes et d’Information sur les Affaires de Sécurité Nationale « , « le premier ministre de la Défense [en fait Secrétaire Général du Peuple à la Défense, non pas seulement dans la terminologie mais dans la pratique relative au Système du Pouvoir du Peuple et par le Peuple instauré en 1977 (Jamahiriya)] à mourir sur le champ de bataille ».

Notes:

(1) GADDAFI était recherché pour le crime d’avoir appelé, dans plusieurs discours radiophoniques célèbres (les studios de la télévision nationale ayant été bombardés très tôt), tout au long de cette période, et depuis sa clandestinité, le peuple libyen à résister à la croisade de l’OTAN.  Ces discours furent comparés par un général aux USA à des « bombes atomiques » (sic).

(2) Rappelons qu’ABU-BAKIR YUNIS JABIR était un homme à la peau noire, garantie de haut respect dans la Jamahiriya (voir notamment le Livre Vert). ECOUTER LA CHANSON d’hommage que les Libyens lui ont composé (Cliquer sur le fichier son ci-joint mp3 -son pur).

En ce jour du 4ème anniversaire, chacun peut constater en ligne le prestige dont jouit encore le Guide de la Révolution libyenne: 18 millions de visites et près de 4000 commentaires sur un petit reportage de la chaîne Al-Arabiya: « Les positions politiques publiques de Muammar Al-Gaddafi« .

En rapport récent et direct:

« Surprenante, la Tunisie réelle célèbre le 46ème Anniversaire de la Grande Révolution Libyenne (Fateh, Sept. 1969) ». 2 septembre 2015.

 

Par Les Pacifistes de Tunis (Aux grands hommes, les patriotes de tous pays reconnaissants)

 

********************************************************************************

Surprenante, la Tunisie réelle célèbre à Nabeul le 46ème Anniversaire de la Grande Révolution Libyenne (Fateh, Sept. 1969)

Le nouveau slogan qui a surpris un grand nombre d’observateurs qui s’étaient déplacés pour participer à l’événement d’hier (photo), annonce sans ambiguïté l’imminence du retour de la légalité de la Jamahiriya dans la Libye occupée par les mercenaires de l’OTAN depuis l’année 2011, An I de la Nakba du Monde Arabe (so-called «  »Arab » Spring »). Le message en hommage au Guide de la Grande Jamahiriya Arabe, Libyenne, Populaire et Socialiste révèle que les marionnettes de l’OTAN: « seront bientôt surprises et que le peuple, qui a fait preuve jusque là d’une grande patience, pourra enfin se réjouir ».

La commémoration du 46ème Anniversaire de la Révolution d’Al Fateh (1969), auquel nous avons participé, s’est déroulée hier, 1er septembre 2015, dans la Salle des Congrès de l’Hôtel Iman à Nabeul, près de Hammamet, sur la côte méditerranéenne. Notre amie RADIA, qui, pour des raisons de force majeure, n’avait pu se déplacer, nous a dit avoir été rongé par un immense regret.

Maître BACCAR, l’avocat anti-impérialiste, qui fait aussi partie des nôtres, avait pris un grand soin à distribuer aux participants le document de base que nous avions préparé, il y a deux ans, lors d’une célébration précédente (sur Albared) (ici en arabe)(source bib. n° 1), avec notre camarade, et militant d’envergure, TAHAR, sur la mémoire de la Jamahiriya. Le texte rappelle les immenses réalisations de la Révolution de 1969 dans tous les domaines de la vie nationale et internationale (source bib. N°2).

L’ambiance était « bon enfant » avec d’ailleurs beaucoup de gamins, désormais élevés dans l’exil et qui, pour la première fois, alors même que les orateurs évoquaient des sujets très graves, jouaient en s’échangeant des ballons aux couleurs de la Jamahiriya (vert).

Des femmes portaient des foulards de la même nuance chromatique qui enveloppaient leur tête à la manière du Sous-commandant Marcos. Moins que l’expression d’une religiosité excessive (inexistante ou rare dans la Jamahiriya libyenne laquelle a libéré la femme en lui ouvrant notamment les portes de l’armée du peuple), ce foulard symbolisait surtout la résistance tenace à l’adversaire coriace et totalitaire. C’est ainsi que par la même occasion, les intéressées empêchaient leurs potentiels tortionnaires de les identifier. En effet, il y avait un grand nombre d’appareils de photographie et des caméras en fonctionnement dans la salle. Des Libyennes nous racontaient que c’est à partir de photographies diffusées ensuite sur la Toile que les mercenaires et milices de l’OTAN dévisageaient certains Libyens de retour dans leur pays et les accusaient aussitôt d’être des « Azlam » (partisans) de GADDAFI.

La chaîne de télévision de la Jamahiriya Libyenne (Qanat Al-Jamahiriya) du « régime déchu » (et donc la seule au monde à représenter en toute fierté un tel « régime déchu » (ici par l’OTAN et grâce au bombardement parallèle de ses « homologues » du monde entier comme AL-JAZEERA, France 24, BBC, etc.)(voir article original et unique au monde ici)(source bib. N°3), était même représentée à la tribune par l’un de ses animateurs, aux côtés de Me ESSID, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats, Me BACCAR, dont nous avons déjà parlé, son épouse –laquelle a repris en mains l’Association internationale d’assistance aux réfugiés libyens WA’TASIMOU, créé à l’origine par AISHA GADDAFI elle-même.

L’intervention de l’impétueux, mais aussi très placide, militant A. EL-MAJID, venu de la Jamahiriya occupée et reconnaissable à son turban, martelait, comme celle de Me ESSID d’ailleurs, l’imminence du retour de la Jamahiriya avec un peuple « au bout du rouleau » et dont « un million d’hommes et de femmes » (sic) sont à même de prendre les armes à tout moment.

Il salua également la résistance du peuple syrien, victime d’une agression semblable à celle de la Jamahiriya (précisons ici: moins les bombardements de l’OTAN) et celle des Yéménites (précisons encore que l’aviation saoudienne, quand bien même téléguidée par l’impérialisme US, n’est pas tout à fait celle de l’OTAN). Signalons aussi, qu’à la différence de la Jamahiriya (totalement isolée, abandonnée à son sort et trahie par une large frange du camp dit anti-impérialiste lui-même), les deux autres Etats ont pu bénéficier de soutiens de la part de la Russie, l’Iran, etc.

EL-MAJID rappela au passage que la Yougoslavie avait été bombardée par l’OTAN pendant 40 jours (en fait près de 77) alors que la Jamahiriya le fut pendant 7 mois.

Les interventions furent entrecoupées par la reprise enthousiaste de slogans comme « Jamahiriya, Solta Sha’abiya! » (Pouvoir des Masses, Pouvoir Populaire !) lesquels ne sont pas de vains mots comme dans la Tunisie infestée par 150 partis politiques et des centaines d’associations de la «  »société civile » ». Dans la Jamahiriya, le pouvoir du peuple et par le peuple était une réalité tangible (voir articles sur les Congrès Populaires et démocratie directe).

 En conclusion, nous avons remarqué qu’avec les années qui passent, ces célébrations annuelles rassemblent toujours plus de monde… Cette année, au terme des interventions, la tribune fut littéralement prise d’assaut par le peuple (voir photo), comme si cet anniversaire était peut-être le dernier…

SOURCES D’IMPORTANCE MAJEURE citées dans ce rapport de terrain:

(1) La Tunisie réelle célèbre le 43ème anniversaire de la Grande Révolution Libyenne (Al Fateh, Sept. 1969)

http://www.mathaba.net/news/?x=631274

http://tortillaconsal.com/albared/node/943

تونس الشرفاء تحتفل بالذكرى 43 للثورة الليبية المجيدة الفاتح من سبتمبر 1969

http://www.mathaba.net/news/arab.shtml?x=631273

 « Ni atlantiste, ni sioniste, ni islamiste ni istislamiste (*), la Tunisie réelle a célébré samedi dernier le 44ème anniversaire de la Grande Révolution Libyenne (Al Fateh, Sept. 1969). Cet événement fut également annonciateur de plusieurs bonnes nouvelles. »  (*) capitulant devant l’ordre dominant des choses.

 « L’Union entre la Tunisie et la Libye (1974) fut avortée suite aux ingérences d’Etats réactionnaires et ex-colonialistes… Si elle ne l’avait pas été, les Tunisiens auraient fait l’expérience de la démocratie directe et non de la mascarade de démocratie bourgeoise de marché. Ils auraient joui du plein-emploi, d’une maison pour tous, de nombreux avantages (santé et éducation de qualité gratuites, etc.) typiques d’une société socialiste avancée… »

(2) Données sociales, économiques et politiques relatives à la grande révolution libyenne d’Al Fateh, 1969 [Economical, social and political data about the Great Libyan Revolution of Al Fateh, 1969]

من نظام جماهيري بديع الى اعتداء صهيوني أطلسي الى نكبة وطنية و قومية. بقلم الطاهر الداهش, 01 سبتمبر 2012

https://drive.google.com/file/d/0B_0xFiWee8EMRTFQc2txY1lON2c/view?pli=1

http://docs.google.com/open?id=0B_0xFiWee8EMRTFQc2txY1lON2c

Il s’agit du premier tract du genre jamais rédigé en arabe. Préparé collectivement avec la participation des Pacifistes de Tunis, il fut mis au point et rédigé dans sa forme finale par notre camarade, le militant d’envergure Tahar. Le document rappelle les immenses réalisations de la Révolution de 1969 dans tous les domaines de la vie nationale et internationale :

-démantèlement des bases militaires étatsuniennes et britanniques comme première mesure;

-lancement du plus grand projet agricole au monde, celui du Grand Fleuve Artificiel;

-transformation radicale du niveau de vie et des indicateurs de développement humain;

-coopération fraternelle et altruiste en Afrique (innombrables puits creusés en Afrique avec le financement de la Jamahiriya ) ; satellite de communication panafricain (idem);

– pratique de la démocratie directe au jour le jour;

libération réelle de la femme;

-etc.

(3) Médias de masse arabes : du pluralisme à la manipulation. La Pensée Libre, numéro 103 (été 2015). 6 juillet 2015.

http://www.lapenseelibre.org/2015/07/n-103-medias-de-masse-arabes-du-pluralisme-a-la-manipulation.html

« Alors que les opinions publiques des pays occidentaux et de la plupart des pays du Sud et de l’Est manifestent une désaffection à l’égard des médias politiques occidentaux ou nationaux quand ceux-ci sont pro-occidentaux, youtube reconnait que /Russia today/est devenue la chaîne politique la plus écoutée au monde sur internet, dépassant CNN, BBC, France 24, Euronews. L’Union européenne prévoit en conséquence d’organiser dès septembre 2015 une « East StartComTeam » en s’appuyant sur les « organes de surveillance nationaux » et les « régulateurs » des pays membres pour lancer une contre-attaque médiatique qui s’apparente à de la censure et devrait viser les chaînes russes, iraniennes, libanaises, chinoises ou autres ayant conquis une part importante de l’audience européenne. Face à cette véritable guerre des ondes entre les puissants et les résistants, gage de pluralisme de fait, dans le monde arabe, c’est au contraire auquel nous assistons depuis 2011. Dans cette région du monde qui avait connu dans les années 2000 l’apparition d’un véritable pluralisme rompant avec l’uniformité des monopoles télévisuels étatiques, l’heure est au réalignement des téléspectateurs vers des médias qui ont démontré depuis le « printemps arabe » de 2011 leur dépendance et sur les monarchies arabes les plus obscurantistes et sur leurs tuteurs occidentaux. » (La Rédaction)

Par Les Pacifistes de Tunis (inventeurs du concept géopolitique d' »ist-islamisme »).

********************************************************************************

 

 

 

 

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
Partager

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Plus d’histoires deLibye