Aller à…
RSS Feed

27 novembre 2022

Les grosses orchades, les amples thalamèges..


22/10/2016

OUHH ! LES BELGES MENTENT.

1. La Belgique en 2050.jpg

Ouhh ! Les Belges mentent.

2. Pinocchio Vandeput.gif

La Russie dévoile les détails de la frappe belge contre le village d’Hassadjek
Sputnik International en français 20 octobre 2016

3. Jet belge.jpg

 

Disposant de moyens efficaces de défense aérienne, Moscou s’apprête à fournir à la Belgique les informations sur le trajet de vol et sur les actions des avions belges et américains dans le ciel syrien le jour où la frappe contre Hassadjek a eu lieu.

Les données radar russes et syriennes confirment la frappe belge contre le village d’Hassadjek dans la province d’Alep, a affirmé le porte-parole du ministère russe de la Défense, général Igor Konachenkov lors d’un point de presse.

« La Russie dispose de moyens efficaces de défense aérienne permettant d’effectuer le contrôle de l’espace aérien au-dessus de presque tout le territoire syrien 24 heures sur 24. Outre nous, le contrôle de l’espace aérien est réalisé par des systèmes de défense aérienne syriens, restaurés l’année dernière », a affirmé aux journalistes le général.

Afin d’étayer ses dires, la Russie est prête à fournir à ses collègues belges les informations sur le trajet de vol et sur les actions des avions belges et américains dans le ciel syrien le 18 octobre.

Deux chasseurs belges F-16, qui ont porté une frappe contre le village syrien, ont décollé depuis un aérodrome en Jordanie et se sont ravitaillés deux fois en vol à l’aide d’un avion-ravitailleur américain.

« Le 18 octobre à 1h34 (heure de Damas), nos moyens de contrôle aérien ont enregistré le décollage de deux avions militaires de la coalition internationale depuis l’aérodrome As-Salti en Jordanie », a précisé le porte-parole. Maria Zakharova.

Les chasseurs belges se sont ravitaillés en vol à 2h52 au-dessus de Deir ez-Zor grâce à l’avion-ravitailleur américain KS-135 pour ensuite reprendre leur trajet dans la direction du nord-ouest. À 4h19, les chasseurs se sont ravitaillés pour la deuxième fois.

Entre-temps, soit le ministre belge de la Défense Steven Vandeput induit délibérément le public en erreur, soit le ministère belge de la Défense avec les États-Unis mentent aux autorités du pays, a pointé M. Konachenkov, commentant la déclaration du ministre belge qui réfute les accusations d’avoir frappé le village d’Hassadjek et fait des victimes parmi les civils.

« Soit Steven Vandeput induit délibérément en erreur le public belge et international, soit ses personnels, avec le concours de leurs collègues américains, mentent au gouvernement de la Belgique ».

La frappe est survenue mardi dans la zone où opéraient les avions de la coopération. Les radars ont détecté la présence dans la zone donnée de deux F-16 appartenant à la Belgique. Six personnes ont été tuées et quatre autres blessées.

Source : https://fr.sputniknews.com/international/2016102010282890…

 

2. Pinocchio Vandeput.gif

 

La Belgique ment

Et accuse la Russie de mentir, comme font tous les fantoches des USA

Komsomolskaia Pravda – 21 octobre 2016

4. AVION BELGE Mensonges 2.jpeg

 

En dépit du fait que le ministère belge de la Défense ait reçu, de Moscou, les documents confirmant la participation de la « Royal Air Force belge » [« Composante air » en jargon belgeois, NdT] dans le bombardement du village syrien de Hassadjek près d’Alep, Bruxelles continue à nier son implication dans la frappe aérienne, prétendant que la Russie a fabriqué les preuves.

Les documents du ministère de la Défense russe donnent même les numéros de l’avion qui a pris part à l’attaque. Ils décrivent en outre son itinéraire, minute par minute. Cependant, le chef du ministère belge de la Défense a exigé que Moscou les refuse comme « des accusations infondées ».

Le ministère russe des Affaires étrangères a présenté les preuves  démontrant l’implication de la Force aérienne belge dans le bombardement à l’ambassadeur de Belgique à Moscou Alex van Meuwen. La persistance de la Belgique à nier le fait d’un raid aérien belge sur un village voisin d’Alep est curieux, a dit le Vice-ministre des Affaires étrangères Vladimir Titov à l’ambassadeur belge.

Pravda-ru a demandé son opinion d’expert au Sous-directeur de l’Institut d’Études Stratégiques des pays de la CEI.

« En fait, Bruxelles ment en accusant la Russie de mentir. Comment la Russie devrait-elle réagir à cela ? »

« Je pense que la Russie devrait réagir calmement. Nous sommes en état de guerre de l’information, état où chacune des parties va essayer de toutes les manières possibles de nier son implication dans divers types d’événements et d’en accuser une autre à sa place. Quand le Boeing de la Malaysian Airlines a été abattu au-dessus de l’Ukraine, les États-Unis n’ont même pas essayé de savoir ce qui s’était passé, ils ont immédiatement accusé la Russie sans se livrer à la moindre enquête.

« Dans la situation du bombardement d’Hassadjek, la Russie a présenté pour preuves des faits réels. Nous sommes très préoccupés par les actions que commet en Syrie la coalition conduite par les USA. Par exemple, les faits prouvent qu’il y a eu massacre de civils dans les bombardements de la province de Deir-ez-Zor

« Si la Belgique est si nerveuse, c’est parce que sa Force aérienne en Syrie n’agit pas en défense de ses propres intérêts. Elle sert les intérêts des États-Unis, montrant ainsi l’absolue faiblesse politique des pays de l’Union Européenne.

« Quand les États-Unis annoncent leur intention de mener à bien la stabilisation dans certains pays, je ne vois nulle part se concrétiser ces paroles. Il est clair que les États-Unis ne sont tout simplement pas capables de résoudre le moindre conflit armé. En conséquence de quoi ils mènent des activités subversives contre tout pays [qu’ils jugent, NdT] déloyal. Il est impossible de mettre fin à aucune crise dans de telles conditions.

« La Russie propose d’agir à la fois par voie militaire et par voie diplomatique. Une partie significative des militants est en train de se diriger vers Idleb, et cela aussi montre le succès de la Russie dans la lutte contre les terroristes en Syrie.

« Partant de tout ceci, je pense que cela n’a guère de sens de prendre au sérieux les déclarations de Bruxelles. Ils ont falsifié l’information d’une manière si criante pendant l’enquête sur le désastre du Boeing malaisien en Ukraine qu’il est clairement apparu que leur seul but était d’en rendre la Russie responsable, sans même faire semblant d’enquêter sur les circonstances de ce terrible événement. De même ici, la réaction du ministère belge de la Défense était prévisible, puisque l’Europe suit pas à pas la politique étrangère US.

 « Pensez-vous qu’ils vont s’en tirer ainsi ? »

« C’est l’attitude typique des Américains : ils sont toujours sûrs qu’ils ne font jamais d’erreurs, et sûrs qu’ils peuvent s’en tirer sans dommages. Ils croient que, parce qu’ils contrôlent l’ensemble des médias du monde, cela les immunise absolument contre toutes les conséquences de leurs actes. Ils peuvent par exemple frapper l’Armée Nationale Syrienne sur son propre territoire à Deir ez –Zor ou laisser s’échapper des talibans afghans. Ils croient vraiment qu’ils ont le droit de s’en prendre aux civils de Mossoul.

« Je suis persuadé que les USA vont continuer à se conduire ainsi, surtout si Hillary Clinton arrive à la présidence. Rappelez-vous avec quelle horrible joie elle a accueilli les détails de la mort de Muammar Kadhafi. Et ce n’était là qu’un épisode de son anomalie psychique. Je n’arrive pas à comprendre comment cette femme puisse accéder à la présidence. »

Source : http://www.pravdareport.com/world/asia/syria/21-10-2016/1…

Source originale : http://www.pravda.ru/news/world/21-10-2016/1316397-evseev…

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades.

 

2. Pinocchio Vandeput.gif
Les USA ne sont pas « toujours sûrs de ne jamais faire d’erreurs ». Ils sont « toujours sûrs que, venant d’eux, les autres n’ont qu’à avaler les couleuvres qu’on leur sert et fermer leur g… ».  Ce qui est piquant, c’est de voir la Belgique les imiter.

 

5. grenouille-boeuf2.gif

La coalition internationale bombarde la Syrie

« Conscience », vous avez dit « conscience » ? C’est quoi, ça ? Rétamer quelques paysans, leurs chèvres et leurs enfants… Bof ! Font ch… les Russes ! Un de nos amis nous a dit : « Si c’est prouvé, sûrement les Belges vont descendre par millions dans les rues pour protester. » Mais c’est un nihiliste qui ne croit en rien.

2. Pinocchio Vandeput.gif

Greenpeace salue le vote du Parlement Wallon contre l’accord CETA

Sputniknews14 octobre 2016

6. Contre CETA.jpg

Bon. Vous ne le savez pas qu’une partie de la Wallonie est germanophone ? Ce petit bout de Belgique s’appelle « les pays rédimés ».

Vendredi, Greenpeace a salué le vote du Parlement Wallon contre l’accord commercial polyvalent CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement) entre l’Union Européenne et le Canada.

MOSCOU (Sputnik) – Plus tôt dans la journée, le parlement de la région francophone belge de Wallonie a bloqué la ratification de l’accord de libre-échange CETA, le Premier ministre de la région, Paul Magnette, précisant qu’il n’accorderait pas au gouvernement fédéral l’autorisation de signer cet accord.

 « Greenpeace salue la décision du Parlement Wallon de maintenir son opposition au CETA. Ce Parlement défend réellement les intérêts de ses citoyens et non les intérêts des lobbyistes et des grands groupes d’affaires (corporations). Ceci est un message fondamental envoyé aux institutions européennes » a déclaré Vincent De Brouwer, directeur de Greenpeace-Belgium.

Ce contrat menace les normes sanitaires et environnementales et il est contraire à l’Accord de Paris sur le changement climatique, a-t-il ajouté, exprimant l’espoir que l’Union Européenne tiendra compte du vote wallon.

 « Il appartient maintenant aux Institutions européennes d’écouter ce signal et d’enterrer ces dangereux traités », a encore dit De Brouwer.

 

 7. CETA 2.jpg

Des milliers de personnes ont manifesté contre le TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership) et le traité euro-canadien CETA (Comprensive Economic and Trade Agreement) dans le centre de Bruxelles, le 20 septembre 2016.

 

Les accords commerciaux « CETA » ont pour but d’établir une zone de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne. En 2013, Ottawa et Bruxelles se sont accordés sur les éléments-clés de l’accord. Les opposants européens à l’accord CETA insistent sur le fait que cet accord sape les normes et les règlements de la protection environnementale,

L’accord devrait être signé au cours du prochain sommet Union Européenne-Canada, les 27-28 octobre qui viennent, après quoi, il devra être ratifié par le Parlement européen et par le Conseil de l’Europe. La Commission européenne, sous la pression de la France et de l’Allemagne, a précisé que l’accord devra aussi être ratifié par les 28 états membres.

Source : https://sputniknews.com/environment/201610141046340362-gr…

 Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

2. Pinocchio Vandeput.gif

 

Précisons quand même que le TTIP, s’il n’est toujours pas ratifié, est néanmoins largement opérationnel en Belgique.

 

Mis en ligne le 22 octobre 2016.

Notre bateau d’aujourd’hui :

La Belgique en 2050, collage d’André Stas.

Partager

Plus d’histoires deCulture