Aller à…
RSS Feed

5 juin 2020

La Turquie cherche un refuge pour mettre à l’abri les terroristes à sa solde


 

20 Novembre 2016,

Publié par S. Sellami

La ville d’Afrin dans le nord d’Alep (Photo d’illustration)

La Turquie veut transformer Afrin en une base permanente pour les terroristes qu’ils protègent.

Par ses attaques contre la ville d’Afrin dans le nord de la Syrie, la Turquie entend prendre en main le contrôle des hauteurs d’Afrin qu’elle souhaite transformer en base et refuge des terroristes face aux raids aériens de l’armée syrienne et ses alliés, selon le chef du bureau politique de «Résistance Nationale Syrienne», Rezan Hido.

Des soldats turcs en Syrie ©WSWS #syrie#daech

« Les groupes terroristes actifs en Syrie sont les héritiers d’al-Qaïda et ils profitent des plans de cette même organisation, appliqués en Afghanistan. La Turquie veut transformer les monts d’Afrin en un repaire pour les terroristes. Tout comme les monts de Tora Bora à Nangarhar en Afghanistan,  qui servaient de cachette à Ben Laden et ses éléments. Depuis 2001, les Etats-Unis bombardent l’Afghanistan dans le but d’éliminer les éléments d’al-Qaïda et des Talibans en Afghanistan mais ils n’ont pas encore réussi à les réprimer », a averti Rezan Hido.

Réunion du bureau politique de «Résistance Nationale Syrienne»

« La Turquie a attaqué par son artillerie des villages à Afrin, tirant sur les civils syriens et déracinant nombre d’arbres notamment des oliviers. Simultanément aux bombardements de l’aviation turque, le Front al-Nosra, Faylaq al-Sham et Jaysh al-Sunna mènent des attaques dans cette région tandis que d’autres groupes du Bouclier de l’Euphrate visent d’autres endroits dont Umm Hawsh, Shahba, Shaykh Issa et Aïn Daqnah.

Tal Afar, pendant irakien d’Afrin

En Irak, la Turquie cherche à faire sienne la localité stratégique d’Afrin, toujours suivant le même plan. Or les forces de mobilisation populaire. Hachd al-Chaabi ont repris le contrôle de la route reliant Tal Afar à la Syrie.

Le commandement des Hachd al-Chaabi a annoncé dans un communiqué que leurs forces étaient arrivées à boucler la route de communication entre Tal Afar et la Syrie, empêchant ainsi les terroristes de Daech de s’enfuir de la partie occidentale.
Les Hachd al-Chaabi contrôlent presque toutes les voies d’acheminement d’aides à Daech, selon ce même communiqué.

Une source locale à Ninive avait annoncé, samedi, que plus les combattants des Hachd al-Chabbi, de l’armée et de la police fédérale s’approchent de Tal Afar à l’ouest de Mossoul, plus les chefs de Daech partent, avec leurs familles, en débandade.

http://presstv.com

Plus d’histoires deIrak

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,