Aller à…
RSS Feed

18 novembre 2019

Résolutions à l’ONU sur les colonies juives : Israël rompt ses relations diplomatiques avec 12 pays


Par

24 heures après le rappel de ses ambassadeurs au Sénégal et en Nouvelle-Zélande, Israël est allé plus loin ce dimanche 25 décembre 2016. Il a en effet rappelé 10 autres ambassadeurs pour protester contre la résolution votée aux Nations-Unies qui met fin à la colonisation juive en « territoire palestinien occupé »

Israël a toujours du mal à avaler la pilule du vote de la résolution de l’ONU mettant fin à sa colonisation du « territoire palestinien occupé ». Pour le Premier ministre, Benjamin Netanyahou, il ne fait aucun doute que l’administration Obama est derrière ce coup. « Nous n’avons pas de doute que l’administration Obama est derrière cela. Elle a coordonné les textes et les a fait passer », dénonce-t-il.

Ce samedi, à l’issue du vote, Benjamin Netanyahou avait parlé « d’un coup honteux assené à Israël ». « Israël rejette cette résolution honteuse et anti-Israël passée par les Nations-Unies et ne se conformera pas à ces prescriptions ». Le Premier ministre israélien s’en était pris au Conseil de sécurité des Nations qu’il a accusé de n’avoir rien fait pour les civils en Syrie.

Immédiatement après le vote, un bras de fer diplomatique avait eu lieu. Israël avait en effet rappelé ses ambassadeurs au Sénégal et à la Nouvelle-Zélande « pour consultations ». Ce dimanche, nous apprenons des médias israéliens que le ton est monté d’un cran. Israël a en effet rappelé 10 autres ambassadeurs représentant des pays ayant donné un avis favorable à ce vote.

« 10 autres ambassadeurs ont été rappelés »

Parmi les pays concernés, on peut citer : la France, la Chine, la Russie, la Grande-Bretagne, l’Espagne, l’Egypte, le Japon, l’Ukraine, l’Angola, l’Uruguay, la Nouvelle-Zélande et le Sénégal. Avec le Sénégal, Israël avait fait savoir qu’il mettrait fin à tout programme d’aide destiné à ce pays après avoir annulé une visite que le ministre sénégalais des Affaires étrangères devait effectuer en Israël.

Il convient de souligner que l’ambassadeur israélien aux Etats-Unis n’a pas été rappelé, car les Etats-Unis avaient décidé de s’abstenir lors de ce vote qui a eu lieu ce vendredi 23 décembre 2016 au siège de l’ONU. Alors jusqu’où ira la colère d’Israël ? Nul ne peut prévenir l’avenir, mais une chose est sûre : Israël est prêt à tout pour que les nations qui ont voté en faveur de cette résolution fassent marche arrière.

Plus d’histoires deSIONISME

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,