Aller à…
RSS Feed

3 décembre 2022

PALESTINE : Jabel Mukaber, le village de la résistance, le quartier du défi


 

CPI


Photo du CPI

Mardi 17 janvier 2017

Al-Quds occupée (Jérusalem) – CPI

Le village de Jabel Mukaber, avec ses trente mille habitants, garde la tête haute face aux occupants sionistes, reste digne sur les flancs de la ville d’al-Quds (Jérusalem), au sud-est de la sainte mosquée d’al-Aqsa. Depuis des décennies, il défie cette affreuse occupation. Dimanche dernier, il a poussé son garçon, le martyr Fadi Qanbar, vers une nouvelle opération de qualité contre les envahisseurs.

Le village a pris ce nom d’al-Mukaber lorsque le calife Omar al-Khattab a appelé à la prière sur ses hauteurs, le jour où il est venu pour recevoir les clés de la sainte ville de la main de son évêque Safaronios, en l’an 15 de l’hégire.

L’occupant contre le village

Les occupants sionistes avaient mis le village de Jabel Mukaber dans leur ligne de mire. Ils l’ont déchiré en mille morceaux. Ils ont coupé le quartier de Cheikh Saad pour la joindre à la Cisjordanie occupée, à titre d’exemple.

Le militant Rasim Abodat est un habitant du village de Jabel Mukaber. Il attire l’attention sur ces dizaines de familles palestiniennes déchirées par le mur de séparation discriminatoire et les barrages militaires sionistes.

En outre, les sionistes ont installé leur colonie de Nov Tsion au cœur même du village, en confisquant environ douze hectares de ses terrains, en plus de l’ancienne colonie de Harmoun Hantsiv.

Le village combattant

Les habitants du village de Jabel Mukaber sont connus pour leur résistance, dit Abodat au correspondant de notre Centre Palestinien d’Information. Depuis l’intifada du martyr Mohammed Abou Khadir, en juillet 2014, le village a donné huit martyrs. Puis il y a des dizaines d’habitants du village internés dans les prisons de l’occupation.

Expulser la famille du martyr

Beaucoup de sionistes appellent à expulser la famille du dernier résistant, le martyr Qanbar, vers la bande de Gaza ou vers la Syrie, à l’instar du ministre israélien Jalant et du vice-ministre de la coopération régionale.

Jabel Mukaber toujours résistant

Les habitants du village ont mené d’innombrables opérations de résistance contre l’occupation sioniste. Nous ne pouvons qu’en énumérer quelques-unes, les plus remarquées et remarquables.

Le 6 mars 2008, le militant et membre du Hamas Alaa Abou Adhim a attaqué l’école religieuse sioniste Harav de la colonie de Kriat Mochet, dans la partie ouest de la ville d’al-Quds, avec son arme à feu. Il a tué trois Israéliens et en a blessé 35 autres, avant d’être assassiné par la police sioniste.

Le 4 août 2014, la police israélienne a accusé Mohammed al-Jaabis d’avoir écrasé, avec son bulldozer, des Israéliens, en tuant un et en blessant plusieurs.

Le 18 novembre 2014, les deux jeunes Oday et Jamal Abou Jamal ont tué deux Israéliens et en ont blessé huit autres, avant d’être assassinés par des balles israéliennes.

Le 13 octobre 2015, les deux jeunes palestiniens Bahaa Alyan et Bilal Ghanem ont attaqué un bus, avec un revolver et un couteau, à l’intérieur même de la colonie d’Armoun Hansiv, tuant trois colons sionistes et en blessant plusieurs autres, avant d’être tués à leur tour.

Ce même 13 octobre 2015, le jeune Alaa Abou Jamel a tué avec sa voiture un Israélien et en a blessé sept autres.

Puis est arrivée la nouvelle opération qui a inauguré cette nouvelle année 2017, lorsque Fadi Qanber a attaqué un groupe de soldats sionistes, en tuant quatre et en blessant quinze, avant d’être tué.

Les rapports du CPI
Les dernières mises à jour

Source: CPI
http://french.palinfo.com/…
Partager

Plus d’histoires dePalestine