Aller à…
RSS Feed

16 juillet 2019

Libye : Comité Révolutionnaire International


 

Photo de couverture, L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte


Aucun texte alternatif disponible.
L’image contient peut-être : une personne ou plus
Taher Dahech a ajouté 2 photos.

·

القبيلة..اول صيغ التكتل البشري في نظام اجتماعي مصلحي و ظرفي.و وحدة مجتمعية متكاملة.تتفاعل ضمنها الابعاد الاقتصادية و الاجتماعية و السياسية.فهي كيان اجتماعي.تتقا

Afficher la suite

🔵 Mathaba Média a interrogé Monsieur MAHAMAT ALI DJIBRINE, responsable et coordinateur pour le Tchad du comité révolutionnaire international, mouvement qui fait office de courroie de transmission de idéologie du Livre Vert du guide de la révolution mondiale , le colonel Mouammar Kadhafi.

MM / Mathaba Media a publié un article.

2 h ·
Mathaba Média a interrogé Monsieur MAHAMAT ALI DJIBRINE, responsable et coordinateur pour le Tchad du comité révolutionnaire international, mouvement qui fait office de courroie de transmission de idéologie du Livre Vert du guide de la révolution mondiale , le colonel Mouammar Kadhafi.
Matahab Média : Vous êtes coordinateur du Comité révolutionnaire International au Tchad, quelles sont les raiso…

29 janvier, 17:52 ·

espacemanager

·

A défaut de rapport viables de la mission pour la Libye de l’ONU, l’allemagne demande des rapport indépendant sur la condition des migrants en Libye

Le journal allemand Welt am Sonntag a indiqué que des immigrés sont victimes d’exécutions, de torture et d’un nombre incalculable de dépassement des droits de…
espacemanager.com

MM / Mathaba Media a publié un article.

Le colonel Kadhafi avait averti la communauté internationale, lors d’une interview le 5 mars 2011 au journaliste Laurent Valdiguié :
«Le régime ici, en Libye, va bien. Le pays est stable. Je veux bien me faire comprendre : si on menace la Libye, si on essaye de nous déstabiliser, nous irons tout droit à une confusion totale : à Ben Laden, à des groupuscules armés. Voilà ce qui va arriver. Vous au…

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe et texte
L’image contient peut-être : 1 personne, texte
L’image contient peut-être : 1 personne, debout et plein air
L’image contient peut-être : plante
  1. Franck et 44 autres amis ont une bio et des photos à la une. Ajoutez-en aussi à votre profil.

  2. Interview du coordinateur au TCHAD du Comité Révolutionnaire International sur la situation en Libye
    Mathaba Média a interrogé Monsieur MAHAMAT ALI DJIBRINE, responsable et coordinateur pour le Tchad du comité révolutionnaire international, mouvement qui fait office de courroie de transmission de idéologie du Livre Vert du guide de la révolution mondiale , le colonel Mouammar Kadhafi.
    Matahab Média : Vous êtes coordinateur du Comité révolutionnaire International au Tchad, quelles sont les raisons de votre engagement dans ce mouvement ?
    MAHAMAT ALI DJIBRINE : De prime abord, je vous remercie de m’avoir offert l’opportunité de m’exprimer, à travers la plate-forme Mathaba, sur les questions brûlantes de l’heure.
    Étant donné que le Comité Révolutionnaire international (C.R.I) s’active pour la reinstauration de l’idéologie kadhafiste dont je suis adepte, je ne saurais donc rester en indifférent ; je dois naturellement rejoindre le camp de ceux qui partagent les mêmes opinions politiques que moi. Je m’y sens aisé.
    Ensuite, je ne saurais rester en marge de ce mouvement qui a des objectifs nobles et salvateurs aussi bien pour les libyens que pour les subsahariens .
    Des objectifs axés principalement sur la libération des milliers des prisonniers de différentes nations, la pacification de la Libye et le retour de la Jamahiriya qui est réclamé par la majorité des libyens.
    MM : En 2011, lors de l’agression de la Jamahiriya Arabe libyenne par l’OTAN, quelle fut la position de l’état Tchadien.
    M.A.D : L’‘Etat tchadien s’était clairement opposé à l’agression de la Jamahiriya Arabe Libyenne par L’OTAN en 2011. Il l’avait condamné fermement par la voix du chef de l’Etat, le président Idriss Deby qui a mis en garde les agresseurs contre la déstabilisation de toute la bande sahelo-saharienne par les terroristes et autres trafiquants. Je crois que l’histoire lui a donné raison quand on regarde le film de tout ce qui s’est passé entre Mali, Burkina, Niger et Libye durant les 5 dernières années. A un moment donné, n’eut été l’intervention prompte de l’armée tchadienne, des pays entiers seraient tombés entres les mains des terroristes et milices, comme le cas actuel de la Libye, et ce serait le désastre total.
    MM : Nous aimerions connaître le regard du peuple tchadien a l’égard du colonel Kadhafi, quelle image à t’il laissé auprès de la jeunesse tchadienne
    M.A.D : Au Tchad, par exemple dans un carrefour ou un autre lieu public, lorsqu’on évoque l’assassinat de Kadhafi, on va constater que la grande majorité des visages seront crispés et on entendra les gens maudire qui Nicolas Sarkozy, qui Obama, ainsi les émirs de Qatar ou l’Arabie saoudite etc…
    Par conséquent, je trouve que la grande majorité des tchadiens sont fans de Kadhafi.
    En 1998, lors de la visite historique du camarade Mouammar Kadhafi, par voie terrestre avec une forte délégation, il avait laissé auprès des centaines de milliers de jeunes tchadiens une image très positive ; celle d’un homme qui avait le soucis de sortir le Tchad sinon toute l’Afrique de la pauvreté et de l’ignorance.
    MM : la Libye est en proie a l’instabilité pour les pays frontaliers, dernièrement le Tchad a fermer ces frontières avec la Libye. Aujourd’hui quelle est la position de votre gouvernement vis a vis de la.Libye ?
    M.A.D : Je crois que si le Tchad a fermé ses frontières avec la Libye, c’est pour des mesures de sécurité vu l’instabilité qui prévaut de l’autre côté. En agissant ainsi, le gouvernement tchadien chercherait à empêcher qu’il y ait des mouvements subversifs dans la zone frontalière. Il y a aussi le mouvement migratoire qui se fait du Sud au Nord avec des conséquences dramatiques aussi bien en Libye qu’en mer méditerranéenne.
    Là aussi, il faudrait que le gouvernement s’investisse pour pouvoir gérer efficacement les migrants. En ce qui concerne la position du gouvernement tchadien vis-à-vis de la Libye, je crois que la diplomatie tchadienne est agissante pour pouvoir sortir son voisin de ce gouffre où il est plongé.

    Saif Al Islam KADHAFI

    “ Il y a une forte chance que les libyens réclameront le retour de la Jamahiriya avec comme guide Saïf al Islam KADHAFI “

    MM : De votre point de vue, quelle sont les solutions pour que la Libye sorte de les 6 années de déstabilisation.
    M.A.D : Il faudrait que l’Union Africaine prenne les choses en main pour que la Libye sorte de cette obscurité pour retrouver son éclat d’antan. Que l’organisation panafricaine demande solennellement aux forces étrangères qui sont illégalement sur le territoire libyen de le quitter et d’envoyer les forces africaines à l’instar de la MISOM en Somalie, pour sécuriser le territoire.
    Une fois que la stabilité rétablie, les libyens devront alors se prononcer, à travers un référendum, sur le système politique qu’il faut adopter et ensuite, l’homme qu’il faut choisir pour diriger la Libye.
    Mais vu l’état actuel des choses, il y a une forte chance que les libyens réclameront le retour de la Jamahiriya avec comme guide Seïf al Islam KADHAFI. La Libye aura alors retrouvé sa souveraineté et son intégrité territoriale.
    MM La rédaction 01/02/2017 .

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,