Aller à…
RSS Feed

7 décembre 2019

Quand un chef d’Etat de l’UE remet les points sur les i à propos des causes de la crise migratoire


 



La crise migratoire, conséquence des interventions de Washington, selon le chancelier autrichien

4 févr. 2017, 23:30

Alors que les dirigeants des pays de l’UE se réunissaient à Malte, le chancelier autrichien Christian Kern a fustigé Washington sur son inaction face à la crise migratoire à laquelle les USA ont eux-même contribué par leurs actions militaires. «Il n’y a aucun doute que les Etats-Unis contribuent au flux de réfugiés par ses interventions  militaires», a déclaré Christian Kern samedi 4 février, cité par l’AFP.  «Il est inacceptable pour la communauté internationale que les Etats-Unis veuillent fuir leurs responsabilités. Nous devons faire comprendre cela à nos partenaires américains. Je suis convaincu que les dirigeants de l’UE sont unanimes sur cette question», a poursuivi Christian Kern.

 

La crise des réfugiés était au centre des préoccupations mondiales lors du sommet de l’UE à Malte et les participants à ce sommet n’ont pas été satisfaits des positions américaines sur cette question. Tout en critiquant les interventions lancées par les anciennes administrations américaines, le chancelier autrichien a du coup critiqué la récente décision du président fraîchement élu Donald Trump d’interdire l’entrée aux États-Unis de résidents de sept États musulmans.

«Les interdictions d’entrée contre sept pays musulmans sont très problématiques. Nous devrions avoir ces pays comme alliés dans la lutte contre l’islamisme radical plutôt que de les définir comme ennemis», a déclaré le chancelier autrichien. La semaine dernière, Donald Trump a publié un décret interdisant aux citoyens de l’Iran, de l’Irak, de la Libye, du Somalie, du Soudan, de la Syrie et du Yémen d’entrer aux États-Unis durant une période de 90 jours.

 

4 févr. 2017, 23:30

© Suhaib Salem Source:

Plus d’histoires deEUROPE

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,