Aller à…
RSS Feed

5 juin 2020

Le général Ali KANA fidèle à la Jamahiriya Arabe Libyenne et à l’héritage de Mouammar Kadhafi


 

CRI – Libye

 

 

Le 1er  septembre 2016, dans la région de Gath, Ali Kana Souleymane,  général touareg, ancien chef militaire du Fezzan sous la Jamahiriya arabe libyenne, s’est présenté en présence  de ses officiers, à l’occasion du 47 anniversaire de la fête El Fatah de 1969 qui marquait l’indépendance du peuple libyen, avec les couleurs du vrai drapeau national libyen, le drapeau vert.

Ali Kana Souleymane ( au centre de la photo), le 01/09/2016 région de Ghat 

Par ce geste, le général Ali Kana marque clairement son positionnement dans cette Libye occupée, à savoir la reconstruction de l’armée national de la Jamahiriya Arabe Libyenne.

Le 17 mai 2016, près d’Oubari en Libye, le général Ali Kana mobilise les forces pour constituer une « Armée nationale du Sud ».

Le 17 mai dernier, Ali Kana avait tenu une réunion à TAWIWA, village proche d’Oubari,  devant « des représentants de tous les villages et de chaque tribu », et demandait à tous les jeunes des tribus de quitter leur milice et de rejoindre l’armée national du sud ( article Paris Match du 22/05/2016 de François de Labarre ). François de LABARRE, n’avais pas osé écrire dans son papier que le général touareg , resté fidèle à Mouammar Kadhafi avait pour volonté de fédérer les tribus du sud pour la libération du pays. Cette armée national du sud était d’ailleurs des plus énigmatiques . En effet, l’essentielle des localités du sud libyen ne reconnaissant pas l’autorité de Hafter ni celle du GNA.

Réunion le 17 mai 2016 avec Ali Kana près de Oubari pour mobiliser les forces du Sud libyen 

Depuis le 1er septembre 2016, les choses sont clarifiées , le Général Ali KANA compte bien participer activement à la libération de la Jamahiriya Arabe Libyenne occupée et réinstaurer l’héritage du guide de la révolution libyenne, le colonel Mouammar Kadhafi.

INFO CRI | Comité Révolutionnaire International .

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,