Aller à…
RSS Feed

20 août 2019

.Avec Mahmoud Abbas, le Renseignement palestinien et la CIA travailleraient main dans la main


France-Irak Actualité : actualités sur l’Irak, le Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak, au Proche-Orient, du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne, enquêtes et informations exclusives

Publié par Gilles Munier sur 19 Février 2018, 07:55am

Catégories : #Palestine, #Gaza, #CIA, #Mossad, #Jérusalem

Mahmoud Abbas

Par Joseph Fitsanakis (revue de presse : Intelnews.org -7/2/18)*

Tawfiq Tirani, ancien chef des services de renseignement palestiniens, affirme que le gouvernement de la Cisjordanie a travaillé main dans la main avec la CIA pour mettre sur écoutes des milliers de personnes sans contrôle de la justice.

Tawfiq Tirani qui, de 1994, date de la création de l’agence, à 2008 a été à la tête de l’Agence Générale Palestinienne des Services d’Intelligence, a introduit une plainte contre l’Autorité Palestinienne demandant qu’une enquête soit entreprise sur ces écoutes.

Cette plainte a été cosignée par Jawad Obeidat, président du Barreau de Cisjordanie. Elle comprend 37 pages et a été mise sur le réseau social WhatsApp, le mois dernier, par un individu anonyme qui prétend avoir travaillé pour une unité de surveillance des Services Palestiniens de Sécurité Préventive, le service interne de sécurité de l’Autorité Palestinienne.

Il apparaît que ce service s’est  rapproché de la CIA en 2013 pour obtenir une aide sous forme d’un système de surveillance en Cisjordanie, ce qui fut accepté en échange des données ainsi recueillies.

Les deux agences ont donc mis en place le système en 2014 et initié une vaste opération couvrant des milliers d’abonnés au téléphone. Les premières cibles furent des membres du Hamas qui gouverne la bande de Gaza ainsi que le Djihad Islamique, soutenu par l’Iran en Palestine.

Mais selon l’Associated Press, la liste s’élargit pour inclure « des milliers de Palestiniens, dont des personnalités de groupes militants, puis des juges, des avocats, alliés et membres de la société civile, proches d’Abbas ». La liste incluait Tirani et Obeidat, auteurs de la plainte.

L’individu qui a fuité le document a décidé de démissionner pour rendre l’information publique après le changement de politique de Trump, faisant de Jérusalem la capital de l’Etat juif. Début février, l’Autorité Palestinienne a qualifié le document «  bêtise », faisant partie d’une vaste conspiration pour miner les intérêts des Palestiniens.

La CIA s’est refusée à tout commentaire.

*Version originale :  Ex-spy chief claims Palestinian officials worked with CIA to wiretap opponents

Traduction et Synthèse : Xavière Jardez

Plus d’histoires dePalestine

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,