Aller à…
RSS Feed

5 août 2021

Appel urgent : Gaza sous attaque ! Soutien à la Palestine, Soutien à la Résistance


infos relai

Traduction de l’appel urgent paru sur le site du FPLP         mardi 13 novembre 2018

http://pflp.ps/english

 

12 novembre 2018

                               Gaza, Palestine sous attaque

Le Front populaire de libération de la Palestine appelle à une action urgente les amis de la Palestine, les mouvements pour la justice et la libération et les communautés arabes et palestiniens partout dans le monde pour se tenir aux côtés de Gaza sous l’attaque en ce moment critique. Nous lançons cet appel en l’honneur et dans le deuil de nos deux héroïques camarades, Mohammed al-Tatari et Mohammed Odeh, martyrisés aujourd’hui par les forces d’occupation sionistes qui les ont attaqués alors qu’ils combattaient pour la liberté de leur terre, la Palestine et tout son peuple.

Le camarade martyr Mohammed al-Tatari

Ce meurtre aux mains des forces coloniales intervient après une attaque hier, dans laquelle les forces sionistes cherchaient à envahir la bande de Gaza dans une opération secrète pour enlever ou assassiner des dirigeants de la résistance palestinienne. Les sionistes ont tué 7 palestiniens qui sont morts en combattant  pour défendre leurs terres – mais la résistance palestinienne  n’ a pas laissé ces crimes impunis. La résistance a tenu bon, en luttant héroïquement contre une des puissances les plus lourdement armées du monde et en portant des puissants coups aux assassins et meurtriers.

Ce soir, les bombes sont une fois de plus en train de frapper Gaza. Les forces sionistes canonnent et bombardent les stations de télévision et les universités, et menacent de commencer à attaquer une fois de plus des hôpitaux. C’est là le dernier assaut militaire vicieux dirigé contre les Palestiniens dans la bande de Gaza, après les guerres de 2009, 2012 et 2014 et les innombrables bombardements et assassinats, au milieu de 11 ans d’un siège brutal et impitoyable.

Le camarade martyr Mohammed Odeh

Cette  attaque est une tentative pour réprimer les réalisations de la Grande Marche du Retour, dans laquelle des milliers de Palestiniens de Gaza ont exigé leur droit fondamental au retour et la rupture du siège. Contre ce mouvement populaire, les forces sionistes ont laché leurs tireurs d’élite, causant la mort de plus de 200 manifestants palestiniens. Malgré toutes ces agressions, les Palestinien de Gaza restent engagé dans la résistance, ils refusent d’abandonner leurs défenseurs et restent inébranlables dans la lutte pour le retour et la libération.

Les Palestiniens de Gaza ne sont pas seuls ! Et ils ne doivent pas être laissés seuls. Cette attaque n’a pas été effectuée par l’occupation israélienne seule, mais par les puissances impérialistes, comme les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne qui arment et soutiennent  autant qu’elles peuvent l’État colonial raciste. Les régimes arabes réactionnaires qui complotent comment démanteler  les droits et l’existence des Palestiniens tout en faisant pleuvoir la destruction et la mort sur le Yémen sont aussi complices de cette attaque.

Maintenant est le temps d’agir. Envahissez les rues et les places, organisez-vous, manifestez, protestez et mobilisez pour vous montrer  du côté du peuple palestinien de Gaza sous l’attaque, qui continue de résister malgré tous les obstacles. Renforçons le boycott d’Israël et faisons face à l’impérialisme partout où il existe. Soutenons le peuple palestinien, la résistance palestinienne et la cause palestinienne – la lutte pour le retour et la lutte de libération, du fleuve jusqu’ à la mer !

————————————————————————————————————————————————————————————————————————– 2)

Traduction d’articles en anglais parus sur   mardi 13 novembre 2018

La Firat news agency (Ajansa Nûçeyan a Firatê – ANF en kurde) est une agence de presse kurde basée à Amsterdam aux Pays-Bas. (wikipedia)

https://www.facebook.com/ANF

Les avions turcs frappent Qandil

Des avions militaires turcs sont en train de bombarder la région de Qandil dans les Zones de défense Medya.

 

ANF

QANDIL

Mardi 13 novembre 2018, 09h15

L’Etat turc envahisseur a mobilisé un certain nombre d’avions de chasse qui ont lancé un bombardement sur les zones d’habitations civiles dans la région de Qandil des Zones de défense Medya tenues par le PKK dans le nord de l’Irak, sud du Kurdistan.

Le bombardement, effectué en coordination avec un avion de reconnaissance, a commencé à 09h15 heure locale et serait en cours.

——————————————————————————————————————————-

KCK félicite les guérilleros pour la nouvelle tactique offensive

Le KCK a félicité les guérilleros kurdes pour leurs nouvelles tactiques et les techniques de guerre contre l’armée turque.

ANF

BEHDINAN

Mardi 13 novembre 2018, 10h00

La Coprésidence du Conseil Exécutif de l’Union de Communautés de Kurdistan (KCK) a félicité les organisations de guérilla HPG et YJA-Star pour leur récente série d’actions contre les objectifs militaires de l’Etat turc.

Dans une déclaration écrite, le KCK a souligné que les actions de guérilla ont été effectuées avec l’appui de drone : « Des dizaines de soldats ont été tués et blessés dans ces actions. Pour cette réponse efficace aux attaques d’extermination menées par l’Etat turc, dans lesquelles il utilise tous les moyens à sa disposition, nous félicitons le commandant et les combattants de l’HPG et des  YJA-Star. »

La réalité est intentionnellement destinée à être gardée secrète

La déclaration du KCK a ajouté que : « L’Etat turc a exercé une forte pression sur le peuple kurde et les forces démocratiques depuis plus de trois ans. Les attaques et les arrestations visent à affaiblir la lutte du peuple en utilisant des moyens de guerre psychologique. Une dimension importante de la guerre psychologique est la dissimulation des actions de guérilla et des pertes subies par les militaires et les forces de police. En revanche, les pertes de la guérilla sont grandement exagérées afin de saper le moral du peuple. Toutes les chaînes de télévision, les médias et les radios sont maintenus sous contrôle. Il est rapporté seulement ce que le quartier général de guerre spécial instruit. Àu commandement de ce centre, les programmes sont faits pour manipuler le public. Ces rapports donnent l’impression que les guérilleros s’affaiblissent et que l’État turc est plus fort. »

Une nouvelle technique

Le KCK a déclaré que l’Etat turc n’a pas divulgué que les guérilleros kurdes ont lancé une nouvelle offensive tactique avec l’utilisation de drones, ou il a caché des pertes subies par l’armée turque.

L’action menée par la guérilla contre la base militaire de Bêsosin (Ortaklar) en Şemdinli avec l’aviation a été décrite comme un accident. Étant donné que c’était une action d’envergure, elle n’a pu être cachée, mais il a été signalé qu’un dépôt de munitions avait explosé. Le centre de presse de la HPG, cependant, a annoncé que les guérilleros ont lancé une nouvelle offensive de la guerre. Ceci a démontré une fois de plus que l’État turc dissimule les faits. »

La guérilla du XXIe siècle

En conclusion, le communiqué du KCK dit : « C’est un fait historique que les  guérilleros mettent au point leurs propres techniques et tactiques contre les tactiques et la technique de l’ennemi . La HPG va élargir la lutte de guérilla du XXIe siècle, déjouer les attaques des forces dominantes et comme toujours assurer le succès de la guérilla. Dans cette optique, nous félicitons HPG et YJA-Star pour leur nouvelle tactique offensive et nous leur souhaitons le succès dans leur lutte à venir. »

————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

3

Article paru sur le site de CAPJPO EURO PALESTINE mardi 13 novembre 2018

www.europalestine.com/

CAPJPO – Europalestine

 

12 novembre 2018

Bombardements à Gaza : 150 raids aériens ce lundi !

Netanyahou, qui a choisi le « Forum de Paix » organisé par Macron pour annoncer une nouvelle guerre contre Gaza, est en train de bombarder la population gazaouie enfermée derrière ses barbelés, dans le silence complice de nos gouvernements. Préparons nous à une vaste mobilisation !

« Il est 22h à Gaza, et on recense pour le moment 3 morts et 7 blessés », nous écrit Ziad Medoukh ce lundi.

« Plusieurs villes ont été visées, les bombardements concernant des maisons, des usines, des chaînes de radio et de télévision, et des coopératives agricoles », précise Ziad.

« Silence, on assassine en toute impunité à Gaza ! Honte à ces crimes israéliens contre les civils palestiniens ! Honte à ce blocus israélien inhumain et illégal ! Honte à cette communauté internationale officielle complice ! » lance-t-il dans un appel aux femems et aux hommes de conscience.

On ne peut plus simplement écrire « crimes de guerre ». Ce sont des massacres, un lent génocide, auquel se livre l’occupant israélien en profitant du consentement et de l’aide de gouvernements occidentaux et arabes.

CAPJPO-EuroPalestine

————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

4)

Articles parus en français sur le site de l’Agence Arabe Syrienne d’Informations

 mardi 13 novembre 2018

—————————————————————————————————-

Agence Arabe Syrienne d’Informations (Sana) Agence Arabe Syrienne d’Informations (Sana)

http://sana.sy/fra

Plus de 60 martyrs et blessés dans une agression menée par la « Coalition internationale » contre Chaafa

12/11/2018

Deir Ezzor / L’aviation de la « Coalition internationale » a commis un massacre dans le village de Chaafa dans la banlieue est de Deir Ezzor, y faisant de nombreux martyrs et blessés parmi les civils.

Des sources civiles ont indiqué à SANA que plus de 60 martyrs et blessés parmi les civils étaient tombés dans une agression menée par la « Coalition internationale » contre le village de Chaafa dans la banlieue est de Deir Ezzor.

  1. Chatta

————————————————————————————————————- L’armée syrienne avorte une tentative d’infiltration des terroristes en direction des points de contrôle militaires dans la banlieue de Hama

13/11/2018

Hama et Idleb /Des unités de l’armée arabe syrienne ont avorté, pendant les dernières heures, des tentatives d’infiltration des groupes terroristes en direction de plusieurs villages et localités dans les deux banlieues de Hama et d’Idleb.

Le correspondant de SANA à Hama a affirmé que les unités de l’armée, qui se positionnent dans la banlieue nord-ouest de Hama, avaient bombardé à l’artillerie lourde les groupes terroristes qui avaient tenté de s’infiltrer depuis le village de Janabra en direction de l’un de leurs points de contrôle militaires dans la banlieue nord et avaient fait des tués et des blessés parmi eux.

Il a ajouté que l’une des unités de l’armée opérant à Tallet Hamamiyat dans la banlieue nord de Mharda, avait mené une opération sur les axes d’infiltration des groupes terroristes des soi-disant « brigades d’al-Izza » aux alentours du village de Tell Sakher et avorté la tentative d’infiltration d’un groupe et obligé ses éléments à prendre la fuite.

Razane / L.A.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

5)

Articles parus en français sur le site iranien Press TV mardi 13 novembre 2018

——————————————————————————————-

http://www.presstv.com/

D’anciens rebelles devenus marchands ambulants

lundi 12 novembre 2018           19h41

Un homme présente des pâtisseries qu’il vend aux Jordaniens au poste-frontière de Nassib récemment rouvert dans la province de Deraa dans le sud syrien. ©AFP

Voici enfin qu’après un blocus paralysant et plus de sept années d’une guerre financée par les États arabes et appuyée par les armes américaines et européennes, la Syrie peut se sentir fière de sa fabrication locale. D’après l’éditorialiste du journal Rai al-Youm, cela prouve que les problèmes n’ont pas retiré la joie de vivre aux Syriens et que malgré tout, le gouvernement syrien a su préserver ses capacités en matière de gestion des affaires intérieures.

Des milliers de Jordaniens se déplacent ces jours-ci vers le passage frontalier de Nassib pour aller retrouver leurs proches en Syrie, et peut-être pour faire le tour des petits marchés qui offrent toutes sortes de produits en passant par les aliments aux combustibles. Et il faut le dire, le tout se vend à des prix beaucoup moins chers qu’en Jordanie, constate Abdel Bari Atwan.

« Des deux côtés du passage de Nassib, une nouvelle vie semble avoir ranimé le commerce ; parmi les vendeurs de produits locaux, l’on remarque même d’anciens rebelles. Le drapeau des rebelles qui était hissé au poste-frontière a donné sa place au drapeau national syrien. Cela montre à quel point la situation a changé depuis que les forces syriennes, soutenues par l’armée russe, ont libéré de vastes zones dans le sud du pays, leur dernier acquis étant la libération de plus d’une quinzaine d’otages de Soueïda, détenus par Daech. »

D’après l’éditorialiste de Rai al-Youm, comme beaucoup d’autres arabes en Orient aussi bien qu’en Occident, les Jordaniens éprouvent un sentiment d’amour et de sympathie particulier envers la Syrie. Non seulement parce qu’ils y voient leur mère patrie de l’avant-Sykes-Picot, mais aussi parce que la Syrie représente une forteresse ayant résisté et résistant toujours face aux complots américano-israéliens en vue d’un démembrement de la région. Symbole de résistance et d’arabité, la Syrie reste, selon Abdel Bari Atwan, le seul pays limitrophe avec la Palestine occupée à n’avoir pas signé les accords de paix avec le régime israélien ni normalisé ses relations avec ce régime.

PressTV-La Jordanie s’approche de la Résistance?

Après trois ans de fermeture, Damas et Amman ont coopéré pour rouvrir le passage de Nassib afin de permettre la circulation de marchandises entre les deux pays.

Bien que la Syrie et la Jordanie n’aient pas encore envoyé de représentant dans leurs ambassades respectives, les relations entre les deux peuples voisins sont à leur meilleur état et les va-et-vient des deux côtés de la frontière, malgré les routines sécuritaires, le confirment, ajoute Rai al-Youm.

Un grand nombre d’étudiants sont annuellement diplômés des universités syriennes qui ont préservé un niveau éducatif élevé.

Un célèbre médecin irakien effectuant régulièrement des visites à Damas a déclaré au journal Rai al-Youm que les hôpitaux syriens offrent des services de très bonne qualité et qu’il leur arrive même d’offrir des services de santé gratuits aux patients venus de pays arabes voisins.

Une délégation jordanienne en Syrie

Après la réouverture du point de passage frontalier de Nassib, une délégation du syndicat des avocats jordaniens est arrivée en Syrie.

La joie des Jordaniens de redécouvrir la Syrie de l’après-guerre est un signe positif prouvant les profonds liens de bon-voisinage. Le pas suivant consisterait sans doute dans le retour de plus d’un million de réfugiés syriens qu’a accueillis la Jordanie, conclut l’auteur de l’article.

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

=======================================================

 

 

 

Garanti sans virus. www.avast.com

 

[Message tronqué]  Afficher l’intégralité du message

Partager

Plus d’histoires deGAZA