Aller à…
RSS Feed

14 octobre 2019

La défense des Etats-Unis : mensonge qui coute des milliards de dollars


 

France-Irak Actualité : actualités du Golfe à l’Atlantique

Analyses, informations et revue de presse sur la situation en Irak et du Golfe à l’Atlantique. Traduction d’articles parus dans la presse arabe ou anglo-saxonne.

Publié par Gilles Munier sur 29 Août 2019,

Catégories : #impérialisme, #Trump, #Etats-Unis

Le Pentagone

Revue de presse: Agence de presse News Front (24/8/19)*

Les autorités américaines octroient des montants record pour les besoins du Pentagone, assurant les Américains et la communauté internationale que cet argent allait à la défense du pays, mais c’est le principal mensonge des États-Unis.

Comme indique l’édition « Contra Magazin », au cours des soixante-dix dernières années, les États-Unis ont dépensé des milliards de dollars pour la «défense» du pays, mais personne n’a pensé à l’attaquer et la plus grande partie de l’argent a été utilisée pour inciter à des conflits armés dans d’autres États. Cependant, il est difficile d’appeler cette protection, car ce sont les États-Unis qui agissent en tant qu’agresseur et nous devons nous en défendre.

Ainsi, les États-Unis ont été observés lors des guerres coréenne et vietnamienne, au Panama et à la Grenade, à Cuba, en Afghanistan et en Irak, en Libye et en Syrie, indique l’article. En outre, les auteurs soulignent qu’aucun des États susmentionnés n’avait le moindre désir d’envahir le territoire des États-Unis et qu’ils n’avaient même pas les ressources militaires ou financières nécessaires. Même l’attaque terroriste du 11 septembre à New York ne peut être qualifiée d’excuse pour l’intervention américaine en Irak, précise l’article, car même avant cela, les sanctions imposées par les États-Unis avaient causé la mort de centaines de milliers d’enfants irakiens.

Ainsi, l’édition autrichienne conclut que l’argent obtenu par le Pentagone, est dépensé pour préserver l’empire américain et qu’il est extrêmement incorrect d’appeler le ministère « Ministère de la défense ». «C’est un nom fondamentalement incorrect, avec lequel, pourtant, personne n’a encore discuté. Il serait beaucoup plus juste de l’appeler le département impérial de la guerre et de l’intervention », conclut le rapport.

*Source : News Front

Plus d’histoires deArmement

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,