Aller à…
RSS Feed

19 novembre 2019

Deux cents millions de dollars de l ‘émir du Qatar à Rached Ghannouchi


INSTITUT TUNISIEN DES RELATIONS INTERNATIONALES

Le samedi 18 février 2012 , j’étais chez Alouan Sfar à Tunis, il était mon meilleur ami durant nos études au lycée de garçons de Sousse jusqu’en 1962. Après que nous soyons perdus de vue pendant 5 décennies, nous nous sommes retrouvés grâce à FB. Nous discutions de la situation de la Tunisie et des nouvelles personnalités politiques qui ont percé après la « révolution » du 14 janvier et soudain il me demanda si je connaissais le cheikh MOUROU. Comme ma réponse était affirmative , il m’a demandé de le lui présenter. J’ai appelé MOUROU sur le champ, il a accepté et m’a indiqué son adresse où nous nous sommes rendus avec peine.

 Chez Abdelfattah MOUROU

Nous avons été aimablement accueillis par Mourou qui nous a servi un bon thé. Nous avons discuté de l’actualité et, sans savoir comment, le fil de la conversation m’a conduit à évoquer la Mission des observateurs arabes en Syrie d’où je suis revenu il y a une semaine.

J’ai profité de l’occasion pour l’informer que Rached Ghannouchi avait reçu deux cents millions de dollars de l’émir du Qatar. Pendant un instant, j’ai pensé qu’il allait s’évanouir en apprenant la nouvelle, mais à ma grande surprise, il s’est redressé sur sa chaise, a ouvert la bouche, a écarquillé les yeux et m’a demandé plus de précisions. Je lui ai relaté les faits tels que je les ai appris par Ben Jeddou, le directeur de la chaîne de TV Almayadeen.

Le 8 février 2012, dernier jour des travaux de la Mission arabe à Damas, j’ai reçu un appel de M. Ghassan Ben Jeddou de Beyrouth me proposant un entretien sur sa chaîne qui était dans sa phase de lancement et émettait à titre d’essai. Après environ deux heures, son chauffeur est venu me chercher a mon hôtel pour me déposer au siège de la chaîne où je fus accueilli avec affabilité. Pendant que l’équipe technique préparait le plateau, nous conversions, Ben Jeddou et moi, sur la situation en Tunisie. Il m’interrogea sur les raisons de l’échec du mouvement Ennahdha. « Ce mouvement n’a pas de culture sur la gouvernance des affaires de l’Etat » ai-je répondu… Et pendant que nous marchions vers le plateau enfin prêt, et sans que je lui pose aucune question, Ben Jeddou m’a dit que Cheikh Rached Ghannouchi a reçu 200 millions de dollars de l’émir du Qatar, somme versée en 2 tranches : la première tranche par l’intermédiaire du cheikh Qaradhawi avant les élections, et la seconde après les élections sans intermédiaire.

Je n’ai posé aucune question à Ben Jeddou, ni demandé de clarifications, ni de précisions !

Ahmed Manai

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’histoires deQatar

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,