Aller à…
RSS Feed

11 décembre 2019

Lettre urgente à Monsieur Rached Khriji, président de l’assemblée des représentants du peuple. Je n’accepterai jamais que vous soyez mon président


Poster un commentaire

Lettre urgente à Monsieur Rached Khriji, président de l’assemblée des représentants du peuple. Je n’accepterai jamais que vous soyez mon président par Ahmed MANAI.

Rate This

  • Lettre urgente à Monsieur Rached Khriji, président de l’assemblée des représentants du peuple.
    Je n’accepterai jamais que vous soyez mon président par Ahmed MANAI.Je remercie Allah de m’avoir gardé en vie  pour que je découvre enfin aujourd’hui  votre véritable nom,  cinquante et un ans après notre première rencontre en octobre 1968 à l’entrée de la cour de la mosquée de Paris.. Mais pour tout le  reste vous concernant,  je le sais par  cœur ..J’ai appris, que vous avez déclaré être le président de tous les tunisiens, cette déclaration est nulle et non avenue, car le président de tous les tunisiens ne peut être que la personne qui se serait présentée aux élections présidentielles et qui aurait été élue selon la loi électorale définie par la Constitution permettant l’accès à la magistrature suprême.Quant à vous, vous vous êtes présenté aux élections législatives en tête de liste du mouvement Ennahdha dans la circonscription de Tunis 1 et vous avez été élu. Ce qui vous a permis de postuler pour la présidence de l’Assemblée du peuple et de gagner.  Vous  êtes donc devenu président de l’assemblée  des représentants du peuple,  mais rien d’autre…

Vous pouvez prétendre être ce que vous voulez ! Vous pouvez même vous déclarer  président des musulmans, des chrétiens et même de tous les peuples du monde, toutefois je  n’accepte pas et n’accepterai jamais que vous puissiez être mon président.

Je continuerai de ma modeste place à témoigner du tort que vous avez fait d’abord à l’islam,  secondo à deux générations de  tunisiens et tertio à la Tunisie, à la Syrie, à la Libye et à d’autres pays, et tout cela dans le seul objectif de satisfaire votre maladive obsession pour le Pouvoir et la fortune.

Mon ambition est de témoigner de la vérité,  de toute la vérité et rien que la vérité loin de la rancune et de la haine, comme je l’ai toujours fait.

Une dernière remarque monsieur Rached :  depuis 9 ans, vous êtes dans la suffisance et la prétention, il me semble que vous n’ayez  rien appris ou tiré un quelconque enseignement et encore moins de votre  expérience personnelle !

Report this ad

Vous souvenez-vous de votre entretien sur France 3 du 22 mai 1991 et notamment de  votre réponse à la dernière question du journaliste ?
» Que-feriez vous si votre plan à imposer la liberté venait à échouer ? »
Vous lui avez répondu: « Ça passe ou ça casse »

C’est la seule phrase que je n’ai pas eu besoin de traduire.

  • Ahmed MANAI
  • Ouardanine 28 Novembre 2019
  • Traduit de larabe par Zohra Credy
  • ——————————————————————————————

    رسالة عاجلة إلى السيد راشد الخريجي رئيس مجلس نواب الشعب.

    بقلم أحمد المناعي.

    أحمد الله أن أحياني حتى هذا اليوم الذي تعرفت فيه على اسمك الحقيقي بعد إحدى وخمسين سنة من لقائنا الأول في شهر أكتوبر سنة 1968 في المدخل الموصل إلى صحن جامع باريس …. أما البقية فإني أعرفها عن ظهر قلب..

    هذا وقد بلغ إلى علمي أنك ادعيت أنك رئيس كل التونسيين وهذا ادعاء باطل لأن رئيس كل التونسيين هو الشخص الذي يترشح للانتخابات الرئاسية ويفوز فيها بالنسبة المطلوبة حسب الدستور ويكرس كرئيس لكل التونسيين..

    أما أنت فقد ترشحت للانتخابات التشريعية على رأس قائمة النهضة في تونس1 وفزت فيها، الأمرالذي خول لك الترشح لرئاسة المجلس وكان لك ذلك أيضا. فأنت رئيس مجلس نواب الشعب ولا شيء غير ذلك…

    وعلى كل يمكنك أن تدعي ما شئت وحتى كونك رئيسا للعرب والعجم وحتى رئيسا لعموم شعوب المعمورة فإني لا ولن أقبل أن تكون رئيسي بل سأظل أشهد من موقعي المتواضع على ما أسأت به للدين أولا، ولجيلين من شباب تونس ثانيا، ولتونس وسوريا وليبيا وغيرها من البلاد العربية ثالثا، وكل ذلك من أجل تحقيق طموحك المرضي للسلطة والثروة.

    أما طموحي فهو أن أشهد بالحقيقة وبكل الحقيقة ولا شيء إلا الحقيقة بعيدا عن الحقد والكراهية كما فعلت من قبل.

    ملاحظة أخيرة سيد راشد: أراك على كثير من الغرور منذ تسع سنوات وكأني بك لم تتعظ حتى بتجربتك الشخصية. تذكر حديثك مع القناة الفرنسية الثالثة يوم 22 ماي 1991 وجوابك على سؤال الصحفي عندما قال لك ما العمل عند فشل مخططك في فرض الحريات ؟؟ فأجبته:

    « ça passe ou ça casse »

    وهي الكلمة الوحيدة التي لم أضطر لترجمتها

    أحمد المناعي

    الوردانين في 28نوفمبر 2019.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’histoires deDroit de l'Homme

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,