Aller à…
RSS Feed

11 décembre 2019

Non, la critique du sionisme n’est pas de l’antisémitisme


EÉLV

Mardi 3 décembre 2019

La proposition de résolution du député Sylvain Maillard « visant à lutter contre l’antisémitisme » a pour objectif d’approuver la définition de l’antisémitisme établie par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste (IHRA) et qui, au final, assimile antisionisme et antisémitisme.

Si Europe Écologie Les Verts condamne fermement tous les actes à caractère antisémite et s’inquiète de la montée de l’antisémitisme et du racisme en France, nous défendons également, au nom de la démocratie, la liberté de pouvoir critiquer tout État, dont l’État d’Israël, lorsque celui-ci commet des violations des droits de l’Homme et du droit international.

L’assimilation entre antisionisme et antisémitisme, induite par la proposition de résolution du député Maillard, revient à priver tout·e citoyen·ne français·e de sa liberté d’expression.

Dans son rapport annuel sur l’état du racisme en France paru en avril 2019, la Commission nationale consultative des Droits de l’Homme (CNCDH) a d’ailleurs rappelé son opposition à cette transposition en France

Pour ces raisons, EELV appelle les député·es à rejeter la résolution du député Maillard pour remettre le combat contre l’antisémitisme au cœur de la mobilisation de notre pays contre le racisme sous toutes ses formes.

Alain Coulombel et Éva Sas, porte-parole

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’histoires deDroit de l'Homme

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,