Aller à…
RSS Feed

17 mai 2021

UNE VIOLATION DU DROIT INTERNATIONAL


‘Une violation flagrante du droit international’ : Moscou condamne l’assassinat de Soleimani, principal artisan de la victoire contre Daech

par lecridespeuples

Source : Ministère des Affaires Etrangères de la Fédération de Russie

Traduction : lecridespeuples.fr

Commentaire du Département de l’information et de la presse du Ministère des Affaires Etrangères russe sur la mort de Qassem Soleimani, commandant des Forces Quds des IRGC.

Nous sommes extrêmement préoccupés par la nouvelle de la mort du commandant du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique iranienne, le Général de division Qassem Soleimani, lors d’une frappe militaire américaine contre l’aéroport de Bagdad. Cette démarche de Washington est lourde de conséquences graves pour la paix et la stabilité régionales. Nous croyons fermement que de telles actions ne facilitent pas les efforts pour trouver des solutions aux problèmes complexes au Moyen-Orient. Au contraire, elles conduisent à une nouvelle série de tensions croissantes dans la région.

***

Compte rendu officiel de la conversation téléphonique entre Sergueï Lavrov et Mike Pompeo, Secrétaire d’Etat américain, le 3 janvier 2020.

Le 3 janvier, le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a eu une conversation téléphonique avec le secrétaire d’État américain Mike Pompeo.

Les parties ont discuté de la situation liée au meurtre par l’armée américaine du commandant du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique iranienne, le Général de division Qasem Soleimani, lors d’une frappe aérienne contre l’aéroport de Bagdad.

Sergueï Lavrov a souligné que les actions ciblées d’un État membre de l’ONU pour éliminer les responsables d’un autre État membre de l’ONU, et ce sur le territoire d’un pays tiers souverain et à son insu, violent gravement les principes du droit international et méritent d’être condamnées.

Le ministre russe a souligné que cet acte des États-Unis est lourd de conséquences graves pour la paix et la stabilité régionales, ne facilite pas les efforts pour trouver des solutions aux problèmes complexes au Moyen-Orient mais, au contraire, conduit à un nouveau cycle d’escalade. Moscou exhorte Washington à renoncer à toute action militaire illégale pour atteindre ses objectifs sur la scène internationale, et à régler tous les problèmes sur la table des négociations.

***

« Un rôle indéniable dans la défaite de Daech » : le Ministère de la Défense russe souligne que Soleimani a organisé la lutte antiterroriste « bien avant l’arrivée des États-Unis ».

Source : Russia Today

Traduction : lecridespeuples.fr

soleimani irak.JPG

Le Général iranien Qassem Soleimani utilise un talkie-walkie en première ligne lors d’une offensive contre des militants de Daech dans la ville de Tal Ksaiba, en Irak, le 8 mars 2015.

Le commandant iranien Qassem Soleimani, assassiné lors d’une frappe aérienne américaine, a joué un rôle essentiel dans la lutte contre les terroristes en Syrie et en Irak, a déclaré le ministère de la Défense russe, ajoutant que sa mort porterait atteinte à la sécurité internationale.

Le ministère a critiqué l’assassinat du général iranien, effectué sur ordre de Washington, le décrivant comme une mesure « à courte vue » qui conduirait à une « escalade rapide » des tensions au Moyen-Orient. Il a également décrit Soleimani comme un commandant talentueux et expérimenté, qui jouissait d’une « autorité largement méritée » dans tout le Moyen-Orient.

« C’est sous le commandement direct de Soleimani que la résistance militaire aux groupes terroristes internationaux, Daech et Al-Qaïda, a été organisée en Syrie et en Irak, bien avant la formation de la soi-disant ‘coalition internationale’ dirigée par les États-Unis. »

Dans sa déclaration, le Ministère a qualifié les réalisations du Général iranien dans la lutte contre le terrorisme international d’ « indéniables », et a averti que sa mort serait préjudiciable à l’ensemble du système de sécurité mondiale.

Soleimani était considéré comme un grand stratège, coordonnant les efforts des conseillers iraniens qui aidaient les forces syriennes et irakiennes dans leur lutte contre les terroristes. Les médias iraniens ont indiqué qu’il avait personnellement aidé Bagdad dans plusieurs opérations de lutte contre le terrorisme, notamment la libération de la ville stratégique de Tikrit face aux djihadistes de Daech en 2015.

Le général a été tué lors d’une frappe de drones américains à l’aéroport de Bagdad, en compagnie d’Abud Mahdi al-Muhandis, chef adjoint de la milice des unités de mobilisation populaire irakiennes (PMU) soutenue par Téhéran, ainsi que de huit autres responsables. Le Pentagone a prétendu que cette frappe était nécessaire pour protéger les Américains et empêcher « de futurs plans d’attaque iraniens ». L’Iran l’a dénoncé comme « un acte de terrorisme international ».

Partager

Plus d’histoires deIrak