Aller à…
RSS Feed

5 avril 2020

Les Grosses Orchades Les Amples thalamèges


 

 

 

 

 

 

USS Vella Gulf Is First Warship to Escort Military Convoy to Europe Since 1986

 

 

Invasion – enfin officielle ! – de l’Europe par les troupes américaines

 

Dédié à feu Manuel de Diéguez

 

 

 

 

Pour quoi faire ? Attaquer la R… pardon, nous défendre d’une invasion russe, of course.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais commençons par un rappel historique :

 

L’Énigme du bateau « La Coubre »

 

Hernando CALVO OSPINA LGS – 3.3.2020

 

 

 

 

 

Documentaire : Il y a 60 ans, le bateau français La Coubre qui transportait des armes belges pour la défense de la toute jeune Révolution cubaine explosa dans le port de La Havane. Cette explosion fit plus de 100 morts et 200 blessés, dont 6 marins français. Qui sont les responsables de ce crime ?

Le 4 mars 1960 le navire français « La Coubre » explosa dans le port de La Havane au moment du déchargement de 525 caisses contenant 25.000 grenades acquises par Cuba à la Belgique. Selon les recherches de Calvo Ospina, un Décret Royal en avait accepté la vente par la Fabrique Nationale d’Armes de Guerre, et ce malgré les pressions exercées par le gouvernement étasunien, qui agressait la toute récente révolution et dont les plans comprenaient déjà une invasion militaire (qui aura lieu un an plus tard par la Baie des Cochons).

Outre les caisses de grenades, 967 caisses de munitions dont 29 offertes, furent aussi chargées sur La Coubre.

La terrible explosion blessa environ 200 personnes et en tua 70, dont 6 marins français.

Lire la suite…

URL de ce »t article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/lenigme-de-la-coubre/

 

 

 

 

 

 

Et allons-y…

 

L’art de la guerre

30.000 soldats arrivent en Europe sans masque

 

Manlio Dinucciil manifesto – 4.3.2020

Via Réseau Voltaire

Traduction : Marie-Ange Patrizio

 

 

 

 

Les États-Unis réalisent une manifestation de leur force en organisant le plus vaste transfert de leurs troupes en Europe à l’occasion des exercices Defender Europe 20. Ce pays qui, il y a quelques années, sacrifiait sans les informer ses soldats pour des expériences nucléaires, ne prendra aucune précaution pour ses soldats face à l’épidémie de coronavirus.

 

Les États-Unis ont haussé l’alerte au coronavirus pour l’Italie au niveau 3 (« éviter des voyages non essentiels »), en le portant à 4 pour la Lombardie et la Vénétie (« ne pas voyager »), même niveau que pour la Chine. Les compagnies aériennes American Airlines et Delta Air Lines ont suspendu tous leurs vols entre New York et Milan. Les citoyens états-uniens qui vont en Allemagne, en Pologne et dans d’autres pays européens, au niveau 2 d’alerte, doivent « prendre des précautions accrues ».

Mais il y a une catégorie de citoyens états-uniens qui est exemptée de ces normes : les 20 000 soldats qui commencent à arriver des États-Unis dans les ports et aéroports pour l’exercice Defender Europe 20 (Défenseur de l’Europe 2020), le plus grand déploiement de troupes US en Europe des 25 dernières années. Avec ceux qui sont déjà présents, y participeront en avril et en mai environ 30 000 soldats US, avec à leurs côtés 7 000 autres de 17 pays membres et partenaires de l’Otan, dont l’Italie.

La première unité blindée est arrivée du port de Savannah aux USA à celui de Bremerhaven en Allemagne. Au total 20 000 pièces d’équipement militaire arrivent des USA dans 6 ports européens (en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Lettonie et en Estonie). 13 000 autres sont fournies par les dépôts pré-positionnés par l’US Army Europe (Armée de Terre US en Europe), principalement en Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique.

Ces opérations, informe l’US Army Europe, « requièrent la participation de dizaines de milliers de militaires et civils de nombreuses nations ». En même temps arrive des USA dans 7 aéroports européens le gros du contingent des 20 000 soldats. Parmi ceux-ci 6 000 de la Garde Nationale provenants de 15 États : dont l’Arizona, la Floride, le Montana, New York et la Virginie. Au début de l’exercice en avril —communique l’US Army Europe— les 30 000 soldats US « se répandront à travers la région européenne » pour « protéger l’Europe de toute menace potentielle », avec une claire référence à la « menace russe ». Le général Tod Wolters —qui commande les forces US en Europe et en même temps celles de l’Otan comme Commandant Suprême allié en Europe— assure que « l’Union européenne, l’Otan et le Commandement européen des États-Unis ont travaillé ensemble pour améliorer les infrastructures ». Cela permettra aux convois militaires de se déplacer rapidement le long des 4 000 km de voies de transit.

Des dizaines de milliers de soldats traverseront les frontières pour effectuer des exercices dans dix pays. En Pologne, dans 12 zones d’entraînement, ce sont 16 000 soldats US qui arriveront avec environ 2 500 véhicules. Des parachutistes US de la 173ème Brigade basée en Vénétie et italiens de la Brigade Folgore basée en Toscane iront en Lettonie pour un exercice conjoint de lancement.

Le Defender Europe 20 est effectué pour « accroître la capacité de déployer rapidement une grande force de combat en Europe depuis les États-Unis ». Il se déroule donc selon des temps et procédures qui rendent pratiquement impossible de soumettre des dizaines de milliers de soldats aux normes sanitaires face au coronavirus et empêcher que, durant leurs heures de repos, ils n’entrent en contact avec les habitants. De plus l’US Army Europe Rock Band donnera en Allemagne, en Pologne et en Lituanie une série de concerts avec entrée libre qui attireront une grand public.

Les 30 000 soldats US, qui « se répandront à travers la région européenne », sont de fait exemptés des normes préventives face au coronavirus qui par contre s’appliquent aux civils. L’assurance donnée par l’US Army Europe suffit : « nous tenons sous surveillance le coronavirus » et « nos forces sont en bonne santé ».

Est ignoré en même temps l’impact environnemental d’un exercice militaire d’une telle portée. Vont y participer des chars US Abrams, pesant 70 tonnes avec des blindages d’uranium appauvri, qui consomment 400 litres de carburant aux 100 km en produisant une forte pollution pour fournir la plus grande puissance.

Dans cette situation, que font les autorités de l’Union européenne et nationales, que fait l’Organisation Mondiale de la Santé ? Ils se mettent le masque, non seulement sur la bouche et le nez, mais aussi sur les yeux.

Manlio Dinucci

Édition de mardi 3 mars 2020 de il manifesto 

https://ilmanifesto.it/30mila-soldati-dagli-usa-in-europa-senza-mascherina/ 

Notre source : https://www.voltairenet.org/article209405.html

 

 

 

 

 

Mais à quoi bon lésiner ?

 

« Je suis fan de la politique flexible d’utilisation de l’arme nucléaire en premier (first strike) »

Commandant en chef pour l’Europe de l’OTAN

 

 

 

 

Quand le Commandant en chef de l’OTAN pour l’Europe déclare, jeudi passé et avec jubilation, être « un fan de l’utilisation flexible de l’arme nucléaire en premier (first strike) »,

 

quand les États-Unis déploient les premières « mini-nukes », sensées rendre l’utilisation de l’arme nucléaire plus « acceptable »,

quand la Russie déploie ses premiers missiles nucléaires hypersoniques, présentés comme « pratiquement invincibles »,

quand après avoir dénoncé l’accord sur le nucléaire Iranien, les USA font de même avec le traité FNI, qui marquait la fin de la course aux armements nucléaires en Europe,

quand la situation et le respect du droit international ne cessent de se dégrader et que plus de la moitié des jeunes de 20 à 35 ans pensent qu’ils vivront un conflit nucléaire dans la décennie

 

C’est qu’il est grand temps d’éliminer les armes nucléaires avant qu’elles ne nous éliminent !

C’est ce que demande la majorité des citoyens, tout comme l’écrasante majorité d’États (122) qui ont adoptés le nouveau Traité sur l’Interdiction des Armes Nucléaires (TIAN) … que la Belgique et la France n’ont toujours pas signé !

Rejoignez la campagne pour le retrait et l’interdiction des armes nucléaires en Belgique, visitez :

www.nonukes.be

…et en France :

Ican France

 

Merci de diffuser à vos listes et sur vos réseaux sociaux…

»» https://www.youtube.com/watch++cs_INTERRO++v=KUMqQFZNvcY

Source :  https://www.legrandsoir.info/je-suis-fan-de-la-politique-flexible-d-utilisation-de-l-arme-nucleaire-en-premier-first-strike-commandant-en-chef-pour-l-europe.html

 

And we are fans of our foot on your mug, General !

 

 

 

 

Là où il y a déjà la guerre…

 

 

Erdogan a perdu la bataille,
mais la guerre est loin d’être terminée

 

Le SakerComité Valmy – 7.3.2020

Envoyé et présenté par Dominique Delawarde

 

 

 

 

Sous le titre : « Erdogan a perdu la bataille, mais la guerre est loin d’être terminée », l’auteur nous livre les détails de l’accord et nous explique très clairement en quoi il représente une victoire pour la coalition Syrie-Russie-Iran et ce qu’il faut en attendre.

Je pense, pour ma part que cet accord, très favorable à la Syrie légale, a permis à Erdogan de sauver la face, mais qu’il ne tiendra pas longtemps.

Il insiste sur l’intégrité du territoire Syrien qui, tôt ou tard, reviendra aux autorités légales du pays.

On ne peut que s’en réjouir, même si, quelque part, il s’agit d’une défaite humiliante pour l’OTAN, dont le but initial consistait à renverser Bachar El Assad, et à redessiner ensuite la carte du Moyen Orient au profit d’Israël et au détriment de l’Iran.

La France aura beaucoup de mal à rétablir une quelconque influence dans cette partie du Moyen-Orient. Sa politique étrangère, totalement inféodée aux USA et à Israël, s’y est avérée désastreuse….

Bonne lecture

Dominique Delawarde

 

 

 

Jeudi 5 mars, après 6 heures d’éreintantes négociations, dont des négociations directes entre Poutine et Erdogan, les parties ont finalement convenu de ce qui suit :

Lire la suite…

Source :

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/erdogan-a-perdu-la-bataille/

 

 

 

 

 

Tartuferie occidentale sur la Syrie

 

Bruno Guigue – LGS – 6.3.2020

 

 

 

 

Combien de temps encore allons-nous assister au spectacle de cette tartuferie qui se déverse dans les médias occidentaux à propos du drame syrien ? Quel crédit accorder aux larmes de crocodile de dirigeants véreux et dele sort de populations civiles qu’ils ont eux-mêmes livrées à l’engeance terroriste ? Le gouvernement français, qui interdit la livraison de matériel médical au peuple syrien, a-t-il encore un soupçon de déshonneur à coller sur sa figure ?

En laissant agir un envahisseur turc complice du terrorisme, que veulent les Occidentaux, sinon prolonger une guerre dont le peuple qu’ils prétendent défendre est la principale victime ? Suffit-il d’un chantage à l’immigration pour que le nouveau sultan obtienne un blanc-seing en Syrie, et que l’agression perpétrée contre son voisin passe comme une lettre à la poste ? Lorsque le gouvernement syrien reprend le contrôle d’une portion du territoire national occupée par des forces étrangères, n’est-il pas dans son droit ? Pourquoi parler de « forces pro-régime », alors qu’il s’agit d’une armée nationale qui défend la patrie au prix de lourds sacrifices ? Pourquoi ce vocabulaire insidieux, ces amalgames grotesques, ces mots-valises qui sont le masque répugnant de la complicité avec le crime ?

Jusqu’à quand va-t-on s’asseoir sur le droit international comme s’il était une option parmi d’autres, à sortir du placard quand les capitales occidentales y ont intérêt ? Combien de temps encore va-t-on mentir de façon aussi caricaturale, s’accorder toutes les compromissions, fouler aux pieds toutes les règles dès qu’il s’agit de la Syrie ?

Quel privilège de droit divin autorise ces puissances étrangères à s’y conduire comme en pays conquis ? Qu’est-ce qui justifie la bonne conscience de ces donneurs de leçon aux mains tachées de sang, cette arrogance verbeuse qui trahit ceux qui habillent l’impérialisme en cause humanitaire ? S’ils veulent mettre fin aux souffrances du peuple syrien, qu’attendent-ils pour rapatrier leurs forces spéciales d’un pays où elles n’auraient jamais dû mettre les pieds, couper les vivres aux mercenaires qui leur servent de chair à canon, et quitter un pays qui, heureusement, finira par triompher et se reconstruira sans eux ?

Source : https://www.legrandsoir.info/tartuferie-occidentale-sur-la-syrie.html

 

 

 

 

 

Sur le front de la guerre des microbes

 

 

Qui a fabriqué le coronavirus ? Les USA, Israël ou la Chine elle-même ?

 

Philip Giraldi – Strategic Culture – 5.3.2020

Via UNZ Review

 

 

 

 

Le compte rendu médiatique le plus souvent rapporté sur la genèse du Coronavirus suggère qu’il est dérivé d’un micro-organisme d’origine animale trouvé dans une chauve-souris sauvage consommée par un membre d’une ethnie présente à Wuhan. Mais il semble exister au contraire des preuves que, dans des provinces chinoises voisines, où les chauves-souris sauvages sont plus nombreuses, il n’y ait pas eu apparition notable de la maladie. À cause de cela et d’autres facteurs, il y a eu pas mal de spéculations sur la possibilité que le coronavirus ne soit pas apparu de manière naturelle, par mutation, mais qu’il ait été plutôt produit en laboratoire, éventuellement, même qu’il soit une arme biologique..

Plusieurs rapports suggèrent qu’il existe des composants du virus apparentés au VIH qui ne pourraient pas être apparus naturellement. S’il est bin exact que le virus se soit développé voire ait été produit pour servir d’arme, cela suggérerait en outre que sa « fuite » de l’Institut de virologie de Wuhan, vers les populations animale et humaine, pourrait avoir été accidentelle. Les techniciens qui travaillent dans ce genre d’endroits savent que des « fuites » se produisent fréquemment dans les laboratoires.

 

Le coronavirus sert-il d’arme ?

 

 

 

 

Trancription :

… Des opportunistes ont sauté sur l’occasion de s’en server pour justifier des actes politiques.

… La France a décidé d’interdire tous les rassemblement de plus de 5.000 personnes pour « arrêter la propagation du virus ».

… Sont-ils réellement préoccupés par la maladie ou s’en servent-ils pour casser le mouvement des Gilets Jaunes ?

… Tump a temporairement interdit tout voyage vers ou en provenance de l’Iran.

… La Chine est le foyer réel du coronavirus, l’Iran n’est qu’un ennemi politique.

… Le FMI offre 12 milliards de dollars [en réalité 50 milliards , dont les 10 premiers à taux 0 ; c’est la Banque Mondiale qui a mobilisé 12 milliards de dollars, NdT] pour « aider » les gouvernements à « lutter » contre la propagation de la maladie.

… De nombreuses conférences internationales ou forums, comme le sommet de l’ASEAN, ont été annulés.

… La peur de l’épîdémie crée la panique nécessaire à bien des initiatives politiques.

… Beaucoup de politiciens, de par le monde, voient dans ce nouveau virus, des tas d’occasions à saisir.

 

Lire la suite…

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/qui-a-fabrique-le-coronavirus/

 

 

 

 

Memento Mori * – Pensées impopulaires sur le coronavirus

 

Craig Murray – UNZ – 7.3.2020

 

 

 

 

J’ai toujours beaucoup aimé cette photo, pour des raisons qui doivent paraître évidentes. Nous sommes là, de gauche à droite, Celia, Stuart, Neil, Craig et toute notre enfance, nous avons vraiment été aussi proches et aussi heureux que cela. La raison pour laquelle je mets aujourd’hui cette photo en ligne est que ma mère m’a toujours dit qu’elle n’en revenait pas que nous y ayons l’air aussi en forme, alors qu’elle a été prise à un moment où nous n’allions pas à l’école parce que nous avions la grippe de Hong Kong.

La grippe de Hong Kong de 1968/69 fut la dernière pandémie sérieuse à balayer le Royaume Uni. Ces phénomènes semblent être extraordinairement réguliers – à vrai dire, les épidémies de 1919, 1969 et 2020 ont été bien plus régulières que les trains (même si je triche un peu en sautant la « grippe asiatique » de 1958). Aujourd’hui, on connaît la « Grippe de Hong Kong » sous le nom de H3N2. L’évaluation des morts qu’elle a causées dans le monde va de 1 à 4 millions. Au Royaume Uni, on estime qu’elle a tué 80.000 personnes.

 

 

Morts au Royaume Uni attribuées aux différents déclenchements de virus

 

 

Si le coronavirus était apparu en 1968, on l’aurait tout simplement appelé « grippe », probablement « grippe de Wuhan ». Le COVID-19 peut ne pas être ainsi catalogué aujourd’hui, mais, dans ma jeunesse, nous l’aurions assurément appelé grippe. La grippe de Hong Kong a été très semblable au déclenchement actuel en ce qu’elle a été extrêmement contagieuse, mais avec un taux de mortalité plutôt bas. On estime que 30% de la population du Royaume Uni a été infectée par le virus de la grippe de Hong Kong. Le taux de mortalité a été de 0,5%, touchant principalement des gens âgés ou des personnes déjà en mauvaises conditions physiques

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/memento-mori-pensees-impopulaires-sur-le-coronavirus/

 

 

 

 

 

 

 

Pour suivre le « procès » ubuesque de Julian Assange au jour le jour avec le même Craig Murray, c’est ici :

 

https://www.legrandsoir.info/

 

[Qui se souviendra de Frédéric Pottecher et des procès du FLN ?]

 

 

 

 

Guerres picrocholines hexagonales

 

 

Les mots (et les images) sont des pistolets chargés…

 

Polanski, Céline, dissocier l’homme de l’artiste ?

 

Maxime Vivas – LGS – 3.3.2020

 

 

 

 

En 2002, j’ai publié « La cathédrale au fond du jardin », roman basé sur une histoire vraie et méconnue : le projet d’assassinat de Louis-Ferdinand Céline par Roger Vailland.

Mon livre posait la sempiternelle question qui vient de resurgir à l’occasion de la cérémonie des César.

Le livre a été primé, loué par la critique (1), les droits ont été vendus à un producteur de cinéma et… sa carrière s’est arrêtée tout net pour cause de faillite de l’éditeur et de saisie par un huissier de tous les exemplaires.
En voici le début du chapitre 6 (sur 14). Les quelques passages entre crochets ne figurent pas dans le livre, je les rajoute pour la compréhension du lecteur qui ignore les 5 chapitres précédents.

MV.

Lire la suite…

Source : https://www.legrandsoir.info/polanski-celine-dissocier-l-homme-de-l-artiste.html

 

 

 

« Le mots (et les images) sont des pistolets chargés »

 

Vraiment ?

 

Théroigne – LGO – 8.3.2020

 

 

 

 

L’ « affaire Polanski » fait vraiment couler beaucoup d’encre.

Roman Polanski étant juif et descendant d’une victime de la guerre, les sites sionistes ou siono-compatibles le défendent, au nom de la victime qu’il ne fut pas lui-même, en enjambant gaillardement les vraies victimes de ses actes, au prétexte que ses accusatrices d’aujourd’hui sont de consternantes nunuches qui donneraient de l’urticaire post mortem aux plus déterminées féministes d’hier, et transforment leur plaidoirie de défense en acte d’accusation de ses maladroites procureuses. Le tout, en se servant, dans cette affaire de morale publique, de projectiles présumés artistiques qui n’ont rien du tout à y voir.

Que les adeptes hexagonales d’un puritanisme amerlock dévoyé aient tort de s’en prendre aux œuvres artistiques du Polanski d’aujourd’hui au nom de ses œuvres comportementales du passé est indéniable. Que d’autres aient tort de minimiser ses actes au nom de ses œuvres ne l’est pas moins. Bref, cela grouille dans tout Landerneau de conneries volontaires ou involontaires et on n’est pas sortis de l’auberge.

 

Et voilà que Maxime Vivas, ne voulant ou ne se souciant peut-être pas de plonger dans une bagarre qu’eût adoré illustrer Dubout, profite de cette occasion pour recasser un sucre dont la date de péremption n’est même plus lisible sur le dos du seul et inusable bouc-émissaire que reste, au bout de trois quarts de siècle, Céline. Soit Maxime Vivas est un peu bête, soit il est d’une mauvaise foi crasse. Ou les deux mongénéral.

Ah, bon ?

Ben, oui. Voyez plutôt :

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/vraiment/

 

 

 

 

 

Et puisque c’était ce dimanche pluvieux la journée mondiale des gonzesses, même si on publie lundi…

On va laisser à Maria Poumier le soin de commémorer-célébrer ou vitupérer, au choix :

 

8 mars, journée des monstres

 

Maria Poumier – Entre la plume et l’enclume – 8.3.2020

 

 

 

 

 

Tous les ans, avant le 8 mars, on se demande ce qu’on va bien pouvoir dire d’intelligent ou de pas tout à fait trivial. Personnellement, c’est à cette date que je m’énerve, pas tellement contre les hommes, contre les femmes. Mais cette année, il y a des hommes qui passent vraiment les bornes. Tel un certain Andrés Kogan Valderrama, qui écrit ceci: « Certes, la masculinisation aura été un processus qui, avec l’occidentalisation du monde, depuis 1492 jusqu’à aujourd’hui, a acquis un formatage à l’échelle globale; mais la crise climatique actuelle nous ouvre une possibilité de nous repenser comme êtres vivants, et c’est le moment de rendre visible et de connecter des notions et des expériences qui puissent être des alternatives réelles pour le moment actuel, et non pas de simples solutions conçues par les élites et pour celles-ci; il s’agit des cités intelligentes, de l’économie verte, de la géo-ingéniérie, de l’éco-modernisme, du trans-humanisme, entre autres ».

Lira la suite…

Source : https://plumenclume.org/blog/537-8-mars-journee-des-monstres

Elle n’y va pas avec le dos de la cuiller, Maria… Que vos dieux y reconnaissent les leurs 

 

 

 

 

 

Mais pendant qu’on y est…

Voici ce que, pour sa part, en dit Karine Bechet-Golovko :

 

Touche pas à ma Cendrillon, ma fille est une fille et je suis une femme 

 

Karine Bechet-Golovko – Russie Politics – 6.3.2020

 

 

 

 

 

Des petits génies, qui iront loin, ont eu l’idée grandiose, même si pas très originale aujourd’hui, de repenser le conte classique de Cendrillon, au regard des dogmes idéologiques de l’époque. Bref, d’en faire une bouillie « non-genrée ». Au nom de la « liberté » de l’enfant de sortir du carcan idéologique des adultes, ils cherchent à imposer un nouveau carcan, le leur, encore marginal, sans aucune liberté finalement.

Le réalisateur Kay Cannon a décidé de s’attaquer à Cendrillon, en faisant de la marraine un être non-genré, incarné évidemment par un acteur noir (pour l’instant le « non-coloré » n’est pas à la mode), Billy Porter. L’on trouvera même des noms connus, notamment Pierce Brosnan. Quelle chance.

Lire la suite…

Source : http://russiepolitics.blogspot.com/2020/03/billet-du-jour-touche-pas-cendrillon-ma.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+RussiePolitics+%28Russie+politics%29

 

 

 

 

 

Nous terminerons par un homme – il n’y a pas de raison – qui en a ras la coiffe des violées a posteriori ou par procuration. Vous ne savez pas qui est Taylor Swift ? Nous non plus. C’est en anglais, mais, si vous êtes curieux, faites un petit effort…

 

Taylor Swift Loses The Plot

TheDarkMan TheDuran –5.3.2020

 

 

 

 

If English is your first language or even if it isn’t, you have surely heard of Taylor Swift, but if she is nothing more than a name to you, here is a quick summary:

She was born in 1989, and while still in her teens she hit the big time as a singer-songwriter. She has now recorded a total of seven studio albums, writing or co-writing the bulk of her output, and last year was estimated to be worth around $360 million dollars.

The daughter of a stock broker, she wanted for nothing as a child, and to cap it all, she won the genetic lottery, she is a fairly tall, stunningly attractive blonde with charisma, the complete package, the ultimate trophy wife if she ever gets hitched, which is by no means certain because let’s face it, whoever she chooses as a soulmate will have to be at least her equal, and there aren’t that many men who could impress her.

Indeed, after her latest release, it seems that the man who could impress her hasn’t yet been born, and his mother is dead. If you haven’t heard The Man, the video can be found on YouTube where it ran up a staggering 22+ million views in 6 days, but as she has over 37 million subscribers, that is not too surprising.

The Man was co-written with producer Joel Little, and lyrically it includes

 

“I’m so sick of running

As fast as I can

Wondering if I’d get there quicker

If I was a man”

 

The entire song is in the same vein, and unfortunately it can’t be dismissed as tongue-in-cheek, because it echoes her real world pronouncements. While no reasonable person would dispute she deserves her success, this song begs the question how much easier does she think it should have been to become an A List celebrity and one of the biggest music stars in the world ?

Taylor may be an enormous talent, but there are a lot of other talented people out there in the arts and other fields who receive only a fraction of her recognition if any.

Dani Clay is “world famous in Brentwood”. Who outside of Brentwood has ever heard of her ? Michael Chapman is another singer-songwriter, a man in case you were wondering. Now 79, he has recorded no fewer than forty albums, and is still performing, but few outside his genre will recognize him.

It would be easy to dismiss her as yet another case of female entitlement, but if Taylor Swift has a big ego, she also has a big heart coupled with at times questionable judgment. In 2017, she donated a quarter of a million dollars to false rape accuser Kesha Sebert, money that eventually went into the pockets of Dr Luke’s lawyers.  As for the contempt of men projected in her video, it may be she meets a lot of contemptible men in her line of work, but when she needs an electrician, a car mechanic, a plumber, it won’t be a woman who rings her doorbell at some unearthly hour. Women like Taylor may be eye candy and talented with it, but men run this world. They always have, and always will.

Ça, c’est une sottise aussi, mais on comprend qu’elle lui donne de l’urticaire.

Sourec : https://theduran.com/taylor-swift-loses-the-plot/

Pour les masos, voici (la voix de) la néo-philosophe en colère, dans son œuvre impérissable :

 

 

 

 

 

 

 

 

À l’année prochaine !

 

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 9 mars 2020

 

 

 

Plus d’histoires deCulture

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,