Aller à…
RSS Feed

5 avril 2020

Les Grosses Orchades, les Amples Thalamèges


 

 

 

Pendant que les USA, l’OTAN et les Euronouilles jouent à la guéguerre (sans masque antivirus) la vraie guerre a du vent dans les voiles

 

 

 

 

La guerre du pétrole est lancée

 

Observatus Geopoliticus – Chroniques du Grand jeu – 10.3.2020

 

 

 

 

 

Tout a commencé vendredi, lorsque l’entente qui régnait depuis trois ans entre l’Opep et la Russie a volé en éclats, Moscou s’opposant à une réduction de la production de pétrole pour enrayer la baisse des cours due au coronavirus. L’Opep+ n’est plus et les délégués pétromonarchiques présents à la réunion en étaient abasourdis tandis que le cours du baril dégringolait de 10%.

N’assiste-t-on qu’à une énième guéguerre de prix et de quotas ? Rien n’est moins sûr… Selon un bon connaisseur, Moscou a décidé de dire « Stop » et de lancer une contre-attaque générale contre l’empire pour toutes les avanies subies récemment (blocage du Nord Stream II, sanctions, Syrie). En le punissant là où ça fait mal : le secteur financier et la dette.

Le schiste US vit au-dessus de ses moyens depuis des années et avait déjà eu très chaud au milieu de la dernière décennie. Dans un billet intitulé L’ours, l’aigle et le chameau, nous en décryptions les tenants et les aboutissants :

Lire la suite…

Source : http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2020/03/la-guerre-du-petrole-est-lancee-0.html

 

 

 

 

 

Tandis qu’elle les ferme aux victimes de ses rapines…

 

Dans l’Europe fermée à cause du virus,

l’UE ouvre ses portes à l’armée USA

 

Manlio Dinucci – il manifesto – 11.3.2020

Traduction : Marie-Ange Patrizio

 

 

 Effondrement du viaduc de Gênes : 37 ans de négligence envers les civils

 

 

Les ministres de la Défense des 27 pays de l’UE, dont 22 sont membres de l’OTAN, se sont rencontrés les 4-5 mars à Zagreb, en Croatie. Le thème central de la réunion (à laquelle a participé pour l’Italie le ministre Guerini du PD) n’a pas été comment affronter la crise du Coronavirus qui bloque la mobilité civile, mais comment développer la « mobilité militaire ». Le test décisif est l’exercice Defender Europe 20 (Défenseur de l’Europe 2020), en avril et mai. Le secrétaire général de l’OTAN Stoltenberg, qui a participé à la réunion UE, le définit comme « le plus grand déploiement de forces USA en Europe depuis la fin de la Guerre froide ».

Sont en train d’arriver des USA en Europe – communique l’US Army Europe (Armée USA en Europe) – les 20.000 soldats qui, avec 10.000 autres déjà présents et 7.000 d’alliés OTAN, « se répandront à travers la région européenne ». Les forces étasuniennes amènent avec elles 33.000 pièces d’équipement militaire, allant des armements personnels aux chars d’assaut Abrams. Il faut donc des infrastructures adéquates pour leur transport. Mais il y a un problème, mis en évidence dans un rapport du Parlement Européen (février 2020) : « Depuis les années 90 les infrastructures européennes ont été développées uniquement pour des objectifs civils. La mobilité militaire est cependant redevenue une question clé pour l’OTAN. Comme l’OTAN manque d’outils pour améliorer la mobilité militaire en Europe, l’Union Européenne, qui a les outils législatifs et financiers pour le faire, joue un rôle indispensable ».

Le Plan d’action sur la mobilité militaire, présenté par la Commission européenne en 2018, prévoit de modifier « les infrastructures non adaptées au poids ou aux dimensions des véhicules militaires ». Par exemple si un pont ne peut pas résister au poids d’une colonne de chars d’assaut, il doit être renforcé ou reconstruit. Sur la base de ce critère, le test de charge du nouveau pont, qui à Gênes remplacera le pont Morandi écroulé, devrait être fait avec des chars Abrams de 70 tonnes. Ces modifications, inutiles pour les usages civils, comportent de fortes dépenses à charge des pays membres, avec une « possible contribution financière UE ».

La Commission européenne a prévu à cet effet une première allocation de 30 milliards d’euros, argent public sortant de nos poches. Le Plan prévoit en outre de « simplifier les formalités douanières pour les opérations militaires et les transport de marchandises dangereuses de type militaire ».

L’US Army Europe a demandé l’institution d’une « Zone Schengen militaire », avec la différence que ce ne sont pas des personnes qui circuleraient librement mais des chars d’assaut.

L’exercice Defender Europe 20 – a-t-on dit à la rencontre de Zagreb – permettra de « repérer dans la mobilité militaire tout obstacle, que l’UE devra enlever ».

Le réseau des transports UE sera ainsi testé par 30.000 soldats USA, qui « se répandront à travers la région européenne », exemptés des normes sur le Coronavirus. On en a la confirmation avec la vidéo de l’US Army Europe à l’arrivée en Bavière, le 6 mars, des 200 premiers soldats USA : alors qu’en Lombardie, à quelques petites centaines de Km de distance, sont en vigueur les plus sévères normes, en Bavière – où a été constaté la première contagion européenne de Coronavirus – les soldats USA, descendus de l’avion, serrent les mains des autorités allemandes et embrassent leurs camarades sans aucun masque. Question spontanée : seraient-ils déjà vaccinés contre le Coronavirus ? On se demande en outre quel objectif a « le plus grand déploiement de forces USA en Europe depuis la fin de la Guerre froide » officiellement pour « protéger l’Europe de toute menace potentielle » (avec référence claire à la « menace russe »), au moment où l’Europe est en crise à cause de la menace du Coronavirus (il y a un cas même au quartier général de l’OTAN à Bruxelles). Et puisque l’US Army Europe communique que « des mouvements de troupe et équipements en Europe dureront jusqu’en juillet », on se demande si tous les 20.000 soldats USA rentreront dans leur patrie ou si une partie restera par contre ici avec ses armements. Le Défenseur serait-il l’Envahisseur de l’Europe ?

 

Édition de mardi 10 mars 2020 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/coronavirus-macche-la-ue-apre-alle-manovre-usa/

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/dans-leurope-fermee-a-cause-du-virus-lue-ouvre-ses-portes-a-larmee-usa/

 

Plan nazi pour une Europe Unie… pas si mal vu.

(Tiens, on ne voit l’URSS nulle part…)

 

 

 

 

 

Où va l’Italie ?

 

Coronavirus : confiné avec sa sœur décédée, un acteur italien appelle à l’aide

 

L’acteur de « Gomorra », Luca Franzese, a diffusé une vidéo après le décès de sa sœur dû au coronavirus. « Les institutions nous ont abandonné. »

 

RTL – 11.3.2020

https://www.rtl.fr/actu/international/coronavirus-confine-avec-sa-soeur-decedee-un-acteur-italien-appelle-a-l-aide-7800233919

 

La sœur de Luca Franzese n’est pas morte du coronavirus, ni peut-être de la vraie grippe ou de dieusait quoi. Elle est morte faute de soins. Et ce n’est pas le coronavirus qui en est la cause, c’est l’aboutissement du système libéral déchaîné.

 

 

 

 

 

 

En V.O. par manque de temps

 

Un autre acteur italien interdit de travail pour cause de vous savez quoi

 

11.3.2020

 

 

NEWSLETTER DI ALESSIO LEGA #34

Marzo 2020

 

 

…non temete, non me ne vado allegramente a zonzo per il Naviglio di Milano, mentre immagino che molti di voi siano in isolamento più o meno auto-imposto. È un’immagine di nostalgia e di speranza nel ritorno. Sono anch’io chiuso in una casa, a Lecce.

L’infuriare sempre più minaccioso del Corona virus mi ha colto in tournée, da oltre un mese lontano dalla Lombardia. A fine febbraio, dopo la prima a Livorno di un travolgente spettacolo di canzoni per bambini dedicato ai cento anni di Gianni Rodari, ho visto come tutti bloccarsi l’intero circuito della musica e del teatro. Ho vissuto lo shock di tutti i miei colleghi, ho percepito quello, se si può, ancora più pesante di chi oltre al fermo di ogni attività deve continuare a pagare affitti, spese.

Sento una qualche forma di imbarazzo nello scrivere queste righe, perché sono pensate per tenervi informati di un’attività che si svolge nel perpetuo incontro, nel viaggio, nella relazione: tutte cose interdette allo stato attuale. Non sono virologo, immunologo, mi fido del parere di alcuni esperti che ho sentito e rispetto le ragioni e le preoccupazioni dei più deboli. Ho concepito la mia intera vita professionale come attenzione e cura dell’altro: non sopporterei, nemmeno potendo, di mettere chicchessia in pericolo. Colgo però anche l’ombra pesante che giorno per giorno si proietta sul futuro della musica e del teatro italiano.

Non so quando ci rivedremo, ma lo faremo quando saremo certi di infettarci solo di amore e di libertà.

[incipit della mia XXXIV newsletter, la prima senza concerti da segnalare]

 

Lauréat d’un prix, mais qui ne sait ni quand ni s’il pourra le recevoir…

Lire la suite…

 

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/un-autre-acteur-italien-interdit-de-travail-pour-cause-de-vous-savez-quoi/

 

 

 

 

 

Bombes atomiques US arrivées en Pologne

 

Rod Renny – The Duran – 10.3.2020

 

 

 

 

Les tensions entre la Turquie et la Syrie continuent à échapper à tout contrôle. L’escalade des affrontements entre les forces turques et syriennes sur fond d’offensive gouvernementale syrienne menace à tout instant de tourner au conflit total entre les deux états voisins et peut-être même de faire voler en éclats l’alliance forgée entre la Turquie et la Russie.

Afin d’empêcher qu’une guerre totale dans la région devienne une guerre nucléaire, les USA ont décidé de retirer leurs armes atomiques de Turquie. Le fait que ces munitions soient enlevées du pays a été très largement commenté par les médias turcs.

Les médias turcs rapportent que cinq C-17A Globemasters III sont arrivés à Incerlik AB en provenance de la base de Ramstein et ont emporté la totalité des bombes en Allemagne, en Pologne et dans un des États baltes.

Dans le cadre de mon enquête de journaliste d’investigation, j’ai demandé au bureau des Affaires Publiques du US European Command de bien vouloir me donner des informations complémentaires, mais M. Mark Mackowiak de l’ECPA a refusé de me répondre, en se retranchant derrière la politique US.

 

 

 

 

Un officiel du Air Mobility Command, qui a souhaité conserver l’anonymat, dit que les munitions nucléaires sont arrivées à Powidz, Pologne, au début de mars 2020.

De cette façon, les tensions vont monter en Europe : les plus grandes manœuvres US en Europe depuis la guerre froide, plus des munitions atomiques, ne peuvent manquer de provoquer des réactions de la Russie.

Moscou a déjà fait savoir que la Russie prendra toutes les mesures appropriées rn réponse à l’actuel déploiement militaire massif et aux exercices conduits par les USA dans de multiples pays qui ont des frontières avec la Russie.

La Russie ne peut pas ignorer ce qui est en train de se produire, qui est très préoccupant : elle annonce qu’elle y répondra de manière à ne pas créer de risques inutiles.

Il est à remarquer que tout ce que fait la Russie pour répondre aux menaces que font peser sur elle les membres de l’OTAN, elle le fait exclusivement sur son propre territoire. De même que toutes les armes nucléaires russes se trouvent sur son propre territoire, contrairement aux armes américaines.

 

Traduction : c.l. pour Les Grosses Orchades

 

Source : https://theduran.com/us-nukes-reported-delivered-to-poland/

URL de cet article : http://blog.lesgrossesorchadeslesamplesthalameges.fr/index.php/un-autre-acteur-italien-interdit-de-travail-pour-cause-de-vous-savez-quoi/

 

 

 

Comme on ne se lasse pas du coronavirus…

 

CoronaPanic…

 

Georges Stanechy – À contre-courant – 9.3.2020

 

 

Dans un pays vraiment touché : l’Iran

 

 

 

« Il ne s’agit même pas de savoir s’il est bel et bon que l’espèce survive, nous ne savons même pas si elle survivra.

Mais il paraît certain que si elle doit survivre, sa survie implique une transformation profonde du comportement humain. »

Henri Laborit  (*)

 

 

Coronavirus par ci… Coronavirus par là…

Epidémie ?… Pandémie ?… Une certitude : la panique s’organise.

Les médias en raffolent ; leur raison d’être : divertir le public dans l’abrutissement ou l’anesthésier dans les brumes anxiogènes. Avec le Coronavirus, ils ont un os à ronger pour plusieurs semaines, avec roulements de tambours et sonneries de trompettes.

Les gouvernants s’en délectent.

Le rêve : que leurs concitoyens se terrent dans leur trou !… Tétanisés de peur. En mode « survie », neurones en hibernation absolue. Loin des questions qui fâchent : injustices sociales et économiques, répressions sauvages, guerres dévastatrices ; et, spoliations méthodiquement programmées, chez eux et surtout chez les autres.

Le Docteur Eric Berg, qui fait autorité en matière de santé publique, mondialement connu et reconnu – son « vlog » Youtube réunit plus de 3,560 millions d’abonnés – dans une récente vidéo, brève et remarquable synthèse, remet en perspective cette hystérie collective.

En premier lieu, par rapport aux grandes pandémies de notre Histoire, et leurs causes à présent connues : la Grande Peste ou la Peste Noire du milieu du XIV° siècle, et la Grippe Espagnole de 1918.

Ensuite, par rapport aux autres ravages qui affectent la santé publique dans nos sociétés, en particulier nos sociétés dites « développées ». Il donne l’exemple des USA, où l’impact du Coronavirus se révèle infinitésimal au regard d’autres pathologies ancrées depuis des décennies dans le silence des responsables de la santé publique.

Rappelons qu’en France chaque année nous enregistrons, en moyenne,  une hécatombe de 60.000 morts de tabagisme et 60.000 morts d’alcoolisme. Soit une moyenne annuelle de 120.000 morts.

Dans l’indifférence totale de nos politiciens et « spécialistes de l’information » de tous bords. L’Education Nationale bloquant même toutes les tentatives de campagnes de sensibilisation à la prévention de ces pathologies ravageuses auprès des jeunes scolarisés (la priorité doit être donnée, paraît-il,  au « genre » et au « sexe »…).

« Cigarettiers » et « Alcooliers », il est vrai, ont les poches aux profondeurs insondables et labyrinthiques : des couloirs de l’UE à Bruxelles, aux ministères, en passant par les caisses électorales des uns et des autres …

Echappent au Coronavirus comme à beaucoup d’autres, énonce clairement le Docteur Berg,  tous ceux qui ménagent, entretiennent, leur système immunitaire par une alimentation « saine », d’où les excès de glucose sont bannis ; une alimentation variée, à base de légumes frais et une exposition au plein air avec du soleil pour nous procurer l’apport en vitamine D, essentiel à notre protection contre les virus.

Si on fume comme un pompier, en se bourrant de sucres, de graisses et de sodas chimiques, tout est en place pour livrer notre organisme au moindre virus un tant soit peu actif.  Ecoutons-le :

 

 

_______________

*.  Henri Laborit, Eloge de La Fuite, Folio, p. 72.

 

Source : http://stanechy.over-blog.com/2020/03/coronapanic.html

 

 

 

 

Petits effets collatéraux bienvenus :

 

Coronavirus, RN, séparatisme : si les Français ne vont pas aux urnes dimanche…

Trois questions à Dominique Reynié

 

Martin PimentelCauseur –11.3.2020

 

 

 

 

Le politologue Dominique Reynié (directeur de la Fondapol) tente d’évaluer les incidences de la crise du coronavirus sur les élections municipales. Premier tour étrange, prévu dimanche.

 

Martin Pimentel. Les élections municipales des 15 et 22 mars prochains se présentent dans un contexte de grande inquiétude liée au coronavirus. Sans sortir votre boule de cristal, quelles répercussions du virus sur le scrutin imaginez-vous ? Un report de ces élections est-il envisageable ?

Dominique Reynié. La première répercussion qu’on peut imaginer sans spéculer exagérément, est une baisse de la participation, dans la mesure où il y a une invitation générale à ne pas trop sortir de chez soi ou à ne pas se rendre dans des lieux publics lorsque cela n’est pas indispensable. Ces consignes sont martelées matin et soir sur radios et télévisions, donc il va nécessairement y avoir un repli. Et ce qu’on observe déjà dans l’économie, on va l’observer dans la politique.

Le report des élections municipales me paraît en revanche impossible, même si l’on passait en phase 3 ou en cas de scénario à l’italienne dans les tous prochains jours. J’imagine que si on reportait le scrutin, ça ne serait pas de 15 jours, ni même de trois mois.

Lire la suite…

Source : https://www.causeur.fr/municipales-2020-coronavirus-separatisme-173842

 

 

 

Qui a dit « on a les gouvernements qu’on mérite » ?

 

Les antiviraux cubains derrière la disparition du COVID-19 dans les provinces chinoises de Anhui, Fujian et du Xinjiang, sur fond de guerre du pétrole

 

Strategika 51 – 9.3.2020

 

 

 

 

 

La Chine a eu recours aux antiviraux cubains pour lutter contre le nouveau coronavirus SRAS-nCov-2, responsable de l’épidémie de COVID-19 et le résultat des traitements cubains seraient très encourageants puisque les provinces chinoises d’Anhui, de Fujian et du Xinjiang ont été déclarées zones blanches, c’est-à-dire avec zéro cas de contamination grâce aux antiviraux cubains.

 

En dépit du blocus affectant lourdement l’économie et la médecine cubaine, cette dernière est parvenue à se développer en dehors des grands circuits de ce que l’on appelle le Big Pharma et est parvenue à produire des traitements alternatifs basés sur des molécules produites localement avec les moyens de bord. Le système de santé cubain que l’on croyait moribond a pu produire d’excellents médecins et praticiens qui s’exportent dans une douzaine de pays dans le cadre de missions médicales. Très peu connus et fort souvent méprisés par les médias occidentaux, les médicaments cubains s’avèrent plus économiques et surtout assez efficaces en comparaison avec les traitements disponibles mis à disposition par les grandes firmes pharmaceutiques mondiales.

En dépit de six décennies de blocus et d’une économie à terre, Cuba est devenu le premier pays disposant d’une des meilleures médecines au monde en termes de gratuité et de résultat. Les Chinois ont essayé tous les traitements disponibles sur le marché international avant de recourir aux molécules cubaines. Et le résultat serait encourageant selon bon nombre d’experts chinois, qui précisent toutefois que de nouvelles mutations du coronavirus exigent une réadaptation continuelle des traitements.

Du côté du Département Américain de la Santé, on estime que le COVID-19 deviendra vite une maladie saisonnière comme la grippe avec laquelle les humains devront s’accommoder pour très longtemps.

À condition qu’il n’y ait pas de mutations trop brusques ou d’une intervention humaine dans le matériel génétique du coronavirus car les nouvelles en provenance d’Italie et de Grande-Bretagne ne sont pas très bonnes. De nouvelles souches du SRAS-nCov-2 y sont à l’œuvre.

 

Source : https://strategika51.org/2020/03/09/les-antiviraux-cubains-derriere-la-disparition-du-covid-19-dans-les-provinces-chinoises-de-anhui-fujian-et-du-xinjiang-sur-fond-de-guerre-du-petrole/

 

 

 

 

Xi Jinping visite l’épicentre de l’épidémie COVID-19 à Wuhan en compagnie de responsables militaires

 

Strategika 51 – 10.3.2020

 

 

 

 

L’utilisation d’antiviraux cubains commence à porter des résultats tangibles en Chine : l’épidémie du COVID-19 est jugulée mais non éradiquée. Les personnes guéries ressentent une très grosse fatigue continuelle semblable à celle qui affectait les gens vivants près des marais insalubres.

 

Forte de son expérience avec le COVID-19, la Chine a décidé d’envoyer des missions médicales en Iran et en Irak pour aider ces pays à faire face au nouveau coronavirus. D’autres pays comme l’Algérie et L’Égypte ont évoqué vouloir faire appel à l’aide médicale chinoise.

Des études chinoises sur le point d’être publiées indiquent cependant que le SRAS-nCov-2, le septième coronavirus connu et responsable de la présente épidémie COVID-19 pourrait cacher des variantes distinctes dont les séquences génomiques sont modifiées par les différents traitements appliqué.

 

 

Xi Jinping aux travailleurs médicaux : « Vous êtes les plus aimés dans mon coeur ».

 

 

Source : https://strategika51.org/2020/03/10/xi-jinping-visite-lepicentre-de-lepidemie-covid-19-a-wuhan-en-compagnie-de-responsables-militaires/

Source d’origine : CGTN

 

 

 

 

Hexagone

 

Interdits de manifestation (pour lutter contre le virus)

 

 

 

 

Les Gilets Jaunes ne méritent pas le leur, mais ils se battent bien seuls…

 

 

 

 

 

Mis en ligne le 12 mars 2020

 

 

 

Plus d’histoires deCulture

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,