Aller à…
RSS Feed

6 mars 2021

Covid-19 : surestimation ou sous-estimation du nombre de décès, hystérisation de l’opinion publique


Publié par Gilles Munier sur 5 Mai 2020, 08:25am

Par Dominique Delawarde (point de la situation au 5/5/20)*

Les données présentées sont-elles justes et donnent-elles une image fiable de la réalité de l’épidémie ?

La réponse est non. Les données déclarées par chacun des pays concernés sont sous-estimés à certains égards et surestimés à d’autres. Elles ne donnent pas une juste image de la réalité.

Explications: Le nombre de cas confirmés est étroitement lié au nombre de tests effectués. Si ces derniers sont réalisés en nombre insuffisant, de très nombreux porteurs sains ne seront jamais connus, continueront de propager le virus et ne figureront jamais dans les tableaux de données.

Le nombre de cas déclarés par les pays affectés sont donc très largement sous-estimés partout, mais ils le sont davantage dans les pays qui ne testent pas beaucoup ….

Le nombre de décès, quant à lui, peut être largement sous-estimés ou surestimés selon les modalités de comptage:

Il est sous-estimé lorsque le pays déclarant ne prend pas en compte certains d’entre eux. C’est, par exemple, le cas de la France qui ne comptait pas les décès en EHPAD au mois de mars et qui ne compte toujours pas les décès à domicile (environ 9 000 selon l’estimation du syndicat des médecins généralistes). La France n’est évidemment pas la seule dans ce cas. Le Royaume Uni a fait de même et bien d’autres pays….

Le nombre de décès peut être également sous estimé lorsque le pays déclarant ne dispose pas d’une organisation administrative permettant une remontée correcte de l’information (pays en développement mais pas que ….)

Le nombre de décès peut être enfin «sous déclaré» par certains pays pour des raisons de politique intérieure ou étrangère …..

En observant les choses sous un autre angle, on peut considérer d’une manière générale que les pertes sont surestimées lorsqu’on attribue au seul Covid-19 des décès dont beaucoup sont liés au mauvais état général des patients (grand âge, autres pathologies concomitantes …..). On meurt rarement du seul Covid-19 lorsqu’on est en excellente santé….

TABLEAU DES PRINCIPALES CAUSES DE DÉCÈS DANS LE MONDE DU 1 er JANVIER AU 30 AVRIL 2020

Nombre de décès estimé: 19,3 millions

PRINCIPALES CAUSES DE DECES

NOMBRE DE DECES (Estimation)

Vieillesse

3,7 millions

Faim

3,7 millions

Cancer

2,7 millions

AVC

2 millions

Tabac

1,6 million

Obésité (Surpoids)

930 000

Alcool

822 000

Alzheimer (conséquences)

500 000

Tuberculose

500 000

Accidents de la route

450 000

Suicide

270 000

…….

……

Covid-19

233 000

Conclusion: La Covid-19 tue peu, très peu…. et elle tue d’autant moins que la plupart des décès qui lui sont attribués sont des décès liés à l’âge et aux autres pathologies pré-existantes chez les patients. Il y a donc une large part d’hystérisation de l’opinion publique, liée à la couverture médiatique très excessive de cette épidémie.

Source : Remarques liminaires (bulletin Covid du 5 mai 2020)

*Dominique Delawarde, général (2s) – ancien chef du bureau Situation-Renseignement-Guerre Électronique de l’Etat-major Interarmées de Planification Opérationnelle – a fait le point, quotidiennement et maintenant trois fois par semaine, sur la pandémie Covid-19.

Par Dominique Delawarde, sur « France-Irak Actualité »: Cliquer ici

Plus d’histoires deLiberté d' Expression

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,