Aller à…
RSS Feed

6 juillet 2020

Semaine au coeur


Mis en ligne le lundi 31 juillet 2017, sur www.prochetmoyen-orient.ch

Semaine au cœur

Notre président Macron a bien fait de réunir en un château de la République deux hommes forts de la Libye déchirée. Les sieurs Sarraj et Haftar ont agréé une feuille de route, incluant cessez-le-feu, réconciliation et amnistie (sauf pour qui ?), élections législatives et présidentielles, reconstruction d’un appareil judiciaire…Tout cela est assez proche de l’accord Kerry-Lavrov pour la Syrie envahie de mercenaires. J’imagine la promenade au vert, loin des micros. Au lieu d’un Guide autoproclamé dans sa république des masses, un président élu et un premier ministre responsable? Prévoyons une rotation des postes dirigeants, c’est notre tradition africaine, suggéra l’un. Entendez-vous d’avance pour les ministères régaliens, souffla Macron, qui poursuivit presque inquiet: Et pour la justice ? En chœur les deux Libyens : Evidemment Seif Al Islam, il la réclame ! Macron pâlit, songeant à son fougueux prédécesseur.

Bernard Cornut

Mis en ligne ce lundi 29 juin 2020, sur www.prochetmoyen-orient.ch

Semaine au cœur

Entre Paris et Ankara, ça chauffe. Le président Macron ayant reproché à la Turquie son jeu dangereux en Libye, la présidence et le ministère turc des affaires étrangères rétorquèrent fermement. « La France est la première responsable de la dérive de la Libye vers le chaos en raison de son soutien de longue date à des entités illégitimes, c’est la France qui s’y livre à un jeu dangereux ». Le ministre précisa :« En 2011, ils ont bombardé la Libye et sont partis. Maintenant ils reviennent pour soutenir un putschiste ». Sous-entendu Haftar. La Turquie se prévaut d’un accord signé avec le gouvernement légitime libyen reconnu par l’ONU. En Syrie, Turquie et France combattent, ont soutenu des groupes illégitimes, sans aucun accord avec le gouvernement légitime de Damas. Le régime turc et le trio Sarkozy-Hollande-Macron, sans oublier USA et autocrates pétroliers, y ont tous joué des jeux dangereux et illégaux. Rien, sinon des aveux, des regrets et des réparations ne pourra restaurer le droit et la paix.

Bernard Cornut

Cordialement

Bernard CORNUT

[email protected]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus d’histoires deDroit de l'Homme

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,