Aller à…
RSS Feed

27 septembre 2020

Libye : al-Sissi et Macron d’accord pour «endiguer» l’intervention militaire «étrangère» dans le pays


Publié par Gilles Munier sur 16 Juillet 2020, 17:46pm
Catégories : #Libye, #Egypte

Par Borgia Kobri (revue de presse : Agence Ecofin – 16/7/20)*

(Agence Ecofin) – Alors qu’une intervention militaire de l’Egypte en Libye se dessine, les présidents al-Sissi et Macron ont convenu lors d’un entretien téléphonique, de la nécessité d’endiguer l’intervention étrangère illégale en Libye, qui profite aux milices armées et aux organisations terroristes.

Les présidents égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, et français, Emmanuel Macron, ont convenu au cours d’un entretien téléphonique « de la nécessité d’endiguer l’intervention étrangère illégale en Libye, qui profite aux milices armées et aux organisations terroristes », a déclaré la présidence égyptienne dans un communiqué rapporté par Egypt Today.

Les deux dirigeants ont par ailleurs convenu que « ceux qui interviennent illégalement en Libye portent atteinte à la stabilité du pays et à la sécurité régionale ». Ils ont également appelé à la « poursuite de la coordination entre les deux pays pour soutenir les efforts visant à régler la crise libyenne ».

Cet entretien téléphonique fait suite à la déclaration faite lundi par la Chambre des représentants de Libye, appelant à une intervention militaire de l’Egypte face à ce qu’elle qualifie d’« occupation turque ».

Déjà en juin, le chef du Conseil suprême des tribus libyennes, Cheikh Mohamed Al Mesbahi, avait déclaré que le peuple cherche à relancer l’accord arabe de défense conjointe afin de mettre fin à l’existence des milices turques et illégales sur le sol libyen.

Au cours du même mois de juin, le président égyptien a mis en garde que « la ligne rouge » serait franchie et « une intervention directe de l’Egypte serait internationalement légitime » si les troupes du GNA soutenues par la Turquie tentaient d’occuper des villes de Syrte et Al Jufrah.

L’entretien téléphonique avec Emmanuel Macron pourrait donc sonner comme une caution accordée à une intervention militaire directe de l’Egypte en Libye.

*Source : Agence Ecofin

Plus d’histoires deEgypte

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,