Aller à…
RSS Feed

2 octobre 2022

Le très généreux donateur pro-israélien Sheldon Adelson meurt à l’âge de 87 ans


Publié par Gilles Munier sur 15 Janvier 2021, 13:48pm
Catégories : #Sionisme, #Trump

Par Alison Weir (revue de presse : If Americans Knew – 12/1/21)*

Sheldon Adelson, un des hommes les plus riches du monde, a mis sa fortune au service d’Israël depuis longtemps. Son épouse israélienne qui, selon les dires, aurait largement pesé dans le choix de ses actions, est encore plus riche…

Les medias américains commentent largement la disparition récente de Sheldon Adelson, le très généreux donateur républicain qui s’est éteint lundi suite à des complications liées à un cancer.

Adelson, un propriétaire de casino multimilliardaire, est un des hommes les plus riches de la planète, et, est connu pour ses largesses financières envers Israël. Selon Axios, « Adelson était un ardent défenseur d’Israël qui a utilisé sa fortune afin qu’Israël devienne une cause de haute importance pour les membres du parti républicain ».

Adelson et son épouse Miriam, une citoyenne israélienne qui a servi dans l’armée du même pays, étaient les donateurs les plus importants de la campagne de Trump selon OpenSecrets, « avec plus de 525 million de dollars attribués à diverses campagnes politiques fédérales et comités depuis 2010 ».

Bien que certains médias présentent Sheldon comme un patriote, il semblerait que sa loyauté première ait été envers Israël. En 2010, il déclarait à un group israélien qu’il regrettait avoir porté l’uniforme de l’armée américaine et non israélienne, et qu’il espérait que son fils deviendrait un sniper pour cette dernière.

Adelson a joué un rôle central dans la politique du Moyen-Orient de l’administration Trump.

Le Times of Israel déclare « qu’à la fin de sa vie, l’influence d’Adelson sur la vie politique américaine et israélienne a connu une croissance hors norme avec l’arrivée au pouvoir de Nethanyahu et de Trump. On lui doit la décision prise par Trump de transférer l’ambassade de Tel Aviv à Jerusalem et la sortie du traité avec l’Iran. »

‘ Son impact sur Israël’ comme héritage

Lorsqu’on a demandé un jour à Adelson quel héritage il souhaitait laisser, il a répondu que ce n’était pas des casinos scintillants ou des hôtels mais plutôt son impact sur Israël.

En plus de son financement de campagne record, Adelson a mis sa fortune au service d’Israël de diverses façons. Selon le Times of Israel, il a financé les voyages de membres du Congrès en Israël, aidé à la construction de nouveaux quartiers généraux pour le groupe de pression American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), et s’est avéré être un des plus emblématiques soutien du Conseil israélo-américain (Israeli-American Council) dont les conférences attiraient les politiciens de haut rang tant républicains ( le vice-président Mike Pence) que démocrates (la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi). Il a sponsorisé des voyages dits de « retours aux sources » [n.d.t. voyages éducatifs et culturels pour des jeunes adultes de confession juive, que certains avaient critiqué car ne tolérant aucune opinion contraire.

Adelson et son épouse ont soutenu Israël en dépit du passif du pays en terme de violation des Droits de l’homme, de son système basé sur la discrimination et la violence quotidienne exercée sur les hommes, femmes et enfants palestiniens.

Miriam Adelson, la force derrière les actions de son mari, est encore plus riche.

On s’attend à ce que Miriam Adelson, qui était déjà milliardaire avant d’hériter de son époux, fasse perdurer cette générosité financière.

Le Guardian a en effet rapporté qu’il « est fort à parier qu’elle était la force motrice derrière les activités philanthropiques et politiques du couple, qu’il s’agisse du déplacement de l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, ou du don sans précédent de 113 millions de dollars fait lors des élections à mi-mandat de cette année ». Il ajoute « qu’il semblerait que Miriam soit bien plus riche que son mari qui était classé au 21ème rang du palmarès des milliardaires de Forbes en 2018. Elle ne figure pas sur ce palmarès, mais selon les actes notariés de la compagnie de casino Las Vegas Sands Corp, qui représente l’essentiel du patrimoine du couple, elle détient 41,6% des parts contre 10% pour son mari.

Ses parts valent 17,4 milliards de dollars au cours actuel, ce qui rend Miriam plus riche qu’un certain nombre d’hommes les plus riches du monde comme Ruppert Murdock et Charles Schwab.

Miriam est née en 1945 dans ce qui était à l’époque la Palestine, fait remarquer le quotidien.

*Source : If Americans Knew

Traduction et Synthèse : Z.E

Sur le même sujet, lire aussi :

Sheldon Adelson, le milliardaire qui veut acheter la Maison-Blanche, la Knesset et bombarder l’Iran

La république casino

Etats-Unis: Pour rivaliser avec l’AIPAC, Sheldon Adelson finance des lobbies pro-israéliens extrémistes

Partager

Plus d’histoires deEtat sioniste